Réhabilitation de la route Kati-Kolokani-Didiéni : Démarrage effectif des travaux

2
Réhabilitation de la route Kati-Kolokani-Didiéni

La ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Mme Traoré Seynabou Diop, s’est rendue hier, à Kati pour visiter le chantier du projet de réhabilitation et de renforcement du tronçon Kati-Kolokani-Didiéni de la route nationale n°3 du corridor Bamako-Dakar par le Nord. Celui-ci est le principal corridor d’approvisionnement du pays à travers lequel sont acheminées les marchandises venant des ports de Dakar et de Nouakchott.

L’objectif de la visite de la ministre des Infrastructures et de l’Equipement était de s’enquérir de l’effectivité du démarrage des travaux entièrement financés sur budget national. Le coût du financement se chiffre à 78.476.708.005 Fcfa, pour une durée d’exécution de 30 mois.

Le projet dont les travaux ont démarré la semaine dernière, s’inscrit dans le Cadre stratégique pour la relance économique et développement du Mali (CREDD 2016-2018).

Il vise, entre autres, à réhabiliter et renforcer le tronçon, à améliorer son niveau de service aussi bien que le confort des usagers. En plus, il ambitionne de réduire la pauvreté par l’acheminement des productions agricoles des populations riveraines vers les centres urbains. Il s’agit aussi d’améliorer les conditions de vie des populations riveraines et le bien-être des citoyens.

Le projet contribuera également à réduire les accidents de la route et à assurer la sécurité routière. Les aménagements prévus dans le cadre du projet sont conformes aux standards des normes de la CEDEAO relatives à la conception et construction des routes, a assuré Mme Traoré Seynabou Diop. Après avoir constaté le démarrage effectif des travaux, Mme le ministre s’est rendue à la base de la SOGEA SATOM, l’entreprise chargée des travaux. «Nous avons fait une visite technique pour constater que le chantier que nous avons lancé il y a une semaine, est bien en marche», a déclaré Mme Traoré Seynabou Diop, ajoutant que l’entretien routier ne suffisait plus, il fallait carrément reprendre les travaux.

Les travaux ont bel et bien démarré car la première phase qui consiste à rendre carrossable le tronçon est déjà entamée. Un autre la première phase qui consiste à rendre carrossable le tronçon est déjà entamé constat est que la SOGEA SATOM et CIRA Sa (le bureau de contrôle), sont bien en phase avec les instructions. «Le constat est satisfaisant, mais nous allons continuer à suivre parce que c’est un chantier qui est primordial et qui se trouve sur une route qui représente 81% de l’approvisionnement de tout le Mali à partir de Dakar», a souligné Mme Traoré Seynabou Diop qui a invité les populations de Kati, Kolokani, et Didiéni et tous les riverains de la route à accompagner l’entreprise afin que les travaux soient exécutés dans les meilleures conditions.

Babba B. Coulibaly

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi se mentir à ce point.
    76 milliards pour gratter le sol et verser du goudron liquide.
    L’ensemble ne résiste pas plus de trois mois.
    Une chaussée faite dans les normes tient plus de 40 ans.
    Au lieu de faire un bon travail, on préfère détourner les fonds et faire quelque chose qui n’a rien à voir avec une route bien faite.
    Un ministre ignorant du domaine se rend sur ce chantier en lieu et place des ingénieurs qui pourront détecter la fraude.
    Voilà un pays qui restera longtemps dans la misère

    • Bien dit, mais quoi faire avec une population qui pense que c’est argent sort des poches personnel de IBK
      Éduquer, Éduquer, Éduquer …………………………. Éduquer !!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here