Africa GreenTec : bientôt 50 conteneurs solaires pour 50 villages maliens

0

10 millions d’euros, soit 6 milliards 500 millions de FCFA, c’est le  financement de 50 conteneurs de production d’électricité solaire au Mali. Ce fonds a été mobilisé par Africa Green Tec à Hainburg, depuis le 6 décembre 2017. C’est à cette même date, la startup Africa GreenTec a annoncé l’émission d’un emprunt obligataire de 10 millions d’euros. Le placement de cet emprunt privé a été confié à la société AHP Capital Management GmbH de Francfort-sur-le-Main et cible principalement les investisseurs institutionnels et professionnels.

La somme récoltée servira à financer la livraison et l’installation de conteneurs solaires mobiles au Mali afin d’assurer l’accès de 250 000 Maliens à une énergie propre, bon marché et fiable. Unique investisseur privé allemand actuellement présent au Mali, Africa GreenTec construit le premier réseau de centrales photovoltaïques mobiles flexible et extensible au sud du pays. C’est également la première jeune pousse distinguée par l’institut allemand spécialisé dans le développement durable imug Institut für Markt-Umwelt-Gesellschaft e.V. pour son action positive en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l’ONU.

Objectif de rendement de 6,5%

Africa GreenTec Asset GmbH assure l’émission immédiate de cet emprunt. L’électricité produite par les centrales mobiles sera vendue aux villageois à un tarif abordable. Les revenus serviront à payer les frais d’exploitation et de maintenance du conteneur solaire et à rembourser les charges d’investissement. Africa GreenTec est la première startup à être certifiée par l’organisme de certification TÜV Rheinland et l’institut allemand imug. Elle a également réussi à s’attacher les services de Heinz-Werner Binzel, ancien membre du directoire de RWE Solutions AG et aujourd’hui gérant d’Africa GreenTec Asset GmbH, émettrice de cet emprunt.

«Nos centrales solaires mobiles clés en main constituent une solution durable, évolutive et abordable pour résoudre les problèmes énergétiques des zones rurales africaines» dit Torsten Schreiber. En cette période de taux d’intérêt bas, cet emprunt est assorti d’un taux annuel intéressant de 6,5%. Pour autant, d’autres critères prévalent pour les projets en Afrique. Au Mali, par exemple, le niveau des taux d’intérêt pour les professionnels dépasse souvent 20%. Dans le contexte africain, le rendement escompté s’avère modique.

Pionnier de la coopération

Le financement des conteneurs solaires a d’abord débuté par une campagne de crowdfunding. Cofondateur de la plateforme allemande de financement participatif dédiée aux projets d’énergie renouvelable bettervest, et fondateur et directeur d’Africa GreenTec, Torsten Schreiber a su bâtir un solide réseau dans ce domaine. «Les investisseurs dans les projets participatifs s’attendent toutefois à des durées d’investissement plus courtes de l’ordre de 5 ans et à des taux d’intérêt supérieurs à celui de notre projet actuel. Les projets d’infrastructure comme celui-ci, qui sont appelés à grandir, s’adressent donc plutôt à des investisseurs institutionnels ou à des gestionnaires de patrimoine», précise Torsten Schreiber.

Le Mali, dont le territoire est traversé par de nombreuses filières de transit vers l’Europe, est au cœur de la stratégie du gouvernement allemand visant à tarir les causes de cet exode directement sur place. Si des mesures politiques ont pourtant été simplement programmées jusqu’ici, Torsten Schreiber envisage des leviers d’action pour faire de la coopération au développement d’une toute autre manière : «La Bundeswehr dépêche des soldats au Mali. Africa GreenTec, elle, fournit de l’électricité et de l’eau potable.»

Africa GreenTec entend généraliser le déploiement des conteneurs solaires mobiles financés par cet emprunt. «Nous souhaitons devenir le plus important fournisseur d’énergie décentralisée et d’eau d’Afrique», déclare-t-il. Ce projet au Mali est censé en être la pierre angulaire. Africa GreenTec est une des premières entreprises à avoir saisi l’importance de faire de la coopération au développement avec la population locale et à lutter contre les racines de cet exode en investissant des fonds privés. Et elle est depuis parvenue à convaincre toute une filière du bien-fondé de sa vision à tel point que les campagnes de financement participatif mobilisant des investisseurs privés en faveur de la coopération au développement se multiplient.

L’électricité solaire au service des zones non raccordées

12 000 villages maliens n’ont aucun accès à l’électricité. Les conteneurs d’environ 12 mètres d’Africa GreenTec sont équipés d’une centrale photovoltaïque mobile d’une puissance de 41 kilowatts-crêtes (kWc) et d’un système de stockage à batteries de 60 kilowattheures (kWh). Le stockage de l’électricité solaire permet ainsi aux villageois de la consommer après la tombée de la nuit. Les températures de 45°C rendant le travail quasiment impossible en journée, les conteneurs solaires et leurs batteries permettent à la population de vaquer à ses activités le soir lorsque les températures sont plus fraîches.

La population consomme l’électricité ainsi produite pour alimenter de petits appareils électriques et pour s’éclairer. Les écoliers peuvent alors réviser leurs leçons et faire leurs devoirs, tandis que les micro-entrepreneurs et les artisans sont en mesure d’améliorer leurs produits grâce à l’utilisation de machines à coudre ou de réfrigérateurs. Contrairement aux moteurs diesel, la fourniture d’énergie renouvelable revient moins chère, et est plus écologique et silencieuse. Alors que l’électricité produite par groupe électrogène coûte en partie jusqu’à un euro le kilowattheure, celle générée par le conteneur solaire revient à environ 22 centimes d’euro le kilowattheure. La population peut enfin se passer des livraisons de combustible qui connaissent de fréquents retards ou dont le prix peut augmenter à postériori.

Africa GreenTec AG

Entreprise sociale créée par Aida et Torsten Schreiber, Africa GreenTec s’est fixé pour mission d’engager concrètement la transition énergétique du continent africain en misant sur des technologies et projets innovants. Elle a reçu plusieurs récompenses, dont une attribuée par le partenariat européen public-privé dédié à l’innovation climatique Climate-KIC, le prix de l’énergie décerné par le quotidien économique allemand Handelsblatt dans la catégorie Startups et le prix de la revue spécialisée dans le solaire pv magazine.

Le couple entend fournir de son vivant de l’électricité et de l’eau potable à au moins trois millions d’Africains. La solution de l’énergie par les panneaux solaires, c’est pour que les 2, 3, 4 pour la région de Sikasso (Missikoro, Fohs). 5, 6, 7 vont dans la région de Kayes (Melo, Selo, Kroumera). Africa Green Tec a une liste de 150 villages qui sont intéressés. Toutes les semaines, des maires viennent à Africa Green Tec pour  demander des conteneurs. Ils ont visité près de 50 villages, mais cette  procédure a besoin de réseaux, de convention, pour aller voir sur le terrain les réalités avant les installations.

S.K et O.M

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here