Campagne nationale de vaccination du cheptel 2021-2022 au Mali : – Choguel Kokalla Maïga inocule la première dose de vaccin / – Plus de 67 millions d’animaux sont concernés

0

Le Premier Ministre, chef du gouvernement, Choguel Kokalla Maïga, non moins président du comité exécutif national de l’agriculture (Cena), a procédé, le dimanche 12 décembre 2021, dans la commune rurale de Sirakoro, cercle de Koulikoro, en présence des autorités et populations de Koulikoro, du Ministre développement rural, Modibo Kéita, des représentants des partenaires de soutien comme la Banque Mondiale, le Comité international de la Croix Rouge, la FAO, des associations d’éleveurs, des vétérinaires, au lancement officiel de la campagne nationale de vaccination du cheptel 2021-2022 dans notre pays. Choguel Kokalla Maïga a inoculé la première dose de vaccin au titre de la campagne vaccinale 2021-2022.

Pour la vaccination du cheptel 2021, 63 543 908 têtes de bovins, ovins, caprins, arsins, camelins et porcins, et 55 098 451 sujets de volailles sont concernés. L’objectif visé par ladite campagne de vaccination, selon le ministre Modibo Koné, est de toucher les bovins, ovins, caprins et volailles, soit plus de 67 650 518 animaux.

La campagne, ajoute Modibo Kéita, vise aussi à prévenir les animaux de plusieurs maladies. L’on note la péripneumonie contagieuse, le charbon symptomatique, la fièvre aphteuse, le charbon bactéridien, la pasteurellose ovine et caprine, la maladie de newcastle et la perte des petits ruminants.

Pour atteindre plus d’animaux, l’Etat, avec le soutien de ses partenaires, a mis le paquet. 43 millions de doses de vaccins, tous types confondus, produites par le Laboratoire central vétérinaire (LCV) ont été mobilisées pour l’atteinte des objectifs de la campagne de vaccination. Pour mener à bien la mission, ajoute le ministre Modibo Kéita, 428 agents du secteur public et 719 agents du secteur privé sont impliqués.

Le chef du gouvernement, choguel Kokalla Maïga, a procédé à la remise de 25 000 doses de vaccins au ministre du développement rural qui, a son tour, les a remis au directeur national des services vétérinaires. Le premier ministre a invité le département du développement rural à veiller à la mise en œuvre des objectifs de la campagne. Par la même occasion, il a invité les éleveurs à faire vacciner leurs animaux en vue de la préservation de la santé des humains, l’éradication des maladies pour l’expropriation de la viande. Pour finir son allocution, Choguel Kokalla Maïga a vivement remercié les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Mali dans la lutte contre les maladies animales, notamment la Banque Mondiale, le comité international de la croix rouge et la FAO.

Le Maire de la commune rurale de Sirakoro, Souleymane Coulibaly, le président des éleveurs de Sirakoro, Amady Diallo, après avoir se réjouir du choix porté par les autorités sur leur commune, ont soumis entre autres difficultés auxquelles la commune est confronté. Manque d’aliment bétail, de couloir de passage des animaux, d’eau, etc.

Oumar Macky Tounkara, président de l’ordre des vétérinaires du Mali a sollicité le concours de l’Etat pour la création d’une école vétérinaire au Mali au vu de l’importance que joue le cheptel dans le pays. Le président de l’assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali, Sanoussy Bouya Sylla, a invité tous les éleveurs et agriculteurs du Mali à aider les autorités actuelles du pays. A commencer, dit-il, à respecter la mesure d’interdiction d’exporter tant en bétail qu’en céréales.

A rappeler que lors de la campagne précédente de vaccination du cheptel était de 57 291 118 têtes animaux vaccinés sur 63 et quelques, soit 90%.

Hadama B. FOFANA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here