Exportation des moutons pour la tabaski 2019 : La Ministre Kané Rokia MAGUIRAGA balise le chemin

0

La Ministre de l’Élevage et de la Pêche balise déjà le chemin pour une fête de Tabaski réussie. Dr Kané Rokia Maguiraga a eu des échanges avec son homologue sénégalais en charge de l’Élevage et des Productions animales, accompagné d’une forte délégation, sur l’exportation du bétail malien en destination du Sénégal.

La fête de la Tabaski approche à grands pas. A cet effet, une délégation sénégalaise conduite par le Ministre sénégalais en charge de l’Élevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Ka, a été reçue, le jeudi dernier, par Mme le Ministre de l’Élevage et de la Pêche Dr Kané Rokia Maguiraga, en compagnie de son collègue de l’Industrie et du Commerce Monsieur Mohamed Ag Erlaf et les professionnels de la filière bétail-viande.

Les échanges entre les deux parties ont porté singulièrement sur les conditions d’exportation du bétail et les difficultés auxquelles font face les professionnels. Selon les acteurs de la filière bétail- viande, ces difficultés sont liées au vol de bétail sur la terre sénégalaise, l’insécurité, la spéculation sur les prix par les intermédiaires sénégalais et l’accès difficile des points de ventes.

Dans son intervention, le Ministre sénégalais Samba Ndiobène Ka de l’Élevage et des Productions animales a promis d’apporter des solutions idoines.

De son côté, le Ministre Kané Rokia Maguiraga de l’Élevage et de la Pêche a invité les professionnels à se plier au respect des lois et des règles dans les pays d’accueils. Toutefois, elle a promis l’accompagnement et l’implication du département auprès des autorités sénégalaises pour le bon déroulement de l’opération d’exportation.

La rencontre s’est sanctionnée par la remise par monsieur Samba Ndiobène Ka des badges, des textes et des tarifs aux différents postes de contrôle à Mme le Ministre malien de l’Élevage et de la Pêche.

Rappelons qu’au cours de l’année 2018, l’exportation contrôlée du bétail sur pieds du Mali vers le Sénégal a concerné 217 102 bovins; 403 863 ovins; 108 014 caprins; 209 équins; 1073 asins et 5 547 camelins.

Cette démarche de la ministre Magueriga démontre de sa perspicacité à tout mettre en œuvre parer aux difficultés auxquelles les exportateurs maliens du secteur bétail sont souvent confrontés. Surtout en période de grandes fêtes musulmanes.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here