Lancement de la Campagne de vaccination du cheptel: 59,6 millions de têtes d’animaux concernées

0

Le site de Kati Drall a abrité, ce dimanche 1er décembre 2019, le lancement officiel de la campagne 2019-2020 de vaccination du cheptel malien. La première dose de vaccin a été inoculée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. En présence de la ministre de l’Elevage et de la Pêche et de plusieurs éleveurs.

Vacciner les animaux, c’est lutter contre les maladies animales, vacciner les animaux, c’est assurer le développement du pays, vacciner les animaux, c’est assureur la sécurité alimentaire, vacciner les animaux, c’est protéger les populations contre les maladies animales. C’est en ces termes que Mohamed Ag Mohamed El Moctar, président par intérim de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali, a salué, cette campagne de vaccination. Le président de l’APCAM s’est exprimé à la suite de l’intervention président de l’Association des éleveurs de la Région de Koulikoro.

«La Campagne de Vaccination du cheptel national a pour objectif de renforcer la protection sanitaire et le contrôle des maladies en raison de l’importance du cheptel et de l’élevage de notre pays » a déclaré Dr Kané Rokia Maguiraga, ministre de l’Elevage et la Pêche dans son allocution. Cette année, ajoute la ministre, 59 600 800 têtes d’animaux et de volailles, toutes espèces confondues seront vaccinées. C’est trois millions d’animaux de plus que l’année dernière.

Ces animaux seront vaccinés contre plusieurs maladies, à savoir: la péripneumonie contagieuse bovine, la fièvre aphteuse, la peste de petits ruminants, la pasteurellose bovine, la pasteurellose ovine, le charbon symptomatique, le charbon bactéridien et la maladie de Newcastle. Au cours de la  campagne écoulée, a indiqué Dr Kané Rokia Maguiraga, grâce aux vaccinations, la situation sanitaire du cheptel s’est considérablement améliorée. Ainsi, en ce qui concerne la péripneumonie contagieuse bovine, le taux de couverture vaccinale a progressé de 69,30% à 80,72%.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here