Ministère de l’agriculture de l’élevage et de la pêche : Lancement officiel de la campagne nationale de vaccination du cheptel

0

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,MoctarOuanea procédé au lancement officiel de la campagne nationale de vaccination du cheptel, pour l’année 2021, le 24 janvier 2021, à Kati Dral. C’était en présence du Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, M. Mahmoud Ould Mohamed, et des autorités locales de kati, notamment le Préfet du cercle de Kati, le Président du Conseil de Cercle de Kati, le Maire de la commune rurale de Kambila, M. Georges Koné ainsi que les acteurs du secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Une cérémonie grandiose qui a consacré le lancement officiel de la campagne nationale de vaccination du cheptel, pour l’année 2021, ce 24 janvier 2021, à Kati Dral, par Son Excellence, M. MoctarOuane, Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la transition. De nombreux acteurs du secteur de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, ont témoigné de leur présence à cette cérémonie qui rassure plus d’un, en ce qui concerne la qualité de la viande et du lait animal au Mali.

Comme à son habitude, le Ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, M. Mahmoud Ould Mohamed a fait un long discours mettant en exergue les résultats de la campagne écoulée, et aussi les activités essentielles entreprises dans le domaine de la santé animale.

Les résultats de la campagne écoulée

Selon le Ministre Mahmoud Ould Mohamed, « Pour cette campagne de vaccination, les projections sont de l’ordre de 63 585 400 animaux à vacciner toutes maladies confondues contre 59 600 800 têtes en 2019-2020 soit un taux de progression de près de 8,02%.

Elle concerne plusieurs maladies animales, dont les principales sont : la péripneumonie contagieuse bovine, la fièvre aphteuse, la peste des petits ruminants, la pasteurellose bovine, la pasteurellose ovine, la pasteurellose caprine, le charbon symptomatique, le charbon bactéridien et la maladie de Newcastle ».

Il a ajouté : « Pour ce qui concerne la péripneumonie contagieuse bovine, maladie à laquelle notre cheptel continue de payer un lourd tribut dans certaines zones d’élevage, le taux de couverture vaccinale a progressé de 69,30% à 80,72 % au cours de la campagne écoulée ».

La part du secteur privé

En ce qui concerne la part du secteur privé dans ces réalisations, le Ministre a précisé que cela a été prépondérante. « Environ 35% des effectifs vaccinés contre la Peste des Petits Ruminants (PPR) et près de 65% des effectifs vaccinés contre la Péripneumonie Contagieuse Bovine (PPCB).

Une progression sensible du taux de couverture vaccinale.

Le Ministre a affirmé avec force : « Nous pouvons affirmer que grâce aux vaccinations et à la surveillance épidémiologique permanente, nous avons enregistré une progression sensible du taux de couverture vaccinale. Ce qui a permis d’améliorer considérablement la situation sanitaire du cheptel au cours de la campagne écoulée.

Des efforts importants ont été aussi enregistrés dans le cadre de la lutte contre l’exercice illicite de la pharmacie et de la profession vétérinaires et en matière de santé publique vétérinaire ».

 

Le Premier Ministre MoctarOuane

Pour le Premier Ministre, MoctarOuane qui a administré la première dose du vaccin 2021 à l’une des vaches sur le site de Kati Dral, a souligné la placedu cheptel malien sur l’échiquier sous-régional. Il a aussi rassuré de son soutien indéfectible aux éleveurs et a adressé ses vives félicitations au laboratoire vétérinaire du Mali qui constitue aujourd’hui une référence à l’échelle du continental. Il l’a fait dans une interview à la presse.

 

La place du cheptel malien

Le Premier Ministre MoctarOuane : « Nous venons de procéder au lancement de la campagne nationale de vaccination pour 2021 et de souligner l’importance de cet événement. Parce que vous savez, la place de l’élevage dans notre économie, est essentiel. C’est un pilier important dans l’économie de notre pays. Le cheptel malien occupe la première place au niveau de l’espace UEMOA et la seconde au niveau de l’espace de la CEDEAO. C’est donc un pilier important de notre économie et nous devons préserver et encourager »

 

Je suis ici au nom du chef de l’État pour apporter le plein soutien du gouvernement aux éleveurs et à tous les acteurs du secteur de l’élevage…

« Je suis ici au nom du chef de l’État pour apporter le plein soutien du gouvernement aux éleveurs. Les encourager à développer la collaboration avec les services techniques pour la préservation du cheptel de notre pays. Je suis venu aussi dire aux éleveurs, qu’ils peuvent compter sur le gouvernement et les encourager à développer la synergie entre tous les segments du secteur de l’élevage, et de collaborer fortement avec le ministère de tutelle, en vue de la préservation de ce patrimoine national.

Je suis venu également, apporter les félicitations du gouvernement au laboratoire vétérinaire, qui constitue un laboratoire de référence à l’échelle du continent ».

DICKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here