Mali : l’Edm-SA accroit sa capacité de production énergétique de 50 mégawatts à travers l’acquisition d’une dizaine de groupes électrogènes

0

Le directeur général de l’Energie du Mali (EDM-SA), Koureissi Konaré, a procédé le vendredi 05 août à la réception d’une dizaine de groupes électrogènes à la centrale thermique de Kati. Ces groupes électrogènes viendront renforcer les capacités de production énergétique de l’EDM-SA.

Dans le but de minimiser le déficit de production énergétique de l’Energie du Mali (EDM-SA) pendant les périodes de forte chaleur, le ministère de l’Energie, des Mines et de l’Eau à travers l’Energie du Mali (Edm-SA), en partenariat avec BDK-Conseil a procédé à l’acquisition d’une dizaine de groupes électrogènes 50 mégawatts qui serviront à renforcer l’offre énergétique de l’Edm-SA. Ce qui constitue un ouf de soulagement pour la population malienne particulièrement celle de Bamako et environs, confrontée au délestage de l’électricité en période de forte chaleur.

Propriétaire des groupes, l’entreprise privée BDK-Conseil produit de l’électricité pour le mettre à la disposition de l’Edm-SA. A la différence des autres contrats signés avec les fournisseurs de l’électricité, l’Energie du Mali ne paiera, cette fois-ci, que ce qu’elle a consommé. D’ailleurs, elle n’utilisera l’électricité produite par BDK-Conseil qu’en cas de besoin. « Il est plus avantageux que l’électricité produite et vendue par la Côte d’Ivoire », assure un responsable du département. « On a fait la simulation, l’Edm SA va économiser plus de 2 milliards de Fcfa par an », insiste-t-il.

Augmentation de l’offre énergétique de l’Edm-SA de 180 mégawatts

C’est un projet qui date depuis très longtemps et qui n’a rien à voir avec le problème ivoirien (Ndlr, l’affaire des 49 militaires arrêtés au Mali, le 10 juillet 2022), confie-t-on au ministère de l’Energie, des Mines et de l’Eau. Ce contrat entre dans les prévisions de l’Etat malien qui entend prendre sa souveraineté énergétique. « C’est un contrat négocié par le ministre Lamine Seydou Traoré en personne, conformément aux orientations du chef de l’Etat », rapporte un cadre du département.

« Ces groupes électrogènes permettront d’augmenter notre offre énergétique de 50 mégawatts. Ce qui n’est pas rien », a assuré le directeur général adjoint de l’Edm-SA. Mahamadoun Guindo a indiqué que ce sont les sanctions économiques imposées par la Cédéao et l’Uémoa au Mali de janvier à juillet 2022 qui ont retardé la mise en œuvre du projet. « C’est une première étape d’un ensemble de programme qui consistera à terme 180 mégawatts, qui seront répartis entre les sites de Kati (50 mégawatts), Darsalam (30 mégawatts), Kalaban-Coura (50 mégawatts) et enfin Sikasso (50 mégawatts) », a précisé le DGA Guindo, qui a salué les efforts du ministre Traoré.

La réalisation de l’ensemble du projet permettra d’augmenter l’offre énergétique de l’Edm-SA de 180 mégawatts. Ce qui résorbe les déficits énergétiques que le pays a connu ces dernières années, selon le DGA de l’Edm-SA. Les groupes électrogènes réceptionnés seront fonctionnels dans un délai d’un mois.

A noter que la cérémonie s’est déroulée en présence du nouveau DG de l’Edm-SA, Kouréissi Konaré, qui a pris fonction, il y’ a une moins d’une dizaine de jours.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here