Mali-BAD : Plus de 7 milliards de FCFA pour le financement du Programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le bassin du Fleuve Niger

0

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances Dr. Boubou Cissé et la Responsable Pays de la Banque africaine de développement (BAD) au Mali Mme Haly Louise Djoussou-Lorng ont signé trois accords de dons, d’un montant global de 7,33 milliards de FCFA relatifs au financement du Programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le bassin du Fleuve Niger (PIDACC), le 10 mai dernier dans la salle de conférences de la primature.

C’était en présence des ministres de l’Energie et de l’Eau Sambou Wagué, de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Housseini Amion Guindo et du ministre délégué au Budget, Mme Sylla Aoua Barry.

Les trois accords de financements portent sur la Facilité d’assistance de la transition (FAT), la Facilité d’investissement pour l’Afrique de l’UE et le Fonds africain de développement (FAD). D’un coût global de 122 milliards de FCFA pour les neuf pays membres de l’ABN dont environ 7,4 milliards de FCFA pour le Mali, ces accords entrent dans le cadre du financement du Programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le bassin du fleuve Niger (PIDACC/ABN), composante Mali. Un programme initié en vue de contribuer à l’amélioration de la résilience des populations et des écosystèmes par une gestion durable des ressources naturelles. Il bénéficiera a 4 millions de petits producteurs dont 51% de femmes et de jeunes.

Apres avoir paraphé les documents avec la représentante de la BAD au Mali, Dr. Boubou Cissé,  a souligné que cette institution financière confirme, une fois de plus, son adhésion et son soutien aux politiques et stratégies  de développement du Mali avec cette signature.  Toutes choses qui, selon lui contribuent indéniablement à la mise en œuvre réussie du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) et son plan d’actions 2019-2023, notamment l’axe stratégique 4 relatif à la protection de l’environnement et au renforcement de la résilience au changement climatique.

Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances a rassuré le responsable de  la BAD de la volonté du gouvernement d’honorer ses engagements avec cette institution bancaire.

De son coté, la responsable-Pays de la BAD, Mme Haly Louise Djoussou-Lorng a rappelé que le PIDACC appuie la stratégie décennale de la Banque 2013-2022 et cadre avec trois des cinq priorités d’action de la Banque que sont : Nourrir l’Afrique ; Intégrer et Améliorer les conditions de vie des populations africaines.

Elle a par ailleurs attiré l’attention du Premier ministre sur les difficultés que rencontre le portefeuille des projets de financements au Mali.

Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here