Mali : Grève de 3 jours des banques, assurances et établissements financiers à partir de ce mardi

7

Le syndicat des banques et établissements financiers du Mali (SYNABEF) et la Fédération Nationale du Pétrole, Commerces, Assurances et Banques (FENPECAB) entament une nouvelle grève de 72 heures reconductibles à partir de ce mardi 23 novembre 2021. Les revendications des professionnels du secteur concernent principalement la revalorisation de la grille du salaire de base de 15% déjà provisionné, la régularisation de la situation des prestataires/intérimaires ou gestion délégués conformément au code du travail et l’application du décret de 1971 sur le fonds social.

Dans leur communiqué de presse, les deux syndicats indiquent que le mercredi 3 novembre 2021, après 6 jours de grève, ils ont décidé de suspendre le mouvement de grève pour permettre aux clients d’accéder à leur argent, de soulager les populations maliennes et d’éviter au pays de connaître des situations plus difficiles. Depuis ce jour, précisent le SYNABEF et la FENPECAB, dans la dynamique de trouver un terrain d’entente, ils ont entrepris plusieurs démarches auprès des plus hautes autorités du pays et des centrales syndicales. Successivement, ils ont ainsi rencontré le ministre de l’économie et des finances, la ministre du travail, de la fonction publique et du dialogue social, le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) et le président du conseil économique Social et Culturel. « Malgré tout, aucun accord n’a été trouvé sur les points de blocage, à savoir : la revalorisation de la grille du salaire de base de 15% déjà provisionné, la régularisation de la situation des prestataires/intérimaires ou gestion délégués conformément au code du travail et l’application du décret de 1971 sur le fonds social », selon les deux syndicats qui ont pris la résolution de reprendre leur mouvement de grève ce mardi 23 novembre 2021 pour 72 heures reconductibles jusqu’à entière satisfaction de leurs doléances.

Pour rappel, le mercredi 27 octobre 2021, le Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers et commerce du Mali (SYNABEF), avait observé une grève de 72 heures.

M. K. Diakité

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. La meilleure formule serait que tous les clients de ces banques retirent tous le même jour leur argent et on verra qu’aucune de ces banques ne serait en mesure d’y faire face. Si tous ces retraits sont effectués le même jour, toutes ces banques fermeront boutique. C’est clair.

  2. La solution, c’est de payer les salariés sur billetage chaque fin de mois que ces inconscients déclenchent un e grève. Tan-pis pour les banques qui ne pourront procéder aux prélèvements mensuels pour les clients qui sont endettés. On ne peut pas continuer à vivre le calvaire par la faute des gens qui n’ont aucune conscience. Pourquoi ils ne font jamais leurs grèves en début de mois.

  3. Ce sont les clients qui doivent se débattre. Transferons tous à la BDM sa et au BSIC. EN tout cas je serai à la BDA dès le vendredi d’après leur grève. Que tous les clients fassent comme moi entre les deux banques. Ainsi les syndicats grévistes auront le temps de syndiquer et les bureaux sans argent.

  4. Travailleurs de banque en greve????? Voila pourquoi avec ses gars il faut signer toujours des contrats de deux ans renouvelables

  5. Les clients sont votre moyen de pression, à chaque fin de mois la grève. Nous allons réfléchir à la solution dès cette fin de mois.

  6. je demande à nos autorités de s’assumer. Pendant une transition, les fauteurs de trouble sont sévèrement punis. Des individus qui nous privent de nos salaires au profit de leurs avantages en oubliant qu’une banque, c’est avant tout les clients. Chers clients, il est temps de se réveiller.

  7. Est-ce que le gouvernement abandonne les populations entre les mains de ces banquiers? Qui sont pourtant les plus payés dans ce pays depuis toujours. Nous demandons au gouvernement de punir ces indélicats travailleurs inconscients et indignes, cela très rapidement. Comment peut-on être comme ces pingouins? Pour un domaine si sensible, quand on lance une grève, il faut se limiter à 24H, faire 72H de grève avec l’argent d’autrui est méchant et inconscient de la part de ce groupe de bandits de grand chemin. Nous sont certains que nos gouvernants trouverons des brèches pour soulager les pauvres fonctionnaires qui ont des salaires faibles et très faibles eu égard à ces banquiers décemment dotés d’argent. Ce sont des adiques narcissiques.
    «N’oublions pas que la prière de l’égoïste se formule ainsi: «O mon Dieu! Fais vite éclater le grand malheur qui fera mon bonheur particulier», Amadou Hampâté Bâ–l’Étrange destin de Wangrin
    Les personnes égoïstes ne formulent que des souhaits allant à l’encontre du bonheur général. Elles ne tirent profit que du malheur public. Leur plus grande satisfaction est de voir les autres dans le malheur et la misère.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here