Régulation du secteur des télécommunications : L’AMRTP à l’écoute des consommateurs !

0

Dans sa salle de conférence, le jeudi 12 décembre, l’Autorité malienne de Régulation, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (AMRTP), a tenu avec les associations des consommateurs du Mali la 2ème édition du forum basé sur l’information et la sensibilisation. La cérémonie d’ouverture des travaux présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective, Cheick Oumar Maïga, a enregistré la présence du Président Directeur Général de l’AMRTP, Cheick Sidi Mohamed Nimaga et le représentant de l’association des consommateurs du Mali, Mahamadou B Diarra.

Le thème retenu pour cette 2ème édition s’intitule : «  Communication d’urgence pour promouvoir les secteurs et atténuer les effets des catastrophes ».

Dans son intervention le Régulateur Général a  souligné que le respect des engagements de l’AMRTP vis-à-vis des consommateurs est un sacerdoce pour elle. Car, explique-t-il, une des missions premières de l’AMRTP est de veiller au respect des pratiques liées à l’information et à la protection du consommateur.

D’un ton clair, il a rassuré les consommateurs de produits et services de télécommunication en ces termes : «  nous ne pouvons être indifférents à vos préoccupations ». Aussi, il a soutenu que la qualité de confiance existante entre sa structure et les consommateurs mérite d’être renforcée.

Selon le patron de l’AMRTP, ce climat de confiance leur parait très encourageant à continuer ce partenariat du donner et de recevoir. « C’est d’ailleurs pourquoi, l’AMRTP en droite ligne avec les missions qui lui sont assignées, organise annuellement des foras et des conférences avec tous les acteurs des secteurs  régulés, particulièrement les associations des consommateurs » a indiqué M. Nimaga.

Revenant à l’évènement, le PDG de l’AMRTP dira que ce 2ème forum est consacré à un thème d’actualité qui est d’ordre planétaire, car lié aux changements climatiques.

Après avoir rappelé le bien fondé du thème choisi, il a soutenu que l’AMRTP pour son animation a rapproché la Direction Générale de la Météorologie du Mali qui sans aucune hésitation a répondu favorablement sa participation au Forum, du DG et le Directeur Réseau d’Observation et de Prévisions Météorologiques respectivement comme modérateur et paneliste.

Par ailleurs, Cheick Sidi Nimaga a mis à profit  l’occasion pour annoncer que l’AMRTP a décidé de saisir le cadre de ce forum pour partager avec l’ensemble des participants une communication sur sa décision relative à la baisse des tarifs de détails voix et SMS.

A sa suite, le représentant des associations des consommateurs, a dans son intervention salué les efforts de l’AMRTP pour les consommateurs du Mali. Par contre, M. Diarra, a souligné deux difficultés majeures, qui agacent les consommateurs. «  Les consommateurs sont à la merci des opérateurs » a-t-il dénoncé. Ensuite, il a précisé que la cherté des services et la mauvaise qualité également des services.

Pour sa part, Dr Cheick Oumar Maïga, a souligné que le secteur de l’économie numérique  est sans aucun doute stratégique, transversal et essentiel pour le développement socio-économique du Mali. «  En perpétuel évolution, il nous fait vivre une nouvelle civilisation, celle dite du numérique » a-t-il déclaré.

Pour le Ségal du ministère de l’Economie Numérique et de la Prospective,  cette civilisation a conduit vers une mondialisation et un  univers virtuel riche de tant d’espérances nouvelles, mais aussi de tant de menaces et de dangers.

D’après le représentant du ministre de tutelle, les consommateurs qui sont bénéficiaires des services de cette mutation technologique, se retrouvent avec une multitude de solutions voire de facilités leur permettant d’améliorer leur quotidien et de renforcer leur confiance aux outils mis à leur disposition.

Plus loin, Dr Maïga, a rappelé que l’AMRTP a déjà organisé des activités avec les associations des consommateurs.   « Il faut se féliciter de cet effort, qu’elle consent tous les jours pour contribuer à la protection, à l’information et à la sensibilisation des consommateurs des secteurs régulés » a-t-il soutenu.

Par Moïse Keïta

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here