ANAC : La création d’une compagnie aérienne nationale à l’ordre du jour

0

Mme Aminata Sidibé, présidente du conseil d’administration de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), a présidé la 29èmesession  ordinaire dudit conseil. C’était le jeudi 23 juin 2021, dans la salle de conférence de l’Agence.

Il s’agissait de présenter les procès-verbaux et les points d’exécution de la précédente session avant d’entamer les travaux de la nouvelle session. À cet effet, la présidente du conseil d’administration, Mme Aminata Sidibé, au cours de son allocution, a rappelé que cette session intervient à un moment où notre pays est confronté à une crise institutionnelle, sécuritaire et sanitaire dont les effets ont conduit à un ralentissement des activités économiques. À l’en croire,  les travaux de cette session doivent porter principalement sur l’examen et l’approbation du compte rendu d’activités et du compte de gestion de l’exercice 2020, le point d’exécution à mi-parcours des activités programmées pour l’exercice 2021, ainsi que l’examen du projet de modification de l’organigramme et du cadre organique de l’Agence.

A ses dires, le budget 2020 rectifié de l’Anac est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de FCFA de 4 633 397 684. En recettes, les émissions ont été réalisées pour un montant de 4 584 220 666 FCFA, soit un taux de 98,94% par rapport aux prévisions. Les recouvrements se chiffrent à 4 404 884 862 FCFA, soit un taux de 96,09% par rapport aux émissions.

Malgré une révision en baisse  de son budget due à la pandémie de coronavirus, qui a créé un manque à gagner de 60%, des réalisations de l’Anac, on note : le renouvellement du certificat de l’Aéroport international président Modibo Keïta-Sénou (Aipmk-S) ; le renforcement des mesures de sécurité et de sureté sur les plateformes aéroportuaires au Mali, notamment à Bamako Sénou, qui a enregistré l’installation de détection des systèmes d’explosif  de troisième génération ; la fourniture de 02 machines X-ray double vue pour bagage de soute et 02 machines pour fret ; la réhabilitation des  aéroports de Tombouctou et Gao qui ont commencé à recevoir des vols, qui en plus de l’aéroport de Kayes;  une étude a été réalisée pour l’extension des aéroports de Kayes et de Sikasso ; des requêtes ont été introduites pour le financement de la réalisation des aéroports de Kidal, Ménaka et Taoudénit.

Au titre des activités programmées, l’Anacnourrit de nouvelles perspectives : « Nous  projetons une étude pour la création d’une compagnie aérienne nationale.Enfin, nous allons poursuivre et recommander  la libération  et la sécurisation du domaine  aéroportuaire, démarrée en 2020 et qui sera poursuivie, car c’est une des réserves de la certification », a-t-elle martelé.

Il ressort des comptes rendus des activités de l’Agence qui avaient été fortement touchées par la crise sanitaire recommencent progressivement, au titre de l’évolution du trafic aérien, les mouvements d’avion à Aipkk-S ont connu une baisse de 28,8% en 2020 par rapport à 2019. Le trafic passager a également connu une baisse d’environ 57,3% en 2020 par rapport à 2019. Ce qui s’explique par la suspension, à compter du 19 mars 2020 au 25 juillet 2020, des vols commerciaux passagers à destination du Mali, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here