Chemins de fer : La grA?ve fait des victimesa��

0

LaA� grA?veA� deA� la faimA� entamA�e depuis le 18 dA�cembre 2018, par les travailleurs de la rA�gie des chemins de fer, a dA�jA� fait plusieurs victimes A� Bamako et dans da��autres localitA�s. En effet, on a enregistrA�A� 8 dA�cA?sA� et de nombreux malades parmi les grA�vistes.A� Cela fait onze mois que les cheminots maliens courent derriA?re leurs salaires. AprA?s plusieurs dA�marches et mouvements de revendications entreprises auprA?s des autoritA�s, les cheminots se sont rA�solus A� entamer, le 18 dA�cembre 2018, une action de dA�sespoirA�: La grA?ve de la faim. Par cette mesure de refus de sa��alimenter, peu connu des Maliens, les travailleursA� de la rA�gie des chemins de fer exigent le paiement de leurs arriA�rA�s de salaires, ainsi que la reprise du trafic ferroviaireA� sur la ligneA� Dakar-Bamako. Au mA?me moment, la RA�gie se meurt A� cause de nombreuses difficultA�s qui menacent son avenir et celle des milliers de travailleurs.

InstallA�s prA?s des rails, ils ont reA�u le soutien de leurs familles. Beaucoup de grA�vistes de la faim sont A?gA�s, leur santA� est fragileA�et plusieurs ont A�tA� hospitalisA�s.

Depuis le dA�but du mouvement et surtout la��indiffA�rence du gouvernement A� trouver une solution pour stopper ce drame, huit cheminots ont trouvA� la A�mort,A� des suites de la grA?ve de la faim ou de manque de soins, A� savoir : Moussa Sissoko, conducteur de draisine A� Kita, Siaka Sidibe, conducteur de train A� Toukouto, Seydou SidibA�, aiguilleur A� Kayes, SA�kouba Bagayoko, chef de section A� Bamako hoodia, hoodia, hoodia, hoodia, hoodia, hoodia, hoodia, hoodia. , Mariam Doumbia, agent de santA� A� Bamako. Aussi, de leurs cA?tA�s, les membres de la famille des grA�vistes ont, A�galement, enregistrA� des dA�cA?s, dont de nouveau-nA�s et des A�pouses de cheminots, faute de soins, parce que les cheminots na��ont plus un sou.

Autres consA�quencesA�? Plusieurs familles ont A�tA� expulsA�es de leur logement A� cause da��impayA�s deA� loyers, ainsi que des enfants de certains da��entre eux qui ne vont plus A� la��A�colea��

Da��autres cheminots en grA?ve de la faim sont hospitalisA�s dans des A�tats gravesA�: Souleymane Bagayoko, Souleymane Monson Traore, SA�kou Keita, A�Mathurin Keita, Sekouba Niare, Abdoulaye Diarra, Bassirou DiakitA�a��

A�A�Au tout dA�but, la��Etat nous devaient 9 mois da��arriA�rA�s de salaire. Sur ces 9 mois, 5 mois ont A�tA�s payA�s dont la moitiA� A� servit A� payer les dettes et maintenant ils nous doivent 7 mois car les mois se sont accumulA�s au fil du tempsa��A�A�, explique Boli Diandian Keita, prA�sident de la coopA�rative A�des conducteurs de trains du Mali.

Les grA�vistes sont dA�terminA�s A� aller au boutA� de leur combat, ils rA�clament des garanties A�sur les modalitA�s de payement des arriA�rA�s de salaireA�: A�A�Il y a eu des dA�marches. Nous avons discutA� avec les mA�diateurs, mais nul part, nous na��avons pu obtenir de garantisA� de payement programmA�s de nos salaires.A� Ils disent qua��ils vont nous payer. Mais quandA�?A�, sa��interrogeA� Boli Diandian Keita.

La dA�tresse des cheminots ne cesse de sa��amplifier. A�A�Des chefs de familles qui doivent prendre en charge leur foyer A�sont aujourda��hui des fardeaux pour leurs familles, incapable de subvenir aux besoins A�lA�mentaires de leurs famillesa�� A�La��agonie de nos familles nous oblige A� la��abandon de nos foyers pour une grA?ve de la faim. Mourir pour la survie de nos foyers est une mort digne pour un cheminotA�A�, indique le leader syndical.

MalgrA� ces drames, les grA�vistes sont dA�terminA�s A� continuer le mouvement jusqua��A� la satisfaction de leursA� dolA�ances.

Fadimata Samounou

DebiA� Elisabeth SamakA�

A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� (Stagiaires)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here