COVID-19/transport aérien : Des passagers en destination de Paris empêchés de voyager

3

Au nom du Coronavirus, des compagnies aériennes dont Air France n’embarquent que des Maliens ayant de la famille dans l’Hexagone. Pourtant aucune entrave n’est faite à ceux qui rentrent de la France bien que ce pays connaît un taux exponentiel de contamination au Covid-19.

 

Au moment où des passagers en provenance de Paris sont régulièrement déversés sur Bamako, certains Maliens désirant faire le chemin inverse sont laissés sur le quai à l’aéroport international président Modibo Kéita de Sénou. A cause de la maladie à Coronavirus, beaucoup de Maliens désirant effectuer un voyage en France sont frappés de discrimination. Même munis du précieux sésame qu’est le visa, les compagnies aériennes dont Air France rechignent à embarquer des voyageurs maliens. Ce calvaire pour nos compatriotes dure depuis le 16 juin dernier, donc bien avant la deuxième vague de Covid-19, qui frappe de plein fouet la France avec un taux de contamination qui monte crescendo et qui a obligé les autorité françaises de prendre une décision drastique de second confinement. 

Le seul bémol est que seuls sont autorisés à prendre place à bord des avions en destination de Paris, des Maliens ayant soit de la famille là-bas ou une maison. Un document justifiant des liens familiaux ou des biens mobiliers sur cette terre connue pour son respect des droits de l’homme, demeure le seul droit de passage ou autorisation d’embarquer. 

Les citoyens maliens sont pourtant les seuls de la sous-région à être victimes de cet ostracisme. Pour sauter la barrière, des voyageurs plus rusés voulant se rendre en France pour leurs affaires, sont obligés de se rendre au Sénégal, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Niger, etc. Dans ces pays, ils s’embarquent facilement.

Selon divers témoignages venant de ceux qui sont frappés par cette restriction récurrente, aucune mesure contraire n’est appliquée aux voyageurs maliens sur les vols Paris/Bamako. Air France débarque à longueur de semaine à l’aéroport président Modibo Kéita Sénou, 180 passagers maliens. En cette période de crise de Covid-19 en France, le Mali se voit exposé au risque de contamination massive.

Il est temps pour les autorités maliennes de s’impliquer pour abréger la souffrance des Maliens. Selon des sources, le Sénégal a appliqué en représailles aux Français venant sur son sol, les mêmes mesures qui étaient appliquées à ses ressortissants. Cette réciprocité a contraint les compagnies aériennes desservant Dakar de lâcher du lest.

Pourquoi l’Etat du Mali ne donne-t-il pas de la voix pour empêcher ce diktat contre ses citoyens ?

 

Abdrahamane Dicko

 

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Etant donné que l’Etat malien est incapable de garantir l’authenticité des documents de test ainsi d’ailleurs que de tout autre document officiel, il est normal que les autorités françaises ne veuillent pas prendre de risque.
    Un manque de sérieux de l’administration qui amène à mettre en doute tout document présenter par un tiers.
    Une conséquence de la corruption généralisée qui gangrène tous les secteurs.
    Comment faire confiance à un document d’un laboratoire ou d’une clinique quand on sait que la corruption permet de se le procurer sans même se rendre sur place ?
    Restez chez vous ! Mangez du Tô du bachi et du Kini.
    Profitez de cette occasion pour nettoyer la ville de Bamako.
    Une des villes les plus sales au monde
    Merci.

    • La solution serait de faire le test dans une clinique prive’e de Bamako qui aura un contrat avec l’Ambassade de France, Si le test demontre que la personne candidate au voyage n’a pas de corona virus, on doit la laisser voyager et une fois en France, elle doit s’isoler pendant 2 semaines.
      kinguiranke’ et Gregoire AW BE’ KA SABALI!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here