Edito : Imam et Homme politique !

20

Avec  la publication, ce  vendredi 05 février,  de son  fameux  document   intitulé « Manifeste pour la refondation du Mali », l’Imam Mahmoud Dicko ne peut  plus dissimuler  ses  prétentions politiques.  Déjà  omniprésent sur la scène sociopolitique nationale  depuis  le  pouvoir  d’ATT jusqu’à  la chute  d’IBK, l’ancien président du Haut Conseil Islamique (HCI)  du Mali, a  visiblement  échangé   son  costume de religieux  contre  celui du politique.  De  « Guide éclairé » qu’il fut  pour ses fans ou sympathisants sur le plan religieux, il est  en passe  de devenir  pour eux un « Guide éclairé » dans l’arène politique.

Dans son  « Manifeste pour la refondation du Mali », le désormais « ex  leader religieux »  y révèle ses « inquiétudes » devant la situation « périlleuse » dans laquelle se trouve son pays. Un constat qui le pousse à se positionner en rassembleur et surtout en médiateur. Déjà acteur sociopolitique très important, Dicko était considéré  par le Mouvement politico-social du 05 juin comme  son autorité  morale. Il avait  juré de retourner dans sa mosquée comme l’Imam qu’il a toujours été.

Ainsi,  lors  de la contestation  jusqu’à la chute du régime IBK, l’Imam de Badalabougou, bien  qu’étant au centre de la mêlée, avait toujours affirmé  qu’il n’avait et  n’aurait point d’ambitions politiques. Une assertion que ne cessaient de   contester   ses nombreux détracteurs. Lesquels doutaient de  sa neutralité vis-à-vis de la chose politique. L’histoire ne leur donne-t-il pas raison ?

L’imam Mahmoud Dicko avait, à la chute du règne d’IBK, certainement tous les leviers politiques pour  peser de toute son influence de leader  et d’autorité morale du mouvement M5-RFP pour forger le destin du « Mali nouveau » (Mali Koura en Bamanankan),  auquel  continue d’aspirer  une écrasante majorité de  Maliens. Il ne l’a apparemment  pas fait. Ces détracteurs sont convaincus qu’il avait  conclu un deal avec les jeunes officiers du Comité National du Salut du Peuple (CNSP). Son manifeste  ne serait-il  pas  une façon de  montrer au grand jour son porte-à-faux  avec ces colonels qui détiennent la réalité du pouvoir de la Transition en cours ?

Quoi qu’il en soit, en lançant un appel à sauver le Mali, l’ancienne « Autorité morale »  du M5-RFP focalise  l’attention de ses  compatriotes  sur la nécessité  de chercher un nouveau leadership. Mahmoud Dicko regrette que  « l’État qui nous gouverne n’a plus de sens. Il faut une, selon lui, réaction collective ». Ce  constat le conduit à « s’engager » pour réconcilier les Maliens. Il propose la construction d’un nouveau pacte républicain et s’engage personnellement à « bâtir des passerelles entre acteurs civils et armés ». Cela,  en tant qu’Imam et Homme politique ? Le cumul des deux n’est pas interdit par la Constitution malienne.

Avec  la    déclamation politique dont a beaucoup pesée  l’Imam Dicko   pour magnifier son manifeste, peut-on encore douter que  leader religieux ait désormais  basculé dans l’arène politique ? Toutefois,  si une chose est pour l’Imam Dicko  de s’engager désormais en politique, une autre est de savoir,  comment  il  pourra porter les engagements  ainsi énoncés dans son manifeste ?  D’autant que depuis la chute d’IBK, sa côte de popularité n’a fait que dégringoler.

Un autre  fait notoire est que   le nouvel Homme  politique,  qu’il est, ne pourra pas composer avec  les leaders politiques classiques qui l’accusent de trahison. Encore que dans les réseaux sociaux et les « grins de thé », nombreux sont les maliens qui considèrent que l’Imam de Badalabougou  a trahi les idéaux des contestataires du régime défunt. L’ancien président du HCI  compterait  donc  très peu de partisans. Toutefois, l’homme ne manque pas d’atout maître : Il est très rusé, a toujours de l’influence  et sait tenir des opportunités politiques.

Plus que jamais, les derniers faits et gestes de l’Imam Dicko, en l’occurrence, son manifeste du 05 février,  démontrent  clairement  qu’il a  vraiment basculé dans l’arène politique. Il  ne se contentera  plus d’être un épouvantail du jeu politico-électoral dans son pays. Mahmoud Dicko croit désormais en ses propres chances pour  diriger le Mali. N’oublions pas qu’il vient d’un long séjour de l’Arabie Saoudite. Il pourrait  bénéficier, lors de la présidentielle 2022, des pétrodollars saoudiens. Et avec la disparition du Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé,  il faudra bien compter avec  cet Imam, désormais Homme politique!

 

Gaoussou Madani Traoré

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Le seul virus qui existe au Mali n est ni coronavirus mais c est Dicko en personne .Il va echouer plus que la majorité des maliens ont su maintenant qui est ce Dicko ,un vrai manipulateur un menteur qui se cache derrière l islam et suivi par des ignorants fanatiques fatalstes

    • Si Imam Dicko est la COVID19 souche Chinoise alors Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba est COVID19 souche Sud-Africaine, Karim Keita est COVID19 souche Bresilienne et Bouba Keita est COVID19 souche Anglaise!

  2. L ISLAM DOIT ETRE DECORTIQUE DANS NOS ECOLES, NOS PLACE PUBLIQUES, DANS NOS UNIVERSITES ET DANS NOS SOCIETEES CIVILE PAS DANS SA FACE DOGMATIQUE COMME CA L A ETE DES SIECLES ET SIECLES, CE QUI A AMENE L OBSCURANTISME DESTRUCTIF, MAIS DANS UNE PHASE SCIENTIFIQUE DONC HISTORIQUE, POLITIQUE, IDEOLOGIQUE ET MEME PSYCHOLOGIQUE DE MASSE OU INDIVIDUELLE.

    PARLER DE LA GEO POLITIQUE ARABE! GEOPOLITIQUE ARABO MUSULMANE! L HISTOIRE ARABE! L HISTOIRE DE L ISLAM!

    L ISLAM DANS LE DEBAT ET LA RECHERCHE POUR TOUS ET PAR TOUS, CELA SAUVERA CETTE NATION DE L ESCLAVAGE ET DES PROBLEMES MULTIPLES DANS LESQUELS LES MALIENS LES SAHELIENS LES AFRICAINS SE TROUVENT…

  3. Toure S dans la guerre de succession au propete Mohamed car ses 4 generaux Aboubkr, Omar, Ousman, et Ali ne pouvaient pas s’entendre car il fallait choisir entre la famille (heritage avec Ali qui etait le gendre au Prophete) et l’organisation (succession selon laquelle Aboubakr devrait succeder et puis les deux autre Omar et Ousman et Ali), il y a eu beaucoup de morts et Seydina Ali a ete en Iran pour creer le Chia et jusque maintenant les Iraniens Chia et leur Ayatollah se reclament de lui. Voici le debut de la division de la religion musulmande entre Sunni (Wahabia et Tidiania (Hamallistes, Omaristes et Mourides) et Chia. Aussi Toure S nous parlons du 21eme siecle et de la Republique du Mali pas d’une confrerie religieuse!

    • L islam c est la conquete, l islam c est la geo politique, l islam c est la politique, il faut expliquer l islam!

      Il faut ajouter qu ils ont fait disparaitre toute la famille de leur prophete a cause du pouvoir et de la richesse de succession, on nous emmerde ici avec quelque saintete que ce soi, et vous attendez quoi de l adhesion a cette religion,….connaitre la realite de l islam et son histoire, c est ce qu il faut au Mali, enseigner l islam non dogmatique mais historique et psychologique dans nos ecoles et universites, rien a cacher, tout a reveler et favoriser le debat publique sur l islam sous toutes ses formes, …de meme pour le christianisme, sans grande emotion dans la lumiere de l esprit humain….

    • Kinguiranke’, Ali etait a’ la fois le gendre et le cousin du prophete Mohamed. C’etait le pere d’Ali (ABOU TALEB) qui a eleve’ le prophete Mohamed. Ali etait l’epoux de Fatimetou (L’UNIQUE ENFANT DU PROPHETE QUI AVAIT GRANDI. ALI ET FATIMETOU ONT EU HACEN ET HOUSEIN. POUR ETRE CHERIF, IL FAUT ETRE DESCENDANT DU PROPHETE MOHAMED. LE MOT HAIDARA N’A JAMAIS ETE’ UTILISE’ POUR LE PROPHETE MOHAMED. IL EST APPARU AVEC ALI.
      La guerre de succession a existe’ parce que le prophete n’avait pas choisi de successeur. A sa mort certains pensaient que la Ouma devait choisir son leader. D’autres pensaient que le successeur du Prophete Mohamed devait etre quelqu’un qui avait le meme sand que le prophete!
      Le WAHABISME VIENT D’ABDEL WAHAB QUI SUIVAIT L’ INTERPRETATION DE L’ISLAM PAR HANBAL. Je te rappelle que les grandes interpretations de l’islam sont
      – L’ECOLE MALEKITE
      – L’ECOLE CHAAVII
      – L’ECOLE HANEVI
      – L’ECOLE HANBELI
      Kinguiranke’, les wahabites sont egalement des sunnites.
      En ce qui concerne les confreries que nous avons en Afrique et ailleurs, ce sont des interpetations au sein des grandes ecoles cite’es plus haut!!!

      • EEEHHHH ALLAH, qu’est ce qu’on à foutre avec des détails de l’histoire de la réligion des arabes ?
        Des décérébrés sont fiers de nous assommer avec des foutaises qui ne nous concerne pas.
        Est ce qu’un arabe vous a déjà parler de l’histoire du Manding ? NOn.
        Alors, gardez vos Ali, mamadou ou Abou bakr ou youssef pour vous. Parlez-nous de notre histoire ou foutez-nous la paix.

    • Attention my friend le RBS.

      Dicko est le grand marabout de bcp de politiciens du M5-RFP, ce mouvement prolétarien de la gauche de tendence communiste.Il a déjà attrappé le virus de la politique. Ses seules limites et/ou menaces ne peuvent qu’être ces colonels Kickboxer de Kati qui n’hesiteront pas à lui donner des coups de bottes(rangers) ou cravache…comme le cas Rasbath et autres…

      • L’IMAM NAIF EST UN MAUVAIS POLITICIEN!!!!
        SON CON DE GENDRE N’ARRIVE PAS A’ GERER CMAS!!!! C’EST BOUBOU LAH LE PLUS VILAIN PEUL QUI S’APPELLE MARECHAL DE DICKO. IL NE FAIT QUE NOUS CASSER LES OREILLES AVEC TOUS LES IDIOTS COMMUNISTES DU MONDE!!!!!

  4. DROIT DE REPONSEJe regrette, un Iman ne peut etre le President du Mali dans le respect de la Constitution du Mali.Non seulement cet Iman est loin de la Tolerance religieuse mais politiquement, il n’a d’admiration que les que ses anciens maitres religieux.Sauf la Mauritanie ,aucun pays de l’Afrique de l’Ouest ne fleurte avec les pays Arabes conservateurs.Le Senegal a de grandes confreries musulmanes mais le pays est attache aux traditions Africaines et a la culture scientifique.Son premier President etait un Catholique fervent,et l’administration senegalaise a garde longtemps les valeurs de bonne gouvernance imprimees par Senghor avec le Presidents Diouf,Wade et l’actuel successeur. Malgre les troubles de la Casamance ,le pays a beneficie d’une grande stabilite politique. Il est impensable que le regime politique Malien devienne islamique au milieu des Etats voisins qui n’ont jamais mis en cause la laicite de l’Etat.Je ne suis d’accord avec certaines politiques inspirees par l’Isman conservateur: La place de la femme dans la Societe,D’abord,elle a droit a une formation poussee tout comme les hommes.Elle a les memes droits politiques que les hommes.C’est elle qui modernise la famille et qui faconne emotivement les enfants. Comme la Turquie,je donne une tres grande importance a la science .Dieu nous a donne une grande faveur ,celle de beneficier des ressources terrestres et donc de maitriser cette nature ,Cette faveur est donnee dans chaque pays a chaque habitant et n’a aucune reference religieuse,Le bon gestionnaire peut etre “N’Golo” ou “Nassou”. Apres le libre Arbitrage,l’integrite,la tolerance,l’amour pour le progres scientifique, et la justice sont sans aucun doute les valeurs societales de notre monde d’aujourd’hui.Tout Leader digne de ce nom doit les avoir.Sinon il devient le probleme lui-meme.

      • Nous ne savons plus ce qui serait bien pour le Mali car il est victime de ses enfants egoistes, corrompus et individualistes qui ne l’aiment pas et l’ont trahi tous sans exception depuis son dernier fils patriote Modibo Keita

    • Non la politique n’existe pas dans l’Islam car le Prince Ben Salman n’est pas l’Imam de la Mecque ou de Medine

    • Toure’, que connais-tu des conflits de succession apres la mort du prophete Mohamed?
      Sais-tu que c’etait Oumar qui avait impose’ Aboubacar?
      Sais-tu qu’Oumar s’etait impose’ apres la mort d’Aboubacar?
      Sais-tu qu’OTHMAN le successeur d’Omar etait conteste’ par les partisans d’Ali?
      Sais-tu qu’Othman a ete’ assassine’?
      Sais-tu que son successeur Ali aussi a ete’ assassine’?
      Sais-tu que c’etait pour eviter les guerres de succession que Moawiya IBN ABOU SOUFIANE (LE SUCCESSEUR D’ALI A’ LA TETE DE LA OUMA ISLAMIQUE), IMPOSA LA PREMIERE DYNASTIE HEREDINAIRE DE L’ISLAM? LES OMEYADES!!!!!!!
      PLUSIEURS DE NOS PROBLEMES RESIDENT DANS L’IGNORANCE!!!!
      DICKO EST UN TRES MAUVAIS POLITICIEN! QU’IL RESTE DANS SA MOSQUE’E!!! ON L’A VU AVEC MOUSSA, ATT, IBK ET LA JUNTE DE KATI. DO KERA!!!! AN YAFARA AMA!!!!!! A BARIKA BE’ ANOLA!!!!
      LE VILLAGE BAMANAN DE FARABOUGOU EST OCCUPE’ DEPUIS PRES DE 4 MOIS, AS-TU ATTENDU DICKO CONDAMNER CETTE ACTION TERRORISTE DE SES PARENTS PEULS?
      TOURE’, ATO ANKA NANAKILI!!!!! VOUS NOUS FAITES CHIER AVEC VOS MAUVAISES POLITIQUES!!!

    • L’islam n’est que politique, un instrument de conquête du monde à la main fascistes arabes. Allah ne comprend que leur langue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here