Edito : Le dialogue, seule issue !

3

Confronté à une crise multiforme et multidimensionnelle depuis 2012, le Mali est actuellement embourbé dans un climat sociopolitique très tendu. Un mouvement politico-religieux et de la société civile réclame le départ du président de la République et de son régime. Face à cette vive tension, les amis du Mali (Cedeao, Union africaine, Union européenne, Minusma), qui ont écarté tout départ forcé d’un président de la République démocratiquement élu, ont réussi à décrisper la situation. Le départ forcé d’IBK et de son régime écarté, tous les Maliens sont unanimement qu’il faut privilégier le dialogue pour sortir le pays du gouffre.

Eh oui, les tenants du pouvoir et le Mouvement du 05 juin- Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) ont compris que notre pays, fragilisé par une crise multidimensionnelle, n’a nullement besoin d’une révolte populaire pour renverser le régime. Mais plutôt d’un sursaut national, le dialogue, pour sauver son existence qui se trouve menacée. Pendant des décennies, des générations de Maliens ont, au prix de mille sacrifices, forgé une nation et posé les fondations du développement national. Cet édifice patiemment construit connait aujourd’hui des fissures, de gros nuages planent sur l’intégrité du territoire. Il ne se passe un jour sans que des militaires et civils ne meurent à cause d’attaques des forces du mal. Le chaos s’est installé malheureusement et l’horizon est sombre.

Cette situation interpelle tous les Maliens de tous bords. Je pense qu’il est temps pour nous tous de remplir notre devoir de vérité et de courage face aux enjeux et défis de sortie de crise et non une révolte populaire à l’allure d’un putsch. Oui ! Il est vraiment temps que les Maliens cessent de se voiler la face. La sécurité des Maliens et la construction nationale relèvent de la responsabilité de tous les Maliens, sans exception aucune.

Alors, il est venu le temps pour que tous les Maliens mettent de côté leurs  divergences pour se retrouver au nom de ce beau pays.  Seul le sursaut national peut sauver le Mali là où nous sommes actuellement. Eh oui ! Au stade actuel de la situation, seule l’union des cœurs et des esprits de l’ensemble des Maliens peut sauver le pays. C’est ce que tous les acteurs de la crise ont compris. En prônant le dialogue, ils ont mis le Mali au-dessus de tout. Ils ont cependant compris que nous devrions, nous-mêmes, être débout, unis comme un seul homme pour sauver notre bien commun, le Mali. Ils ont compris également qu’il est temps pour nous, Maliens, de nous donner la main pour sauver notre pays. Le temps du sursaut national est venu, comme le stipule notre hymne national, pour sauver  notre pays du désastre.

En privilégiant le dialogue pour la résolution de la crise sociopolitique, les acteurs de la crise ont compris qu’il est venu le temps de mettre de côté leurs  divergences pour se retrouver au nom de ce beau pays. Eh oui ! Au stade actuel de la situation, seule l’union des cœurs et des esprits de l’ensemble des Maliens peut sauver le pays.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Un miracle qui se produit dans ma vie que Dieu utilise le prêtre Manuka pour restaurer le bonheur dans mon mariage. Tout se passe quand je voyage pour voir ma mère il y a quelques mois lorsque mon mari a rencontré une dame du Mexique qui a détourné son attention de sa famille et l’a forcé à demander le divorce.En quelques mois, j’étais absent, j’ai été chassé de notre maison à cause d’elle mon mari prodiguait nos économies sur elle que les douleurs étaient vraiment trop pour supporter de voir mon homme dans les bras d’une autre femme, j’ai décidé de prendre la décision de sauver ma famille de l’esclavage de cette méchante dame. Aujourd’hui, je suis ici pour dire à tout le monde ici que mon mariage a finalement été restauré par le prêtre Manuka qui a fait tout ce qu’il pouvait pour ramener la paix dans ma vie. Mon conseil à tous ceux qui liront ce témoignage de ne jamais abandonner dans n’importe quelle situation, demandez simplement à Dieu des instructions et ayez la foi qu’il vous conduira exactement comme j’ai été conduit vers le prêtre Manuka qui m’aide à sortir de mon problème. Encore une fois merci pour votre aide, je le recommanderai également à tous ceux qui ont besoin de lui dans n’importe quelle situation. Voici son contact ….. [email protected] com

  2. S’il fallait le dialogue pour trouver la solution aux problèmes du Mali, on n’en serait pas là à demander la démission d’IBK de la présidence de la république du Mali.
    LE CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION A AUTOMATIQUEMENT RÉPONDU À L’APPEL DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE QUAND IL A PRIS L’INITIATIVE DE L’APPELER.
    Des rencontres de tête à tête ont abouti à un accord politique entre le pouvoir et une partie non représentative de l’opposition malienne.
    POURQUOI LE CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION N’A PAS JUGÉ NÉCESSAIRE DE SIGNER UN ACCORD POLITIQUE AFIN DE PERMETTRE AU PAYS D’ENGAGER UNE NOUVELLE ORIENTATION?
    Lui connaît la réalité du couple AMI-IBK étant très proche de la famille.
    La sœur de SOUMAILA CISSE l’a révélé IBK EST L’AÎNÉ DE LA FAMILLE CISSE.
    SOUMI sait que c’est AMI qui décide.
    Il a exigé d’IBK une garantie d’autonomie comme est entrain de faire le M5-RFP.
    SOUMI n’a pas eu gain de cause car les religieux dirigés par le CHÉRIF de NIORO, MAHMOUD DICKO, et RAS BATH véritables draineurs de foules ont été naifs de croire qu’Ibk a le pouvoir réel d’appliquer l’accord signé.
    UNE ANNÉE APRÈS, LES ACTIONS DRAINANT UNE FOULE ÉNORME CANALISÉE PAR LE M5-RFP DONNENT RAISON À SOUMI QU’IL NE FAUT TRAVAILLER AVEC IBK QU’AVEC DES GARANTIES D’AUTONOMIE DE GESTION.
    Aucun cadre, quelque soit sa qualité, ne peut reussir sous l’autorité d’IBK.
    Des cadres comme MAÎTRE MOHAMED ALY BATHILY et MOUNTAGA TALL devraient être ce que SOUMAILA CISSE et MODIBO SIDIBE ont été pour ALPHA OUMAR KONARE c’est à dire INDÉBOULONNABLES.
    Il faut être animé d’un ESPRIT D’INTÉRÊT GÉNÉRAL pour avoir le comportement d’AOK.
    Un clan conduit par la première dame est privilégié par IBK au détriment de l’intérêt général.
    Toute action allant dans le sens de la satisfaction des intérêts supérieurs du Mali n’est pas appréciée.
    Par contre les cadres qui se mettent à plat ventre,comme un AMADOU KOITA,BOUBOU CISSE….pour le clan PRÉSIDENTIEL sont appréciés.
    ON NE TRAVAILLE PAS POUR LE MALI, MAIS POUR LE CLAN.
    Il a fallu sept ans d’exercice du pouvoir au haut sommet de l’État d’IBK pour qu’une grande majorité de maliens comprennent ce que nous avons su depuis qu’Ibk présidait L’ADEMA PASJ:UN IRRESPONSABLE QUI NE PENSE QU’À SES INTÉRÊTS PERSONNELS.
    Ce n’est pas le dialogue qui va faire bouger IBK, mais une PRESSION POPULAIRE TRÈS FORTE.
    Il faut que AMI comprenne que son mari peut perdre le pouvoir, s’il refuse d’abandonner ses pouvoirs constitutionnels
    Ce n’est pas ^l’union des coeurs et des esprits de l’ensemble des maliens”qui “peut sauver ce pays”,mais la compréhension du couple présidentiel,disons d’AMINATA MAIGA, véritable frein à l’établissement des actions tendant à permettre la défense des intérêts supérieurs du Mali.
    Les maliens ont compris, depuis ANTE AN BANNA, que seule la pression populaire fait bouger le MANDE MASSA.
    Le salut du Mali est dans l’abandon des POUVOIRS CONSTITUTIONNELS du président IBK.
    Il faut affronter, sans concession, le président IBK en insistant sur sa démission, par des marches et d’autres actions légales,s’il n’accède pas aux propositions annoncées.
    Le dialogue permet à IBK de gagner du temps en espérant une démobilisation de la foule,aussi pour corrompre certains leaders.
    Il faut laisser une seule possibilité à IBK, si on veut sauver ce pays car il s’agit de SAUVER LE MALI en demandant la démission d’IBK:ABANDONNER SES PRÉROGATIVES CONSTITUTIONNELLES.
    Il faut assumer l’affronter par la violence, si c’est le choix qu’il décide de suivre pour sauver sa place car IBK au sommet de l’État, c’est déjà la violence.
    Laisser nos soldats mourir comme des bêtes, c’est exercer la violence sur toute la nation.
    Prenons nos parts de sacrifices comme le font nos soldats, s’il décide de s’accrocher.
    C’est IBK qui peut empêcher le bain de sang aussi bien du côté de nos soldats que de celui des manifestants du M5-RFP.
    Les dirigeants du M5-RFP sont déjà engagés à sauver le pays.
    Le sens retour est bouché.
    IBK cède ou il tue tout le monde.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Toure il faut se demander c’est quoi le DNI? Un dialogue qui a ete et aucune de ses reosultions n’ont vu le jour et avant le DNI il y avait combien de dialogues? Alors il est temps de prendre le peuple Malien au serieux et tout de suite sinon il va se rendre justice car la mediocrite, la corruption, le nepotisme, le vol des elections et la mal gouvernance ne peuvent pas continuer et prevaloir dans notre pays qui depuis 2013 ne fait que reculer car allant d’echecs a echec. Le Chef de l’Opposition a ete enleve par des hommes armes en plein jour et depuis on ne sait pas ou il est? En 2013 Kidal etait gouverne par un gouverneur du Mali mais aujourd’hui ce n’est pas le cas car Kidal est dirige par le MNLA/CMA.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here