Edito : Le régime transitoire malien est aux abois

20

Après avoir déchu le Président démocratiquement élu, IBK, le 18 Août 2020 et surtout après la rectification le 24 mai 2021, avec la mise à l’écart de N’Bah Daou et de Moctar Ouane, respectivement Président et premier ministre de la transition, le régime transitoire dirigé par les cinq colonels semble être aux abois. En proie aux critiques les plus acerbes, acculés de toutes parts par les syndicats déterminés à faire aboutir leurs légitimes revendications, Assimi Goïta et ses compagnons d’infortunes sont véritablement dos au mur. Ils ne savent plus à quel saint se vouer et les solutions aux problèmes de plus en plus nombreux et de plus en plus délicats se font rares pour ne pas dire quasi inexistantes. Nous assistons « à la montée en puissance » du mercure social ce qui ne présage nullement d’un lendemain tranquille. En effet, la véritable levée des boucliers a commencé lorsque, contre toute attente, les autorités ont nommé 26 nouveaux membres du CNT. Comme si cela ne suffisait pas elles ont augmenté démesurément  les budgets de deux plus importants organes de la transition, à savoir la Présidence de la République et le CNT, faisant office de parlement. Cette augmentation vertigineuse des budgets  et la nomination de ces membres du CNT ont fini par convaincre le plus inintelligent de la République que les gouvernants actuels sont beaucoup plus dans le combat pour leur bienêtre plutôt que pour sauver la République.

Il parait inconcevable pour le citoyen lambda d’admettre que les autorités de la transition puissent adopter une telle posture et poser des tels  actes maladroits  dans un pays où l’économie est presqu’à l’arrêt, ou encore  la crise socio sécuritaire bat de l’aile et couvre l’ensemble du pays. Cette attitude qui s’apparente à la désinvolture, semble donner des idées aux syndicats dont certains avaient sursis à leurs revendications par solidarité et cela  compte tenu des difficultés auxquelles le pays est confronté. Aujourd’hui la boîte à pandore est ouverte par les autorités et les syndicats ne font que saisir la balle au rebond  pour faire aboutir leurs revendications.  Des Préavis et des grèves sont en préparation ou en cours. La synergie des syndicats de l’enseignement préscolaire, fondamental, secondaire général et technique a déposé un  préavis de grève pour la mi-décembre. Avant la synergie, les magistrats, regroupés au sein du SAM et du SYLIMA  pourraient  abandonner leurs robes à partir du 29 novembre et cela pour une durée de 5 jours ouvrables. Le syndicat Autonome des greffiers n’en démorde pas également, il observera 3 jours d’arrêt de travail à compter du 7 décembre 2022. Comme un effet de mode la Synergie des syndicats des Eaux et Forêts arrêterait de travailler si ses revendications ne sont prises en compte à partir du 28 novembre 2022. Que dire des élèves et étudiants qui ont débraillé les classes pour 120 heures soit 5 jours ouvrables. Comme si cela ne suffisait pas la faculté de Médecine et de Pharmacie est également en grève de 5 jours depuis le lundi 21 novembre 2022 et cela, après une grève de 15 jours depuis le début du mois.

Pour rappel tous ces mouvements se passent à un moment très crucial  de la vie de la nation.  En effet, une crise socio-sécuritaire aiguë couplée à une tension politique latente, il y a vraiment de quoi être inquiet, car tout cela  n’augure rien de bon pour la paix et la stabilité dans notre pays. Les leaders politiques  et même ceux de la société civile y compris les religieux sont désormais vent debout contre  l’avant-projet de la nouvelle constitution. A cela il faut ajouter la grande  incertitude quant au respect du chronogramme des élections. Aujourd’hui la situation est  véritablement inquiétante au Mali, car nonobstant la montée en puissance de l’armée, les conditions sécuritaires sont loin d’être réunies tandis qu’il y a une montée en  flèche des prix des denrées de première nécessité dans une extrême pauvreté due à la  raréfaction des ressources financières et un isolement diplomatique sans précèdent . La coupe est alors pleine et on est à un doigt de l’implosion.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. @sangare l’ecervele et le negre de service pour la maudite France, oui ASSIMI GOITA et ses camarades ont mieux fait en si peu de temps qu’Alpha Omar Konare l’enfant maudit du Khasso et Boua le ventru IBK l’enfant maudit de Sebenikoro.

  2. Beaucoup de qualificatifs et de noms d’oiseaux pour ce KInguiranke qui est la star débile de ce site .
    Il ne prends plus ses goutes ni ses médicaments, donc ceci explique cela.

  3. bravo au plus grand éditorialiste du Mali. Son édito est une bonne leçon aux dirigeants qui doivent tirer des leçons pour corriger leurs fautes. Le Mali se porte réellement mal aujourd’hui. on regrette le régime IBK, parce que au moins sous IBK les maliens mangeaient, mais maintenant les gens sont très pauvres et les autorités s’enrichissent en augmentant leurs budgets.

    • KAADI tu veux dire que sous IBK ton plus grand éditorialiste mangeait de ses mains et te faisait manger aussi! Dans ces conditions oui vous avez faim mantenant car Boua le ventru IBK, le Mande Zonkeba est parti et Assimi et Choguel ne vous donnent pas à manger!

  4. Kinguiranke est un idiot, un irréfléchi, bref un taré qui ne veut absolument rien comprendre. Alpha Oumar Konaré est une denrée rare. La preuve il est le seul de tous les présidents du Mali à vivre tranquillement chez lui, quand tous les autres ont été chassés ou tuer. Pense-t-il que cela est un fait du hasard ? En prenant le bilan de chaque Président, hormis Modibo Keita, il bat tous les autres présidents en termes de réalisations. Vas le savoir au lieu de jaser comme un perroquet.

    • Alpha Omar Konare est l’enfant maudit du Khasso qui n’a absolument rien fait pour le Mali que de créer des fonctionnaires milliardaires corrompus et donner des galons de colonel a son fiston de paille! Quand a Boua le ventru IBK, il est l’enfant maudit de Sebenikoro qui mis à la disposition de son fils l’Honorable Karim Keita notre argent de notre trésor national pour aller acheter des cuisses de prostituees Espagnoles sur mer!

  5. Un édito de belle facture n’en déplaise aux tocards de la République, qui ne voient que le noir quand on critique les autorités de la transition

  6. @sangare l’ecervele, oui ASSIMI GOITA et ses camarades ont mieux fait en si peu de temps qu’Alpha Omar Konare l’enfant maudit du Khasso et Boua le ventru IBK l’enfant maudit de Sebenikoro.

    • Ton médicament est en rupture???
      Il est clair que tu es un recalé de l’école de médecine dont le cerveau n’a pas pu supporter les rudiments.
      Ça a fait des effets irréparables.
      Comparer ces nullards à un homme politique placé au sommet de l’Afrique,on n’a pas certainement toute sa capacité mentale!!!!
      La dimension d’ALPHA OUMAR KONARE dépasse le cadre restreint du Mali.
      Il n’est pas que malien.
      Il est plus africain car du Mali,les africains l’ont sollicité du fait des réalisations en si peu de temps.

  7. Les Maliens n’ont encore rien vu.
    Des militaires sans aucune formation ni aucune expérience s’emparent du pouvoir et s’installent au sommet de l’Etat et la population applaudi cette bêtise.
    Le prmier d’entre eux garde son masque et ne dis pas un mot. Pourquoi ?
    Simplement parce qu’il n’a rien à dire. Exactement comme un bûcheron qui se retrouve dans une salle d’opération, il vaut mieux qu’il se taise.
    En lieu et place de projets, les militaires font du bruit, s’agitent, insultent et font le buzz comme des adolescents en mal de reconnaissance.
    Le Mali va où le vent le porte. Un désordre qui ne présage rien de bon.

  8. sangare, on ne va jamais laisser un dirigeant voleur se reposer, car ses progenitures, sa famille et son clan continuent de jouir de ses vols du trésor public. Donc pas de repos pour Alpha Omar Konare l’enfant maudit du Khasso le createur des premiers fonctionnaires milliardaires ou pour Boua le ventru IBK, l’enfant maudit de Sebenikoro, le Mande Zonkeba.

    • Kinguiranke le dérangé
      Prends ton médicament pour être plus lucide!!!
      On te dit de repondre à la question:ASSIMI GOITA et ses camarades ont ils fait mieux qu’IBK,tu égrènes tes citations de folie.

      • sangare l’ecervele, oui ASSIMI GOITA et ses camarades ont mieux fait en si peu de temps qu’Alpha Omar Konare l’enfant maudit du Khasso et Boua le ventru IBK l’enfant maudit de Sebenikoro.

  9. IBK a été sanctionné pour ses fautes.
    Il a même été humilié!
    Laisse le se reposer.
    Il s’agit maintenant de juger la gestion de ceux qui l’ont obligé à démissionner.
    Par rapport à IBK sévèrement sanctionné,ASSIMI GOITA et ses camarades ont ils fait mieux?
    Kinguiranke le dérangé,repond à la question au lieu de divaguer.
    N’oublie surtout pas de prendre tes médicaments.
    QUAND ON TRAVAILLE À LA SATISFACTION DES MALIENS,ON DONNE LE TÉMOIN À SON SUCCESSEUR APRÈS AVOIR ORGANISÉ LES ÉLECTIONS SINCÈRES ET TRANSPARENTES À LA SATISFACTION DES CANDIDATS.
    C’est ce qu’a fait ALPHA OUMAR KONARE,le fils politique de MODIBO KEITA,le seul qui a affronté son challenger dans un débat animé et éclaircissant avant de remporter dans les urnes.
    Quand on est légitime,les mouvements populaires,les tentatives de coup d’Etat ne peuvent pas passer.
    ASSIMI GOITA et ses camarades doivent s’en inspirer.
    Ça leurs permet de marcher dans les pas D’ATT de 1991 afin que le témoin tombé des mains D’ATT remis par ALPHA OUMAR KONARE en 2002 puissent être repris.
    La légitimité,ce n’est pas seulement la majorité exprimée dans les urnes,mais aussi et surtout la gestion de l’Etat en fonction des souhaits exprimés par une majorité de citoyens.
    C’est pourquoi on perd la légitimité pendant son mandat.
    C’est ce qui provoque les mobilisations populaires à répétition.
    Plus on se conforme aux souhaits de la population,plus la mobilisation se tasse.
    C’est ce qu’a fait ALPHA OUMAR KONARE contre ses opposants.
    Ce que n’a pas pu faire IBK.
    ALPHA OUMAR KONARE a agi dans le sens de la satisfaction d’une grande majorité de la population.
    IBRAHIM BOUBACAR KEITA a fonctionné pour satisfaire un CLAN.
    ON FAIT LE MÊME CONSTAT AVEC ASSIMI GOITA.
    Les CINQ COLONELS agissent en fonction des souhaits de leurs clans respectifs.
    Soit un COLONEL s’impose pour être le seul sur le navire facilitant le choix d’une vision politique de rassemblement.
    Soit les maliens se mobilisent pour prendre en charge leur destin.
    On est à ce niveau dans le cadre de la transition expliquant une certaine radicalité dans la gestion.
    S’éloigner de méthode adoptée qui consiste à tout mettre sur le dos de la France,c’est prendre le risque d’être combattu par le reste du groupe.
    Ce qui conduit à regarder impuissant la dégradation de la situation sécuritaire et économique.
    Pauvre Mali!!!!

    • En effet pauvre Mali victime de ses enfants politiciens charognards comme Alpha Omar Konare, Boua le ventru IBK, leurs familles et leurs clans.

    • SANGARE vraiment je suis très très d’accord avec vous vous avez brossé d’une manière clairvoyante la situation que le peuple du mali vit j’ai aimé le post de SISSOKO egalement on veut avancer n’ecoutez pas les blablateurs

      • sillas comme sangare est un autre charognard qui a beneficie des pouvoirs corrompus d’ Alpha Omar Konare que de Boua le ventru IBK!

  10. Le pouvoir actuel nous fait croire que tout va bien. Et concernant la vie chère, on nous a toujours fait croire le Mali est le paradis par rapport à d’autres pays de la sous région. Les gouvernants ne connaissent pas la vie chère parce qu’ils ont des millions par mois. Sinon comment ils peuvent aller jusqu’à augmenter le budget de la présidence, le budget du CNT!
    Le pouvoir qui se voit populaire se sucre pendant que des millions de personnes disent chaque jour “hier est meilleur qu’aujourd’hui”.
    Beaucoup sont en en train de comprendre maintenant tout ça n’est pas pour le Mali, mais pour le partage des gâteaux.

  11. Sissokoke, encore, mais tu sais tres bien que Boua le ventru IBK, l’enfant maudit de Sebenikro n’a pas été démocratiquement élu, en dehors du kidnapping de son rival Soumi, le bourrage des urnes s’en sont suivis et aussi l’achat des consciences, voici pourquoi la rue a chassé le Mande Zonkeba du pouvoir devant son incapacité de gérer le Mali et son manque de légitimité et de légalité. Je dois te rappeler aussi qu’avant meme la Cour constitutionnelle du Mali de Mme Dagnoko le président de la maudite France avait félicité Boua le ventru IBK pour a réélection, en effet pour souligner son attachment a son sous-prefet à Bamako qu’etait Boua le ventru.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here