Edito : Les autorités de la transition se trompent-elles de priorités ?

8

A 17 mois de la fin de la transition et face à l’immensité, voir la complexité des défis à relever, les autorités de la transition malienne, au lieu de s’atteler à la résolution des différentes préoccupations, ne trouveront rien d’autre que de multiplier les fronts, en reléguant au second plan les priorités. Il y a d’abord la plainte contre la France au Conseil de sécurité des Nations Unies, ensuite une crise politico-diplomatique avec la Côte d’Ivoire au sujet des 49-3 soldats, qualifiés de mercenaires et qui sont inculpés et mis aux arrêts. Et pour ne rien arranger une mise en garde a été faite à la CEDEAO au cas où l‘organisation sous régionale se laisserait manipulée par le Président ivoirien Alassane Ouattara. Comme si ces fronts ne suffisaient pas, les partisans des autorités de la transition demandent le départ de la MINUSMA du Mali. Comment un pays qui cherche sa voie et qui est embourbé dans une crise multidimensionnelle gravissime peut-il se brouiller avec ses voisins immédiats et avec presque tout le monde ? Comment une transition dont la durée est connue et qui aurait d’énormes tâches à accomplir pourrait-elle se donner le luxe d’éparpiller ses efforts en reléguant au second plan les trois grandes priorités de l’heure, à savoir la lutte contre l’insécurité, l’amélioration des conditions de vie des maliens et enfin les réformes politiques et institutionnelles permettant d’organiser des élections inclusives, transparentes et crédibles pour un retour à l’ordre constitutionnel.

En tout cas si tant est que les autorités de la transition ont la volonté de rendre le pouvoir à un Président démocratiquement élu en mars 2024, elles doivent éteindre certains fronts pour ne s’occuper que de ces trois priorités qui sont largement costaud pour le peu de temps qui reste. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le premier front le plus brûlant aujourd’hui est celui de l’insécurité. Si nous devrions reconnaitre certaines prouesses importantes de l’armée sur les terroristes que d’aucuns qualifient de véritable montée en puissance des FAMa, force est de constater que le front sécuritaire est loin d’être apaisé, pour ne pas dire qu’il s’exacerbe au nord et au centre avec des crimes odieux commis par les terroristes. Le second front le plus brûlant est incontestablement le front social. De mémoire d’homme les prix des denrées de première nécessité n’ont jamais connu une telle hausse au Mali. Tout est très cher au Mali s’esclaffe une ménagère. A-t-on besoin de rappeler que la crise sociale est la mère de toutes les autres crises ? Les autorités doivent prendre à bras le corps cette épineuse question sociale afin de soulager la misère d’une très grande frange du peuple malien qui broie aujourd’hui du noir. Le troisième front est celui des réformes institutionnelles et constitutionnelles.

Ces réformes ont véritablement du plomb dans l’aile, car l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections, AIGE qui aurait dû être l’organe miroir devant attirer les autres, a été mal conçue et ne présage pas d’un lendemain tranquille après les élections. Donc la crise pré et postélectorale est loin d’être écartée. Que dire de la rédaction non consensuelle d’une nouvelle Constitution ? La classe politique bien que discréditée, n’aura pas d’autre choix que de se mobiliser pour constituer une sorte de rempart, voire une sentinelle vigilante contre les fossoyeurs des précieux acquis démocratiques. Du collectif d’anciens députés, au cadre de concertation des partis politiques en passant par Espoir Djiguiya Koura, la dolosive classe politique semble désormais être vent débout et veut se vêtir du manteau de la résistance contre cette velléité de falsification et de réécriture de l’histoire récente du Mali. L’on peut affirmer sans risque de se tromper que les jours voire les semaines à venir seront palpitants pour les autorités de la transition. Donc qu’elles se tournent vers les 3 grandes priorités.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Sissoko le maudit bonjour. N’oublies pas que tu as été éduqué et formé par les impôts des maliens.
    Nous sommes tous convaincus que tu n’aimes pas le Mali.
    Bon courage sur ton très mauvais chemin d’ingratitude.

  2. Sissoko ke, MALANKOLON DEN, je me demande comment un humain peut avoir un cerveau tortueux, aussi ignorant et apatride. La priorité pour le Mali et pour l’Afrique c’est de se libérer de la colonisation et de l’exploitation! Si tu n’es pas d’accord c’est que tu profites du système sale existant entre les negres de service et la maudite France contre ton pays de naissance! Tu peux demander un visa de la maudite France pour déménager en France pour toujours et continuer à servir tes maitres!

  3. SI DIRE LA VERITE A SES AMIS DOIT ETRE SOURCE DE BROUILLE, SO BE IT!
    COMME ON LE DIT SOUVENT, ICI ON S’ATTAQUE AU MESSAGER (LE MALI) NON PAS AU MESSAGE (LA VERITE).

  4. Nous sommes pauvres, nous avons des problèmes comme tu le soulignes à tout moment comme si toute autre inspiration te manque.
    Même pendant les débats tes confrères te recadrent.
    Monsieur Sissoko doit on se laisser à la merci du monde comme si nous n’avions aucune dignité, comme si nous n’avons droit à aucun respect.
    Monsieur Sissoko si vous vous n’êtes pas un malien, nous nous battrons pour notre souveraineté et notre dignité jusqu’à l’ultime sacrifice.

    • Il s’agit d’être LUCIDE Mr kabacha,pas de “se laisser à la merci du monde comme si nous n’avions aucune dignité,comme si nous n’avons droit à aucun respect”
      L’affrontement n’a jamais payé!!!
      Le Mali de MODIBO KEITA a produit deux décennies dictature militaire sanguinaire.
      La Libye de KADDAFI a produit l’éclatement du pays alors que son armée était l’une des plus outillées au monde.
      On peut citer Cuba,Venezuela dont une grande majorité de la population est obligée d’émigrer pour vivre mieux.
      NOTRE DIGNITÉ EST DANS L’UNIFICATION DE L’AFRIQUE.
      Rien que d’être fier d’être malien est une humiliation.
      Le Mali,dans ses frontières actuelles,est une création de la France.
      Ce qui signifie que nos pays ont été créés avec un esprit de la satisfaction des intérêts du colonisateur.
      Être indépendant,c’est sortir de ses frontières.
      Certains de nos pères de l’indépendance l’ont compris ainsi.
      C’est pourquoi au prix de leurs vies,ils ont milité pour que l’indépendance soit donnée à l’ AFRIQUE OCCIDENTALE FRANÇAISE(l’AOF).
      LEURS ECHECS CONFIRMENT LA VOLONTÉ DU COLONISATEUR À GARDER PAR TOUS LES MOYENS SES COLONIES.
      Soixante deux ans du NÉO-COLONIALISME FRANÇAIS que nous avons naïvement appelé INDÉPENDANCE prouvent que la France a les moyens de sanctionner très durement les récalcitrants comme on le fait à son esclave du fait de la BALKANISATION de nos territoires.
      MODIBO KEITA a été torturé comme un vulgaire criminel de la rue avant de l’empoisonner comme un chien enragé.
      THOMAS SANKARA a été tué comme un animal de chasse et jeté dans une fosse commune avec ses gardes du corps.
      Ces actes sont une instruction donnée aux exécuteurs MOUSSA TRAORE et BLAISE COMPAORÉ par le service de renseignement français.
      La mort de KADDAFI révèle une solidarité des grandes puissances dans la défense de leurs intérêts.
      KADDAFI a été sciemment humilié pour avertir les prochains récalcitrants du sort qui leurs entend,s’ils marchent dans ses pas.
      Le monde entier a vu le corps nu de KADDAFI exposé.
      Le président qui a le plus soutenu KADDAFI,c’est incontestablement AMADOU TOUMANI TOURÉ.
      Il a été aussi humilié.
      On peut même dire que c’est cette humiliation qui l’a tué.
      Le conseil de sécurité de l’onu a été créé pour gérer le partage du monde entre les vainqueurs de la deuxième guerre mondiale.
      La LUCIDITÉ,c’est d’accepter ainsi le fonctionnement du monde et de s’y adapter afin de trouver la solution idoine contre le NÉO-COLONIALISME FRANÇAIS.
      S’adapter,c’est épouser la notion de démocratie favorable à l’éveil de conscience du peuple.
      S’adapter,c’est permettre au peuple d’affronter les impérialistes qui se sont partagés le monde,non des figures tels MODIBO KEITA,THOMAS SANKARA….
      SEUL LE PEUPLE PEUT FAIRE BOUGER LES LIGNES.
      On donne des instructions aux leaders politiques,pas au peuple.
      Ce qui signifie que si la SOUVERAINETÉ DU PEUPLE EST CONSACRÉE,les premiers pas pour l’unification véritable de l’Afrique sont engagés.
      Avec cette SOUVERAINETÉ DU PEUPLE,les tenants du pouvoir sont obligés de marcher dans le sens des intérêts supérieurs de la nation au risque de perdre le pouvoir et éventuellement finir dans les tribunaux.
      C’est pourquoi,il est nécessaire que les COLONELS s’engagent à “éteindre certains fronts pour ne s’occuper que de ces trois priorités qui sont largement costaud pour le peu de temps qui reste”.
      Au constat,ASSIMI GOITA et ses camarades ont fait le choix de conserver le pouvoir au risque de leurs vies.
      C’est le pouvoir qui les intéresse,pas la défense de la dignité de l’homme malien en particulier et de l’homme africain en général.
      Il suffit d’être moins naïf pour constater cette collaboration étroite avec les SÉPARATO-JIHADISTES soutenus par la France qu’ils sont prêts à produire les preuves.
      Les gens qui sont soutenus par les français depuis 2012 sont dans le gouvernement malien.
      L’accord d’Alger qui est le résultat de ces soutiens qui ont causé des dizaines de morts maliens entrain d’être appliqué par ASSIMI GOITA et ses camarades.
      Ils espérant toujours le soutien de la France pour se soumettre à ses injonctions NÉO-COLONIALISTES comme l’a fait IBK.
      Ils l’affirment en disant pourquoi soutenir le fils DEBY,pas nous.
      Ce qui révèle qu’ils ne sont pas motivés pour le combat contre la politique NÉO-COLONIALISME FRANÇAIS.
      Sinon,ils auraient déchiré l’accord d’Alger comme l’a dit SOUMANA SACKO,s’il a la confiance des maliens,arrêté toute collaboration avec les SÉPARATO-JIHADISTES.
      Les agissements en cours théâtralisés par CHOGUEL MAIGA l’année dernière et le COLONEL ABOULAYE MAIGA cette année à l’onu sont destinés à manipuler la population afin de contraindre la communauté internationale à accepter la possibilité de confisquer le pouvoir.
      S’ils rentrent dans les rangs en se soumettant à ALASSANE OUATTARA,seuls les naïfs seront étonnés.

      • ET QU’ EN EST-IL DU LARBINISME CONGÉNITAL DES LETTRÉS FRANCISÉS ET/OU ARABISÉS ????

        OUI, LE LARBINISME CONGÉNITAL ET LA DISSONANCE COGNITIVE QUI EN DÉCOULE , SUIVI PAR UN PRÉSENTISME QUI ÉFFACE TOUT CADRE EXISTENTIEL SAIN ….. !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here