Edito : Soutien de façade de l’ex majorité à la transition

1

Les partis politiques les plus représentatifs de l’ancienne majorité, en conclaves à l’hôtel de l’Amitié ont, à l’issue de leurs travaux, décidé d’accompagner les autorités de la transition afin de la mener à bon port et à la date indiquée.

Ce soutien qui ne serait que de façade en dit long sur la volonté affichée par l’ancienne majorité de reconquérir le pouvoir qui lui a échappé un 18 Août 2020. Sinon comment comprendre qu’un pays où l’insécurité s’est généralisée et où les 2/3 du territoire échappent au contrôle de l’État, qu’on puisse demander la tenue d’élections dans 8 mois. Autrement dit, cette posture de l’ex majorité n’est ni pour sortir le Mali de la crise, ni pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal, mais une soif obsessionnelle d’un retour au pouvoir pour continuer à jouir des privilèges.

Elle vient de rater une occasion historique de se taire pour avoir lamentablement échoué à sortir le Mali de la crise. Bocary Treta et ses compagnons d’infortune savent-ils que si le coup d’État a eu lieu c’est à cause de leur mauvaise gouvernance. Si le pays s’est effondré c’est par leur faute. Moins d’un an après le coup d’Etat salutaire et sanitaire, il est moralement inadmissible et politiquement incorrect que ceux qui sont à la base de cette forfaiture s’érigent en donneurs de leçon. La question que beaucoup d’observateurs de la scène politique se posent est celle de savoir si les leaders politiques ne s’agitent que pour échapper à la Justice. Qu’ils sachent que le rouleau-compresseur de la Justice est en marche et personne n’y échappera, pas en tous les cas, ceux qui ont abusé des biens publics. Ils répondront de leurs actes et le duo Assimi Goita et Choguel kokalla peut continuer à travailler pour apporter des solutions aux préoccupations majeures du peuple meurtri et injustement brimé. Le Président de la transition et son PM auront sans nul doute le soutien du peuple s’ils font de ses préoccupations leurs soucis majeurs. Ils auront leur soutien s’ils traquent jusque dans leurs derniers retranchements les délinquants financiers et les assassins de nos enfants lors des événements des 10, 11 et 12 juillet 2020.

Assimi et Choguel peuvent s’assurer du soutien du peuple contre les restaurateurs s’ils jettent les bases du Mali Kura, celui de la Justice, et surtout d’une lutte implacable contre la corruption et l’impunité sous toutes leurs formes. Quant à l’ex majorité, elle a tout intérêt à faire profil bas pour ne pas s’attirer les foudres du peuple.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. C’est cela la politique !
    Mais comme vous aussi, vous cherchez à sucer le sang de la patrie au nom d’une transition illimitée sans être élu, vous ne vous rappelez même plus que vous êtes impopulaire et incompétent, avec votre poste obtenu hors des urnes et dans la rue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here