Causerie-débats : Les étudiants de l’UCAO-UUBA s’imprègnent sur le concept genre, genre et discrimination.

0

En ce début de rentrée universitaire 2019-2020 de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO-UUBA), les responsables de cette université ont organisé une causerie-débats sur le concept genre, des violences basées sur le genre en partenariat avec l’Association Malienne de Droit de l’Homme à travers son projet Haoua. C’était ce mardi 8 octobre 2019.

La causerie-débats sur le concept genre, genre et discrimination tenue à UCAO- UUBA a concerné les étudiants en communication et ceux du droit.

A travers cette causerie-débats, des mécanismes et des outils de protection des défenseurs des droits des femmes  ont été mise en place pour permettre aux étudiants d’apprendre les leçons et les bonnes pratiques sur la thématique genre et discrimination.

Pour le coordinateur des projets à l’AMDH, M Drissa Traoré , le projet Haoua est mis en place afin de renforcer le secteur des droits des femmes en augmentant les connaissances , les compétences des défenseurs des droits humains et en développant l’adhésion de nouveaux acteurs pour le droit des femmes au sein de la société civile. Il s’articule autour des sensibilisations aux questions des discriminations envers les femmes soutenant l’intervention des défenseurs des DH dans leur défense des droits des femmes. «  C’est pour cette raison, nous avions saisi les responsables de l’UCAO pour cette journée de débats autour de thème… » Explique-t-il M Traore.

De sa part Dr Sœur Thérèse Samake, Directrice académique et pédagogique, c’est un grand honneur et un grand plaisir pour elle de représenter le président de l’Université Dr Clément Lonah. Elle dira que le choix porté sur leur université pour partager « les leçons apprises  et des bonnes pratiques sur la thématique honore et constitue une marque indéniable de confiance envers leur université.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here