Cheick Oumar Bah, Directeur adjoint de l’INFTS : «Le basculement au système LMD ne peut pas être un problème majeur…»

0

L’Institut national de formation des travailleurs sociaux (Infts) est une école qui existe depuis 2002, sise à l’hippodrome de Bamako. Pour en savoir davantage, nous avons approché Cheick Oumar Bah, Directeur des études de stage et non moins Directeur adjoint de l’Institut, Cheick Oumar Bah. Entretien. 

Le Reporter Mag : Cheick Oumar Bah, parlez-nous brièvement de votre Institut.

Cheick Oumar Bah : L’Institut national de formation des travailleurs sociaux (Infts), comme son nom l’indique, est un Institut qui est spécialisé dans la formation des travailleurs sociaux et qui existe depuis 2002. C’est un Institut qui est rattaché au ministère de l’Enseignement depuis deux ans, mais il était préalablement rattaché au ministère de la Solidarité. Donc, nous travaillons essentiellement dans le cadre de la formation initiale et en travail social au niveau des différents cycles : un cycle moins et un cycle supérieur. La durée de la formation est de 3 ans au niveau du cycle moyen et on sort avec le diplôme de technicien supérieur en travail social. Pour ce qui concerne le cycle supérieur, on sort avec le diplôme supérieur en travail social. Nous avons aussi des filières privées.

Avec l’application du système LMD, comparativement au concours de l’année passé, est-ce que vous avez eu des insuffisances effectives cette année ?

Comme nous avons des dispositions de l’Uémoa qui font obligation à toutes les écoles supérieures du Mali de passer au système Licence-Master-Doctorat qu’on appelle couramment LMD, et étant un Institut supérieur membre du ministère de l’Enseignement supérieur, on ne peut pas être en marge de ce mouvement. C’est ce qui a fait que nous avons déjà commencé la réflexion depuis plus d’une année pour bien nous préparer à aller vers le système LMD. Cette année, on le sent uniquement dans le concours d’entrée au niveau de l’Institut où nous avons organisé un concours de recrutement de niveau technicien, Bac +3 ans. Mais, dans le cadre de notre basculement au système LMD, nous avons organisé un concours de recrutement pour la Licence professionnelle, qui est un premier palier de diplôme au niveau du système LMD. Nous allons ouvrir les classes pour le compte de l’année académique 2016-2017 en novembre prochain.

Pensez-vous que le basculement au système LMD pose un quelconque problème dans votre Institut ?

Non, je ne pense pas, puisque le basculement ne peut pas être un problème majeur pour l’encadrement, dans la mesure où nous avons les personnels qui dispensent des cours au niveau de l’Institut et des cadres de très haut niveau.

Avez-vous un mot pour terminer ?

Je lance un appel à toujours faire confiance à notre Institut qui, aujourd’hui, est la seule structure de formation professionnelle supérieure en travail social. Nous sommes la seule structure de l’Etat qui forme du personnel pour des interventions dans le domaine humanitaire, de la protection sociale, de l’économie sociale et solidaire. Donc, nous pensons que cet Institut, qui existe depuis 12 ans, est en train de se bonifier d’année en année. Nous sommes en train de réfléchir en vue d’améliorer constamment la qualité de la formation en créant de nouvelles filières.

 Propos recueillis par Assétou Y SAMAKE/Stagiaire      

Commentaires via Facebook :

PARTAGER