Collège Doulaye Baba de Doumanzana : Le promoteur fait arrêter des enseignants devant leurs élèves

1

Le Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec) a conféré hier avec la presse à la Bourse du travail sur ce qu’il appelle la violation de la liberté syndicale qui prévaut en Commune I. A en croire le secrétaire général du Snec, Maouloud Ben Kattra, sur instruction du promoteur du Collège Doulaye Baba de Doumanzana, 6 enseignants, dont le secrétaire général des écoles privées, ont été arrêtés devant leurs élèves pour activités syndicales.

 

Très remonté contre les récentes arrestations d’enseignants, le secrétaire général du Snec expliquera que le mobile de cette situation n’est autre que le refus catégorique du promoteur du Collège Doulaye Baba de Doumanzana de reconnaitre le droit syndical.

Et de dévoiler que la quasi-totalité des enseignants qui travaillent dans ce collège ont entre 5 et 22 ans de carrière et sans aucun contrat écrit. “Ceux-ci ne sont ni inscrits à l’INPS et à l’Amo, cela s’appelle l’exploitation de l’homme par l’homme”, s’est-il indigné.

Sur les conditions d’arrestations de ses camarades, le patron du Snec dira que le différend qui les oppose est consécutif au refus du promoteur du Collège Doulaye Baba de permettre aux enseignants de syndiquer comme le stipule la Constitution malienne.

Il a ajouté que depuis un certain temps, le promoteur a engagé un bras de fer avec le syndicat des écoles privées et laïques, dirigé par Abdoulaye Fotigui Berthé, qui se trouve sous mandat de dépôt depuis le vendredi dernier après avoir passé 24 h menotté à la gendarmerie.

Selon M. Ben Kattra, ils étaient au nombre de 6 enseignants arrêtés devant leurs élèves au Collège Doulaye Baba sur instruction de son promoteur, un certain M. Bolozogola. “Pis, il a même saisi l’inspection de travail pour le licenciement de trois d’entre eux, malheureusement pour lui, l’inspection a donné un avis défavorable”, a dit le secrétaire général du Snec.

  1. Ben Kattra dira qu’aux dernières nouvelles le promoteur Bolozogola a fait recours à des étudiants pour dispenser les cours en lieu place des enseignants titulaires.

A propos du Groupe scolaire “Fraternité”, Maouloud Ben Kattra dira que son promoteur, Kassim Sidibé, en connexion avec le promoteur Doulaye Baba, a fait passer à tabac Abdoulaye Fotigui Berthé par des loubards après une chaude dispute. “Ensuite, c’est la gendarmerie qui est venu embarquer M. Berthé, qui séjourne aujourd’hui à la Maison centrale d’arrêt”.

Le secrétaire général du Snec a rappelé que cette arrestation est une violation flagrante de l’article 20 de la Constitution avant d’exiger la libération immédiate et sans condition des personnes détenues soumises à régime d’incarcération, qui viole les principes et les règles d’un Etat de droit.

Oumar B. Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. tous cela n’est aucunement un refus de reconnaitre la validité de la loi syndicale. Mahamadou Bolozogola a éte offenser, par des propos, tenue et des faits posé entre les 4 mures de sa propriété, et il a porté plainte, laissons le soin à la justice d’accusé ou de désigné le ou les fautif(s). Pourquoi tous ces diffamation ???

Comments are closed.