Démarrage hier des examens du DEF 2021 : La synergie des syndicats boycotte, le gouvernement assure

0

C’est le Premier ministre, M. Choguel Kokalla Maïga, qui a lancé en personne, les épreuves de la session 2021 du Diplôme d’étude fondamentale (DEF) à l’école fondamentale de la Base A, hier lundi 16 août 2021.

Cette année, ce sont 229.250 élèves candidats au DEF, répartis dans 1705 centres d’examen sur le territoire national.

Le Chef du Gouvernement Dr Choguel Kokalla Maïga a  été reçu dans la cour de l’école de la Base B par le Ministre de l’Education Nationale, Mme Sidibé Dedeou Ousmane,  qui avait à ses côtés ses collègues de l’emploi, de la Santé et des Relations avec les Institutions.

Après la montée des couleurs, le coup d’envoi des examens a été donné par le Premier Ministre. Au nom du Président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, le Premier ministre a lancé les épreuves.

« Nous souhaitons que vous réussissiez cet examen car vous êtes l’avenir du Mali », a adressé le Chef du Gouvernement à l’endroit des candidats. Avant de poursuivre : « Le Président de la Transition, son Excellence le Colonel Assimi Goïta nous a demandé de nous adresser à vous et à travers vous à l’ensemble des élèves sur tout le territoire et dans les camps de réfugiés pour vous dire que les Autorités de la Transition et le Peuple malien comptent sur vous. »

Le Premier ministre a également tenu à saluer les encadreurs, les surveillants, l’administration scolaire et les forces de sécurité qui contribuent tous au succès de ces épreuves.

Le déroulement de l’examen se tient dans un contexte particulier, caractérisé par la grève des enseignants de la Synergie des syndicats signataires du 15 octobre. Ces derniers, après avoir tenté la désobéissance civile par la fermeture des écoles et centres d’examens lors du BT1 et BT2, sont revenus à la raison. Ce, en renonçant à la fermeture des écoles lors de ces épreuves du DEF.

Echos de régions

Dans les régions, tout se déroule comme sur des roulettes. A Mopti, le Gouverneur de la Région, colonel – Major Abass Dembélé, accompagné d’une importante délégation, a procédé au lancement des épreuves par l’ouverture de la 1 ère enveloppe contenant l’épreuve de Rédaction, 1er sujet de la première journée. « C’était à 08 heures 00 mn au centre d’examen du Groupe scolaire Robert CISSE IV à Mopti dans la salle N° 1 qui compte 30 candidats. Le chef de l’exécutif a par la même occasion visité certains centres d’examen notamment, le Centre de l’école SOS Hermann Gmeiner dans la commune rurale de Socoura. Pour cette session du DEF 2021  dans l’Académie d’Enseignement de Mopti, ils sont  au total 5454  candidats dont 2787 filles répartis dans 65 centres », rapporte les services du gouvernorat.

A Kayes, c’est sous une pluie fine que le Gouverneur de la Région, Col Moussa Soumaré, a procédé ce matin à l’ouverture officielle de la première  enveloppe, à l’établissement Legal Ségou B, dans la salle 2. Au total, 11 861 candidats, répartis entre 123 centres, composent au compte de l’académie de Kayes.

Le message du Gouverneur Soumaré reste le même. Il a invité les candidats à plus de sérénité et à compter que sur l’effort personnel. Ensuite, le Chef de l’Exécutif Régional a souhaité une trè bonne chance à tous les élèves.

A Koulikoro, le lancement des épreuves a été fait par le Ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion Nationale, Chargé de l’Accord pour la Paix Réconciliation Nationale , le Colonel Major Ismaël Wagué,  en présence du Gouverneur de la Région,  le Colonel Lamine Kapory Sanogo, à l’école de Katibougou pour le lancement officiel des épreuves écrites du DEF dans la 2ème région.

Au niveau de la Région de Bougouni, ils sont 9132 candidats à concourir dans la globalité dans l’Académie d’Enseignement de Bougouni. Le Directeur de Cabinet du Gouverneur Sékou Samaké lancé la première épreuve au centre d’examen LKFB (Lycée Kalilou FOFANA de Bougouni) au nom du Gouverneur de la région de Bougouni, le Général de Brigade Kèba Sangaré.

Dans son intervention, le Directeur de Cabinet du Gouverneur a remercié l’ensemble des acteurs de l’éducation qui ont permis de tenir l’examen. Au nom des hautes autorités de la transition de notre pays, le Gouverneur de la région de Bougouni a salué les efforts inestimables des autorités de tutelles de l’éducation qui ont permis de réussir l’année scolaire.

Aux candidats, il les a rappelés au don de soi tout en évitant toute forme de fraude et surtout les réseaux sociaux qui ont un impact négatif sur le déroulement des examens souvent.

La délégation régionale s’est ensuite rendu au centre de Torokabougou ou tout se déroule normalement, aucun incident n’a été signalé au niveau régional à l’heure d’ouverture des différents centres de la région de Bougouni.

Bonne chance aux candidats.

Cyril Adohoun

………………………………..

LE MINISTRE TRAORE LANÇANT LES EPREUVES DU DEF A SEGOU

« L’éducation est le seul rempart pour sortir notre pays du sous-développement »

Le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, M. Lamine Seydou Traoré, accompagné de son homologue des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, a donné, ce matin, à Ségou, le coup d’envoi des épreuves de l’examen du DEF au centre « Quartier administratif ». Etaient présents: les autorités administratives et communales de Ségou, les responsables scolaires de la région, les représentants des parents d’élèves et des enseignants, sous la surveillance discrète des forces de l’ordre et de sécurité. Une vingtaine de minutes déjà avant le début des épreuves, le ministre Traoré et son homologue étaient présents. Ils ont fait le tour de quelques salles pour s’enquérir de l’organisation et prodiguer des conseils aux candidats et aux surveillants qui ont été très touchés par cette marque d’intérêt  des autorités de la transition à l’éducation. Ici, l’organisation de l’examen s’est bien déroulée et tous les surveillants étaient sur place. Les candidats étaient quasiment tous présents.

A 8 h 00 mn, le Ministre Traoré et son homologue ont procédé à l’ouverture de l’enveloppement contenant les sujets à traiter et remis des copies à quelques candidats pour marquer le début de l’examen. Le Ministre Traoré a exprimé l’intérêt que les autorités de la Transition accordent à l’école. Toute qui a motivé le déplacement des deux ministres à Ségou pour soutenir notre jeunesse à cette épreuve d’évaluation, mais également leur exprimé que l’éducation est le moyen indispensable pour sortir notre pays du sous-développement. Le Ministre Traoré a remercié toutes les synergies qui ont permis la bonne organisation de cet examen.

Les Ministres ont également visité un centre d’examen pour déplacés. Ici aussi les épreuves se déroulent dans de bonnes conditions.

Source : MEN

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here