Enseignement supérieur : ENI-ABT met en avant la culture de l’excellence

0

Dans sa quête de l’excellence, l’Ecole nationale d’Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) s’est engagée dans une restructuration depuis la rentrée académique 2014-2015

L’Ecole nationale d’Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT) a tenu la 11ème session ordinaire de son Conseil d’administration, la semaine dernière dans l’enceinte dudit établissement. La cérémonie d’ouverture officielle, présidée par le Secrétaire général du ministère de l’éducation nationale KinaneGadega, s’est déroulée en présence du directeur général de l’école Mamadou Sanata Diarra et de l’ensemble des administrateurs.

Pour le représentant du ministre de l’Education nationale, cette restructuration dont il est question aujourd’hui, concerne entre autres quelques aspects sur les plans pédagogique et de gouvernance. Par rapport à la pédagogie, l’ENI-ABT est en train de mettre le système LMD. Cette mise en œuvre a abouti à la formation, dans six spécialités, la première promotion de licence, qui a entamé pour cette année d’études le cycle Master.

Quant à la gestion et la gouvernance, l’ENI-ABT s’est donné les moyens pour fonctionner avec des outils adéquats. Ceux-ci concernent entre autres : le plan stratégique élaboré, le manuel de procédures. Ce manuel de procédures est relatif à la formation des acteurs et à la mise en œuvre du contrat. Chose qui contribuera à l’atteinte des objectifs visés par ledit contrat.

Pour la rentrée académique en cours, le Secrétaire général dira qu’elle démarré le 7 janvier 2019 pour les cycles ingénieur et technicien supérieur. De même, pour les cycles de licence et master, les 1ères années ont commencé le 4 février 2019 et le 15 avril 2019. Evoquant les raisons qui expliquent ce retard, KinaneGadega dira qu’elles sont dues en partie à la grève des enseignants qui a duré près de deux mois en 2017-2018.

Quant aux ressources humaines, le représentant du ministre a laissé entendre qu’elles composent le personnel enseignant, technique et administratif. Par rapport aux enseignants permanents, ils sont au nombre de 80 dont 45% sont des assistants avec ou sans doctorat. Parmi, ceux-ci, il n’y que 4 femmes dont une cheffe de Département d’enseignement et de recherche (DER). Au nombre de ce personnel enseignant, une dizaine d’assistants sont inscrits au doctorat au Mali et en Chine.

Notons que la présente session a permis de faire : l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 10ème ; le point d’exécution des recommandations de la même session ; l’examen et l’adoption du rapport d’activités du 1er trimestre 2019 ; le contrat annuel de performance entre le programme 2 045 et l’ENI-ABT etc.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here