Grades de l’enseignement supérieur : Entre Cames et Cnela

0

L’avancement des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur du Mali s’effectue via une inscription sur les listes d’aptitudes dirigées par des sections compétentes qui sont le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) ou la Commission nationale d’établissement des listes d’aptitudes (Cnela).

 La progression se fait sur le plan international car le Mali est membre du Comité africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). On distingue 3 grades essentiels auxquels postulent les enseignants-chercheurs : Maître de conférences, Professeurs et Professeurs émérites. Les candidats sur les listes d’aptitudes de professeurs sont les maîtres de conférences et maître assistant.

L’avancement d’échelon consiste à l’accession au sein de la classe à un échelon indiciaire supérieur au rang déjà atteint. Il se traduit par une augmentation des traitements correspondants à la différence entre les deux indices. L’enseignant chercheur peut bénéficier de l’avancement d’échelon par suite de publication et après deux ans de services.

L’avancement de classe s’effectue de façon continue, de classe à classe à l’inférieur de la fonction. Il peut avoir lieu, soit en vertu des avancements d’échelon antérieurs, soit en vertu du mouvement d’avancement d’échelon en cours soit par suite de publications scientifiques.

Les assistants sont des doctorants inscrits en thèse et les maîtres-assistants sont normalement des enseignants ayant soutenus une thèse Ph-D.

Pour passer d’assistant à maître-assistant, il faut faire au moins une publication d’article. A travers la nouvelle réforme apparue le 1er janvier 2018 dans l’enseignement supérieur, tous les docteurs en possession d’un Ph- D sont automatiquement maîtres-assistants.

Le secrétariat permanent de la Cnela est assuré par la direction générale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’actuel président de la Cnela est Dr. Abdoulaye Salim Cissé, directeur général de l’Enseignement supérieur.

La Cnela se réunit une fois par an, sur convocation du président.

L’inscription sur les listes d’aptitude au Cnela aux fonctions de maître de conférences et de professeur permet la promotion des enseignants-chercheurs par la voie nationale. La composition et le fonctionnement de la Cnela sont définis par l’arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Mali.

Chaque année, le président de la Commission nationale d’établissement des listes d’aptitude Cnela envoie aux responsables des institutions d’enseignement supérieur publics un appel à candidatures pour l’inscription des enseignants chercheurs concernés.

Pour s’inscrire sur les listes d’aptitudes, les candidats se soumettent à un règlement intérieur de la Cnela. Le formulaire d’inscription et la fiche de renseignement sont retirés auprès de chaque direction de structure de formation ou auprès du secrétariat de la Commission nationale d’établissement des listes d’aptitudes. Outre la copie de la thèse pour les assistants.

Les dossiers de candidature se présentent en technique et administratif c’est-à-dire qu’on ne peut pas devenir assistants sans pourtant écrire et publier au minimum 3 articles et un parcours riche. On ne peut pas demeurer assistant car on a juste 10 années pour faire sa thèse et au-delà de cela on quitte le statut particulier enseignant pour un statut ordinaire.

Les critères de candidatures concernent le nombre d’années d’ancienneté dans le corps, nombre de publications, etc… Les critères peuvent varier selon les Comités Techniques Spécialisés structurés par disciplines.

Ascension de grade

De maître-assistant à maître de conférences, il existe deux moyens possibles. Il s’agit de produire deux publications scientifiques dans un intervalle de trois ans ou d’attendre 10 ans sans produire un article. Les maîtres de conférences ou maitre de recherche ont un service semestriel d’enseignement obligatoire équivalent à cent douze 112 heures de cours magistraux et d’évaluations et d’encadrement. Ils sont chargés d’organiser et de dispenser les enseignements de leur spécialité de superviser les travaux dirigés et pratiques dispensés par les maitres assistants et assistants. Ils assurent l’encadrement pédagogique et scientifique des étudiants. En outre ils participent aux services des examens et concours à la gestion des départements ou unités de recherche de l’établissement où ils enseignent aux réunions et aux travaux des conseils et assemblées.

Les professeurs et les maîtres de conférences sont des enseignants-chercheurs de rang magistral. Ils sont susceptibles à dispenser des cours magistraux.

Pour passer de maître de conférences au Professeur, il faut produire au moins trois articles après trois ans d’activités et encadrer un master. Autrement les maitres de conférences attendent dix intervalles et ne produisent rien comme article.

Les professeurs ont un service semestriel d’enseignement obligatoire équivalent à quatre-vingt-quatre 84 heures.

Ce service consiste en des cours magistraux d’évaluations et d’encadrement. Ils sont chargés d’organiser et de dispenser les enseignements de leur spécialité. Ils assurent l’encadrement pédagogique et scientifique des étudiants et des assistants.

En outre ils sont tenus à participer aux services des examens et concours, à la gestion des départements ou unités de recherche de l’établissement où ils enseignent, aux réunions et aux travaux des conseils et assemblées.

Les directeurs de recherche sont chargés d’organiser, d’animer et de coordonner les activités de recherche. Ils assurent l’encadrement pédagogique et scientifique des étudiants, des assistants et des attachés de recherches. Ils ont l’obligation de dispenser hebdomadairement 2 heures de cours dans une institution d’enseignement supérieur et de recherche.

Ils participent au développement scientifique et technologique en liaison avec une institution d’enseignement supérieur et avec les secteurs sociaux et économiques concernés.

Ils contribuent à la coopération entre la recherche industrielle et l’ensemble des secteurs de production.

Les maîtres assistants et les chargés de recherches sont recrutés parmi les doctorants. L’âge limite est de 45 ans. Les maitres assistants ou des chargés de recherche ont un service annuel d’enseignement obligatoire équivalent à cent quarante 140 heures de cours magistraux d’évaluation et encadrements. Ils sont chargés sous la direction et la responsabilité des maitres de conférences et des professeurs d’organiser et de superviser les travaux dirigés et les travaux pratiques, dispenser un enseignement magistral d’appoint et de participer aux services d’examen, participer aux travaux de recherche dans les unités de recherche où ils sont affectés.

Les assistants et les attachés de recherche sont recrutés sur concours parmi les titulaires d’un master ou d’un diplôme d’équivalent. L’âge limite de recrutement des assistants et des attachés de recherches est fixé à quarante ans. Ils disposent de 5 ans renouvelables à une fois pour soutenir leur thèse.

L’âge de la retraite est fixé à 65 ans pour les professeurs, maitres de conférences et à 63 ans pour les maitres assistants.

Le titre de professeurs émérite est une distinction spéciale décernée à un professeur de classe exceptionnelle reconnu particulièrement méritant pour la qualité de ses travaux scientifiques et qui aurait encadré au moins deux thèses. Il reçoit ce titre à son départ à la retraite. Les professeurs émérites peuvent diriger des séminaires, thèses et participer à des jurys de thèses ou d’habilitation. Le nombre de professeurs distingués ne peut excéder deux par année et par université ou établissement d’enseignement supérieur et de recherches scientifiques publics au Mali.

Que gagne un enseignant-chercheur du Mali ?

L’enseignant-chercheur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifiques a droit à des avantages tels que des voyages d’études, de recherche à l’étranger, quatre primes et trois indemnités. Il existe la prime de fonction spéciale, prime académique, prime de documentation et de recherche. Il y a l’indemnité spéciale d’encadrement, indemnité d’encadrement et celle de résidence.

Ces primes et indemnités sont accordées mensuellement au personnel enseignant-chercheur en fonction des rangs atteints.

Les conditions de ces voyages sont déterminées par l’organe chargé des questions scientifiques de chaque établissement d’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il est accordé aux bénéficiaires de ce droit une allocution à la charge du budget de l’établissement concerné.

 

Fatoumata Kané

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here