Inauguration UMEF Suisse – ITMA à Bamako : Un joyau architectural pour accueillir 1 millier d’étudiants

0
ITMA/SWISS-UMEF UNIVERSITY : Le nouvel édifice inauguré par le MESRS

L’ouverture de l’Institut Africain de Technologies et de Management (ITMA) de Bamako   avait   été   annoncée   le   23   août   dernier,  à   l’Hôtel   Radisson   Blu   de Bamako,   lors   de   la   cérémonie   officielle   de   récompense   des   bacheliers d’excellence   du   Lycée   Les   Castors.   Aujourd’hui,   la   promesse   s’est concrétisée.

La cérémonie d’ouverture de l’Institut a eu lieu le mardi 3 octobre à Baco-Djicoroni ACI. Elle était placée sous la présidence de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Assétou Founè Samaké Migan, en présence de la Directrice Générale de ITMA, Mme Siby Gillette Bellegarde, du Pr Djowed Sangdel du Rectorat de Suisse, du Coordinateur de ITMA, Oumar Touré, et de la Directrice de la   Coopération   Suisse   au   Mali,   Mme   Béatrice   Meyer,   sans   oublier   l’ex   Premier, Modibo Sidibé.

Pour mémoire, il s’agit de la première université européenne au Mali, instaurée par des Helvétes. Les frais d’inscription sont les suivants: Bachelor et Licence, 2 500 euros, Master, 3 000 euros et Master professionnel, 3 500 euros. ITMA est un établissement privé d’enseignement supérieur axé sur le management dans tous ses aspects et sur l’enseignement. Les filières de formation proposées se regroupent autour de trois  pôles, tous fondés sur  le système  Licence–Master -Doctorat (LMD): Management, Technologies et Droit.

ITMA est aussi un institut qui prône l’excellence où 24 professeurs de différentes nationalités viendront partager leur expérience au Mali. Selon  la  Directrice   Générale  de  ITMA, la  présente  cérémonie   revêtait  un  double objectif, inaugurer ce beau bâtiment et célébrer le partenariat ITMA / SWISS UMEF UNIVERSITY. Il s’agit d’un bel immeuble de 4 étages, qui a été conçu et construit pour accueillir   environ   un   millier   d’étudiants   dans   des   salles   spécialisées (informatique, documentation).

Il  s’agit  en  outre, d’un Centre de langues  autonome et  des  locaux administratifs fonctionnels. S’y ajoutent des incubateurs d’entreprises, prévus au rez-de-chaussée, et d’une terrasse de 700 m2, au 4ème étage, dévolue aux étudiants.

Pour le Pr Djawed Sangdel, «nous avons la chance d’avoir des collègues maliens excellents à Bamako pour atteindre l’objectif visé. Nous n’allons pas former seulement des futurs diplômés pour rechercher du travail, nous allons mettre l’accent sur la formation de jeunes qui pourront non seulement gérer leur vie professionnelle, mais aussi être capables de contribuer pour leurs familles, leur pays et leur région.

Mme la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique confiera que parler de l’inauguration de ce joyau architectural au Mali, c’est aussi parler d’un   futur   meilleur   pour   notre   pays,   car,   à   chaque   fois   qu’on   parle   de l’ouverture d’une école ou d’une université, il s’agit de renforcer les ressources humaines compétentes capables de prendre le pays en charge.

Elle a par ailleurs rappelé que la Suisse était un pays pauvre de par ses ressources naturelles, mais très riche de par la qualité de ses ressources humaines. L’ouverture de cette université, la première mixte malienne et européenne, est un espoir, parce que susceptible d’améliorer la qualité de l’enseignement supérieur au Mali.

«En ce sens, c’est véritablement une école internationale qui ne peut que renforcer le bon usage éducatif du Mali et nous ne pouvons que l’accompagner et lui souhaiter bon vent. Il s’agit d’enfants maliens qui vont bénéficier d’une formation de qualité et qui vont plus tard œuvrer dans leur pays dans ce qu’ils  souhaitent devenir», ajoutera Mme le Pr Assétou Founè Samaké Migan.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER