Infrastructures universitaires : Ségou étrenne son Crous

0
Ségou étrenne son Crous
Le ministre de l'Education lors de la cérémonie

Ce jeudi, 7 février, dans une atmosphère des grands jours, les étudiants de l’Université de Ségou n’ont pas boudé leur plaisir, en recevant le ministre de l’Education nationale, Pr. Abinou Témé, qui a procédé à l’inauguration de plusieurs joyaux universitaires, destinés à améliorer la qualité des études dans la Cité des Balanzans.

 

En vedette et tous fiers des efforts importants de l’Etat à leur endroit, les étudiants de l’Université de Ségou ont choisi de s’inscrire dans la dynamique du dialogue pour un climat apaisé, propice à un enseignement solide. Le ministre Témé, satisfait de cette responsabilité estudiantine, en a pris bonne note, en conseillant aux étudiants de se sentir redevables vis-à-vis de leur pays pour être en mesure, un jour, prêts à se sacrifier pour lui. Un grand moment de détente universitaire…

La ferveur était à son comble, ce 7 février, dans l’après-midi, sur les devantures du joyau flambant neuf du Centre régional des œuvres universitaires de Ségou (Crous), où, en grand nombre, les étudiants de l’Université de la Cité des Balanzans, toutes disciplines confondues, ont réservé au ministre Témé un accueil enthousiaste.

En compagnie du directeur général du Centre des œuvres universitaires, le colonel Ousmane Dembélé, des membres du cabinet ministère et des responsables de l’Université de Ségou, dont le recteur Souleymane Kouyaté, le ministre Témé a procédé à l’inauguration officielle de plusieurs joyaux universitaires, destinés à améliorer les conditions d’études. C’était en présence des autorités politiques, les députés et les maires, les autorités traditionnelles, notamment le chef de village de Sébougou, la localité ayant abrité les festivités.

A la Cité des Balanzans, l’on sait que la qualité de l’enseignement dépend des conditions dans lesquelles l’on étudie. D’où la reconnaissance de l’édile de Sébougou vis-à-vis des autorités nationales pour leurs efforts constants en vue de doter l’Université de Ségou de joyaux scolaires dignes ce nom.

Partageant le même idéal pour une école épanouie, le secrétaire général du bureau de l’AEEM de Ségou, qui n’en était pas moins heureux, s’est dit satisfait des efforts de l’Etat pour l’amélioration des conditions d’étude à l’Université de la cité.

Le jeune leader estudiantin, tout en parlant de l’impact positif des nouvelles infrastructures sur la qualité de l’enseignement, n’a pas aussi manqué de stigmatiser certaines difficultés, lesquelles ont été relayées, sous forme de revendications. L’AEEM s’est inscrite dans la dynamique de l’instauration d’un climat apaisé à l’espace universitaire. Et cela, a révélé le SG du mouvement, par le dialogue constructif.

Ce à quoi a répondu avec bonheur le ministre Témé, qui a déclaré être acquis aux vertus du dialogue, seul gage de l’instauration d’un environnement plus calme pour des études de qualité. En tout cas, soutiendra-t-il, la dédicace du deuxième mandat du président IBK à la jeunesse, ce dont se sont réjouis tous les enfants du pays, vient d’être matérialisée par les nouvelles acquisitions des étudiants de Ségou. Et dont la finalité, ici, ou ailleurs dans le pays, est de favoriser les meilleures conditions de travail pour les étudiants.

L’un des segments importants de la politique de promotion des jeunes du président IBK est le renforcement du capital humain. Pour le ministre Témé, cela passe par une bonne formation des jeunes. L’un des crédos essentiels, de l’avis du ministre, pour l’opérationnalisation de la mission en vue d’améliorer le quotidien des jeunes universitaires.

Avant de renvoyer les étudiants aux études, il a, sans fard, donné des apaisements aux étudiants sur leurs difficultés, vécues sur le campus, comme un énorme défi à relever, en vue de renforcer la qualité de l’enseignement à l’université de Ségou.

Mais avant, ce fut le tour du recteur de l’Université, Souleymane Kouyaté, et le directeur national du Centre des œuvres universitaires, le colonel Ousmane Dembélé, tels en mission commandée, de fixer le cap sur les nouvelles infrastructures, réalisées. Il s’agit en fait d’un bâtiment flambant neuf ; le siège du tout nouveau Centre régional des œuvres universitaires de Ségou et le centre de santé de la Cité universitaire, tous deux joyaux scolaires visités par le ministre Témé qui en a tiré un réel plaisir.

L’un et l’autre, de ces responsables, artisans de la réalisation de ces joyaux architecturaux, qui devront enrichir le patrimoine immobilier de l’établissement et favoriser l’esprit d’innovation chez les étudiants, ont mis l’accent sur l’excellence, comme arme d’acquisition du savoir. Pour le colonel Dembélé, dans un environnement plein de défis, comme l’espace universitaire, il est important que l’étudiant sache que son rôle est d’étudier. Et pas plus. En s’adressant à eux, il leur dira que c’est de cette seule manière qu’ils assureront leur avenir et celui de leur pays.

Et puis, joignant l’utile à l’agréable, le ministre, dans la plus grande solennité, a remis les clefs d’un bus, avec une capacité de 63 étudiants, aux responsables de l’université de Ségou, sous le regard admiratif des étudiants, lesquels ont également reçu des mains du ministre de tutelle un important lot de matériels d’orchestre, destinés à leur épanouissement culturel dans le campus.

Comme quoi à l’Université de Ségou, rien n’est laissé au hasard pour garantir aux étudiants de meilleures conditions d’études pour y engranger de grandes performances scolaires. Comme jadis, dans le bon vieux temps, où le produit fini malien était prisé, un peu partout dans le monde universitaire.

La cérémonie a été émaillée d’animation musicale par un jeune artiste de renom de Ségou.

Source : CCOM-MEN

 

Encadré

Ségou : un tour d’université pour le ministre Témé

En marge de la cérémonie d’inauguration, le ministre Témé s’est offert, toute la matinée du vendredi 8 févier, un tour d’université qui fut, pour le professeur, un véritable pèlerinage du savoir.

Ne cachant pas sa satisfaction, pour avoir vu et touché des performances concrètes, pour une université encore en devenir, comme celle de Ségou, il a salué le personnel enseignant pour son esprit d’innovation et d’anticipation à faire face aux nombreux défis qui se posent. Tout y est passé : amphis, salles de professeurs, laboratoires, salles de projection vidéo-conférence…

Aux étudiants également, le ministre a eu des mots d’encouragement, fort appréciés par eux. “L’Etat vous accompagnera pour vous garantir de bonnes conditions d’études. Mais sachez aussi qu’en tant que privilégiés, vous êtes redevables à votre pays, car c’est avec les maigres ressources de vos parents, proches, cousins ; surtout qui sont restés en campagne, que des bâtiments universitaires de grand standing vous sont construits pour assurer votre avenir”, a-t-il lancé en guise d’encouragement.

De ce fait, pour lui, les étudiants n’ont pas le droit de faillir à leur devoir vis-à-vis de leur nation, en ce sens que la relève de demain, c’est bien par eux qu’elle se réalisera.

Propos de prof…

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here