Insécurité dans la commune de Danderesso (Sikasso) : Environ 200 candidats au DEF en cours de rattrapage dans ladite ville

0

Pour raison d’insécurité dans la commune de Dandéresso, cercle de Sikasso, depuis le 4 juin dernier 2021, environ 200 candidats au diplôme d’Etudes fondamentales (DEF) se sont déplacés à Sikasso pour des cours de rattrapage.

Depuis le début de cette année, la région de Sikasso connaît une recrudescence des attaques djihadistes. Et c’est après l’attaque du poste de contrôle de Hérémakono, dans la nuit du 1er mars 2021, attenta au cours  duquel un civil a été tué, que des localités comme Dandéresso a enregistré une lettre d’avertissement des djihadistes, dans la cour de l’école de ladite commune.

Contacté par nos soins, une source locale assure que la commune de Dandéresso a été la cible de deux attaques en l’espace de deux mois, après des avertissements et des menaces des djihadistes.

Vu le contexte sécuritaire de plus en plus inquiétant, les enseignants de cette zone, le syndicat des enseignants relevant du Cap de Kléla, avaient adressé un courrier d’information à leurs collègues de la région de Sikasso pour suspendre l’ensemble des activités pédagogiques dans la zone. Dans cette lettre d’information, on pouvait lire « nous syndicats de l’Education de la commune de Danderesso, vu le procès-verbal des directeurs d’écoles de la commune de Danderésso, par la présente, vous informer  que depuis fort longtemps, nous nous retrouvons sous l’insécurité à travers les menaces djihadistes dans la zone… et tout récemment quatre suspects ont été arrêtés dans la commune. Ceux-ci étaient en train de planifier des attaques contre la population de Zantiguila et Kabalé ». Et la lettre de poursuivre : « En effet, c’est avec une grande amertume que nous affichons notre anxiété du départ de toutes les autorités administratives, laissant les enseignants comme des orphelins. En attendant que les dispositions soient prises pour la sécurité des enseignants, l’ensemble des activités pédagogiques sont suspendues jusqu’à nouvel ordre » Dès lors, aucun enseignant n’avait mis les pieds dans ces établissements scolaires. Et, depuis le 2 avril 2021, les cours avaient été suspendus dans des localités comme Nihanso, Banbougou, Dandérésso A et B toutes dans la commune de Danderésso.

Pour ne pas  punir ces innocents candidats du DEF des 5 classes de la 9ème année de la commune, la mairie de Danderésso a initié, le 14 juin 2021, des cours de rattrapage dans la ville de Sikasso. Près de 200 élèves se sont ainsi  déplacés à Sikasso, précisément dans l’ex-lycée public (quartier Sanoubougou I) de la région pour suivre ces cours de rattrapage. Et ce afin de  se préparer pour les épreuves de l’examen prévues les 16, 17 et 18 aout 2021 sur l’ensemble du territoire malien.

Lamine BAGAYOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here