L’Académie Malienne des Langues : Œuvre pour la promotion des langues nationales

0

Créée par la Loi N0 96-049 du 23 aout 1996, l’Académie malienne des langues avait pour mission de contribuer à la promotion des langues nationales telles que : le bamanankan, le bomu, le bozo, le fulfulde, le hasanga, le mamara, le manikankan, le soninké le songhoye, le syenara, le tamasayt, le xaasongaxanao etc. Ainsi, l’instrumentation de toutes ces langues nationales contribuent à la maitrise de la lecture, de l’écriture et surtout du calcul. Une telle expérience a permis d’officialiser toutes ces langues pour mieux refléter les réalités de notre pays en matière de multilinguisme fonctionnel, convivial et de consolidation de l’unité nationale dans la diversité culturelle. Par cette loi, les autorités d’alors voulaient que chaque enfant du pays puisse apprendre et être éduqué dans sa langue maternelle, qu’est un droit fondamental et légitime.

Rappelant les activités ayant marqué l’exercice écoulé, la  Directrice générale de l’AMALAN Mme  Coulibaly Mariam Koné  dira qu’un accent particulier a été mis sur le renforcement des capacités des chercheurs. Cela, s’est traduit par les formations en linguistique, en informatique, en techniques de stockage de données informatiques, à l’utilisation des caractères en langues nationales et à l’élaboration de dictionnaires.  Aussi, par la clairvoyance de la direction générale de l’Académie malienne des langues, d’autres activités non inscrites dans l’agenda 2014 ont été réalisées. Il s’agit de la traduction et l’édition du manuel de référence de la CEDEAO ; de la prise en compte et l’insertion des observations dans le document  de politique linguistique du Mali ; de l’organisation d’une conférence sur le projet de bibliothèque électronique bambara, tenue à l’Amalan ; l’organisation d’une conférence sur le guide d’orthographe bamanan. A celles-ci, s’ajoutent : la participation de deux collaborateurs de la structure au 4ème colloque international sur les langues et linguistique mandé, tenu à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso ; la participation de la Direction et des unités linguistiques à l’organisation de la journée internationale de l’alphabétisation et celle de la Direction générale à l’atelier régional, organisé par l’ACALAN sur le renforcement des capacités, la coopération et le partenariat à Bujumbura (Burundi).

Pour  l’amélioration des conditions de travail des chercheurs, la Direction générale de l’Amalan a mis à la disposition de ceux-ci : 18 fauteuils, 5 climatiseurs, 10 tables de bureau, 1 photocopieuse IR 2024, 1 réfrigérateur PF, 10 ordinateurs de bureau, 7 imprimantes et 10 onduleurs APC 650. Quant aux difficultés, elles se résument entre autres, par le manque de chercheurs qualifiés, de formation et surtout d’équipement.

Pour sa part, le Secrétaire général du Ministère de l’Education Nationale Mr Souleymane Goudiam a remercié la direction générale de l’Amalan pour tous les efforts déployés à la faveur de l’ouverture et du fonctionnement  de toutes les 13 unités linguistiques.  Ensuite, il manifeste la volonté du Département d’œuvrer pour le renforcement des capacités des agents nouvellement affectés dans ces unités, pour nos langues nationales, soient instrumentées et capables de traduire les notions scientifiques et technologiques universelles. De ce fait, l’Amalan est lancée dans cette dynamique, après avoir effectué  les trois activités de formation, précédemment évoquées. C’est dans la même dynamique, que le gouvernement, lors du conseil des ministres du 03 décembre 2014 a adopté le Document de politique linguistique du Mali. C’est pourquoi, l’adoption de ce document est vitale pour la promotion et la valorisation de nos langues nationales a avancé Souleymane Goudiam.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER