Mali : les journalistes maliens menacés dans l’exercice de leur métier !

0

Sous le régime IBK, les journalistes maliens sont menacés dans l’exercice de leur métier. Dans la couverture des activités, ils sont presque tout le temps victimes d’agression et d’intimidation. Le plus récent, c’est la marche pacifique de la coalition de l’Alternance pour le changement, samedi 02 juin 2018. Au cours de cette manifestation qui a été réprimée violemment, une dizaine de journalistes ont été violentés, bastonnés à coup de matraque et gazés par les forces de l’ordre. Pire, les partisans d’IBK, en occurrence, les activistes Abdoul Niang, Bouba Fané et acolytes regroupés au sein d’un regroupement dénommé « l’armée rouge d’IBK », ont proféré des menaces contre les journalistes ce lundi 04 juin 2018 au cours d’une conférence de presse dans l’enceinte même de la Maison de la presse. Ils ont applaudi l’agression des journalistes  lors  de la manifestation du samedi dernier.  Tout cela se fait dans l’indifférence totale des autorités.

La Maison de la presse ainsi que toutes les organisations faitières qui se sont regroupées le même jour (lundi 04 juin), ont condamné cet acte barbare. Main dans la main, elles ont décidé de porter plainte contre les agresseurs. Elles ont également décidé de tenir demain, jeudi 07 juin 2018, un sit-in devant la Primature pour non seulement montrer leur colère et indignation face à la répression récurrente des journalistes ; mais aussi, pour exiger que ceux-ci soient protégés dans l’exercice de leur fonction.

Ces actes d’atteintes graves du régime IBK aux libertés de la presse et aux libertés individuelles des citoyens désirant s’exprimer doivent cesser. Le Mali est en grave danger avec des conséquences énormes imprévisibles pour la sous-région. La manipulation, l’intimidation et la répression n’ont plus droit d’être des armes de gouvernance.

A.Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here