Projet de rénovation de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako (ENSup) : Incompréhension entre la ministre Assétou Founè Samaké et le comité syndical sur les modalités

1

Le comité syndical de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, (ENSup) a tenu un sit-in, le mercredi 15 décembre dernier devant ladite école. Cela avait pour objectif : de demander au ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Assétou Founè Samaké dite Migan de repousser le délai de deux mois indiqué pour le déménagement  de l’ENSUP en vue de permettre la rénovation des locaux jugés vétustes et dangereux.  

Tout a commencé en 2014, lorsque le Comité syndical SNESUP-ENSup, à travers sa lettre N°2014-038, a revendiqué auprès de la Direction générale de l’ENSUP, la rénovation des  locaux  avant son passage au système LMD (Licence Master Doctorat).

Après des échanges avec la direction sur le sujet, plusieurs démarches ont été entreprises, par le comité syndical de l’ENSUP en vue de résoudre cette première ligne du cahier des doléances du comité syndicale.

A l’issue des rencontres entre le syndicat et la direction le projet de réhabilitation a été abandonné suite à l’arbitrage budgétaire de juillet 2015 au profit du projet de construction de la nouvelle ENSUP dont les études de faisabilité dont le coût s’élève à 150 millions FCFA étaient prévues pour 2017.

Insatisfait des résultats de ces rencontres, le comité syndical maintient ses doléances en faveur de la réhabilitation décrète une  grève illimitée.

Avant d’obtenir le 20 avril 2016, avec la direction générale de  l’ENSup un protocole d’accord qui prévoyait le début des travaux de rénovation, notamment la salle B9 et du parking auto, au plus tard le 20 mai 2016. Et la direction générale de l’ENSUP, s’était engagée à prendre contact avec le Directeur des Finances et du Matériel(DFM) pour la réalisation des travaux dès le lendemain de la rencontre.

C’est ainsi qu’à l’issue des échanges, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Assétou Founè Samaké dit Migan, a pris l’engagement de s’impliquer personnellement pour que le projet de la rénovation des locaux de l’ENSUP soit financé et que les travaux exécutés en marge du projet réalisation de la nouvelle ENSUP.

Après quoi, au mois d’août 2016, le syndicat a été informé par  le Directeur de l’ENSUP de l’acceptation  à l’arbitrage budgétaire de juillet 2016, du financement de la rénovation de l’ENSUP à hauteur de 500 millions de francs CFA.

Mais le hic qui fait tilt, c’est le fait que, la ministre de l’Enseignement Supérieur, Assétou Founè Samaké ait demandé le 17 Aout 2016, l’évacuation des locaux par le personnel de l’ENSUP, et l’arrêt des cours dans un délai de deux mois. Une décision qui d’après elle est motivée par un rapport d’expertise qui juge les locaux trop vétustes donc dangereux pour être occupés.

Mais pour le secrétaire général du comité syndicale, Alou Diarra, cet argument ne tient pas débout. Car selon lui, personnes n’a vu des experts à l’école ni leurs rapports d’expertise.

Selon lui pour éviter tout désagrément, la ministre de l’Enseignement Supérieur,  doit  procéder d’abord à un allègement de la charge du bâtiment et de permettre le déménagement de façon progressive jusqu’à la fin de l’année universitaire.

Par Moïse Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonjour cher Monsieur Keita, les instructions de Mme le Ministre ont été données en octobre, le comité n’a jamais opté pour le seul projet de la nouvelle ENSup mais pour la rénovation du actuel site et pour le nouveau projet. si nous croisons les bras ça sera finit pour l’enseignement au Mali. grand merci pour l’intérêt. Alou Diarra

Comments are closed.