3ème Edition du Salon de l’emploi : Les filières agricoles en ligne de mire

0

Trois jours durant, les participants d’une trentaine de stands abrités notamment par l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ), l’Institut économie rurale (IER), la Direction nationale du génie rural, la Coopération multifonctionnelle « DANAYA céréales Sarl», le Laboratoire de technologie alimentaire, l’Association INALI de Bourem, le Groupe Afrimonde vont exposer leurs produits à la jeunesse dans le cadre de la promotion d’emploi dans le secteur Agricole dans notre pays.  Dans son discours, la directrice de l’Agence de communication « Natou Communication », Assinatou Traoré, s’est félicitée de la bonne organisation des éditions précédentes avec l’appui technique du département en charge de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne et du département du Développement Rural.  « Les départements dont vous avez la charge nous a accompagnés pendant trois ans. Toute chose qui prouve à suffisance l’attachement du gouvernement à appuyer l’initiative privée et le partenariat public-privé » a-t-elle indiqué. Pour sa part, le représentant du ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Mamdou Tembely a expliqué que le thème retenu pour le présent salon est d’actualité car il va en droite ligne des promesses tenues par le président de la République, IBK, de création de 200 milles emplois. « Ce thème a une importance capitale parce que le secteur agricole à lui seul peut permettre l’atteinte de cet objectif des 200 milles emplois » a-t-il dit. Il faut noter que l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) représentée à ce salon par sa direction générale (son département entreprenariat jeunesse, département financement et garantie, sa cellule de communication) fait l’appui-conseil et d’orientation des jeunes diplômés vers les stages de qualification et de formation professionnelle ainsi que les domaines d’activités à haute intensité de main d’œuvre. Selon leur porte-porte, Adama Sidibé, le dernier programme de stage de qualification et de formation professionnelle a permis d’engager 250 jeunes aux niveaux de l’Office du Niger et de l’Office Riz de Ségou, Niono. A ce jour, dira-t-il, 2500 jeunes ont bénéficié des kits d’emploi (tracteurs, motoculteurs) dans le cadre de l’attribution des bourses d’emploi et de la formation professionnelle.

 

Moussa Dagnoko

PARTAGER