APEJ, FAFPA et FARE : Plus de 11 milliards FCFA pour créer des emplois

2
Communiqué du Gouvernement du Mali sur la situation à Kidal
Mahamane Baby porte parole du gouvernement

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mahamane Baby, a procédé le jeudi 08 janvier dernier  à la signature des accords de dons subsidiaires entre son département et l‘Apej, le Fafpa et le Fare, trois agences chargées d’exécuter le projet de développement des compétences et emploi des jeunes (Procej).  Ainsi, le directeur Général du Fafpa Mohamed Al Bachar Touré, le directeur général de l’Apej Amadou Cissé, le directeur général du Fare Oumar Camara, ont tous apposé leur signature sur le document remis au ministre Baby. Spécifiquement, le projet sera un tremplin pour la couche non diplômée de la jeune qui bénéficiera de formation avant d’avoir accès à l’emploi. Dans ce cadre, la part de l’Apej concerne l’exécution des activités de la sous-composante 2.1 (Appui à l’entrepreneuriat des jeunes non diplômés). Elle aura un montant d’environ 2,36 Milliards de Francs Cfa de la subvention. À la fin du projet, il est attendu que 6.500 puissent être jeunes formés à l’entrepreneuriat à travers un plan d’affaire simplifié. La finalité est créer 3600 entreprises nouvelles avec plus de 40% réservés aux femmes. Les jeunes de 21 à 35 ans constituent ses cibles. De son côté, le Fafpa bénéficiera d’un montant de 5,5 milliards de Francs Cfa, soit le plus grand du projet  et cible les jeunes de 15 ans à 24ans. Sa tâche est d’assurer la formation de 4.500 jeunes avec un ratio de 30% pour les  femmes.

Enfin, le rôle dévolu au Fare est la création d’emploi par le secteur privé (composante 2) assorti de garanties des prêts. Ici, il est question de l’entrepreneuriat des jeunes et du soutien aux petites et moyennes entreprises. Ce sont environ 3,8 milliards de Fcfa octroyés comme subvention. Au total, 3.600 jeunes sortant de la formation à l’entrepreneuriat (Apej) et 600 jeunes sur le concours de plan d’affaire et de 250 Pme garantis qui en bénéficient. La tranche d’âge  de 21 à 35 ans est concernée par ce volet. « Il faudra encourager les jeunes à entreprendre, car il y aura des compétitions qui vont être organisées pour accompagner les structures de formations pour que tout le monde puisse faire une bonne proposition et de vraiment réaliser la promesse faite par Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita qui est d’assurer 20.000 emplois d’ici la fin de son mandat de 5 ans », a déclaré le ministre Baby, visiblement très comblé.

AMC

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. A manger pour Les Rois de la Paupérisation du peuple Malien tel est la nouvelle définition du sigle RPM

  2. Sur ces 11 MLDS, on doit se demander combien ces rapaces du RPM vont brouter? Ils sont venus tellement affamés qu’ils croient que tout est à bouffer! Il faudrait que l’opposition ouvre les yeux si elle ne veut pas se faire avoir en finançant la campagne du RPM avec ces sous!

Comments are closed.