Déforestation des forêts classées au Mandé : Après la visite de la Ministre Mme KEITA Aïda M’BOW. Les Brigades de la Protection sont entrées en Actions

1
Le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable
Mme Keita Aida Mbo ministre de l’environnement, de l’Assainissement et du Développement durable

La visite surprise du Ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD) le Samedi 18 Février 2017 aura servi à quelque chose. En effet à partir de Siby des Brigades de Protection composées d’Agents Forestiers et de Gendarmes sont entrées en action à la satisfaction des populations, des Associations de protection des forêts et celles des Chasseurs.

Plusieurs camions de transport, pleins de sacs de Charbon, de madriers et de bois de chauffe ont été saisis dans les zones contrôlées par les différentes brigades à la suite de la visite surprise du samedi   18 Février 2017,Madame la Ministre s’est rendue compte du degré de déforestation de la zones mises en défend des Dizaines de fours, des milliers de stères longeaient tout le parcours de 150 Kms à l’Intérieur de la forêt .

Après ce constat amère, Madame la Ministre a sorti  une armada contre toute forme d’exploitation de la forêt déjà certains bucherons ont été pris et écroués tandis que des mesures énergiques sont prises sur le terrain pour faire déguerpis les hameaux de culture impunément installés dans la forêt.

A savoir que plus de mille bucherons dont la moitié est constituée de femmes tous venant du cercle de Bougouni s’Adonnent jour et nuit à l’abattage d’arbres dans les forêts du Mandé.

Aucun espèce d’arbres n’est épargné même la Karité et le Néré qui sont les espèces protégés sont concernés par cet abattage clandestin dans la foret des monts Mandingues chaque jour que dieu fait il ya plus de cinq Camions de dix (10) tonnes de madriers remplis de charbon, de bois de chauffe qui rentrent par la RN5 à Bamako tandis que une dizaine de camions quittent directement la forêt du Mandé pour Bamako en descendant la Montagne par TALIKO Heureusement que la Ministre KEITA Aïda M’BOW a pris la mesure des dégats et elle a aussitôt mis en place un dispositif les populations ont senti de forts mouvements des Agents forestiers et des Gendarmes dans la forêts respectives la protection des forêt est l’objectif de l’Association Monts Mandingues Mali pour la protection et la sauvegarde de l’Environnement « ASMOMA-MALI » qui a été créées le 07 Juin 2009 par des personnes volontaires et soucieuses de la protection de l’Ecosystème des Monts Mandingues. Son siège est à Siby, commune Rurale de Siby,cercle de kati. Elle s’est fixe quatre missions à destination des Monts Mandingues :

  • Assurer la mission de sensibilisation pour la protection et la sauvegarde de l’Environnement.
  • Assurer la reconstruction du couvert Végétal des Monts Mandingues.
  • Assurer la transformation des organisations associatives locales en vrais acteurs du développement en faveur des Mont Mandingues.
  • Entreprendre des études d’impact périodiques sur le couvert végétal.

Localisation

Elle projet interviendra dans 10 communes des cercles de kati et de Kangaba dans la région de koulikoro. Il  s’agit des communes du : Mandé,Siby,Bancoumana,Sobra,Niouma-Makana,( cercle de kati),Naréna,Karan,Benkadi,Balan-Bakama,Minidjan (cercle de Kangaba).

Le choix de ces communes est dû essentiellement au fit qu’elles sont situées aux abords du Monts Mandingues.

Les populations et les élus locaux de ces localités ont également exprimé un besoin de renforcement de la concertation entre les différents acteurs de la préservation de la biodiversité de Monts Mandingues, du développement de l’écotourisme et de développement communal. De plus dans ces communes l’on relève plusieurs initiatives du développement socioéconomique  et environnementales qui peuvent être entreprises en suivant une approche intercommunale.

L’Association pour la Protection et la Sauvegarde des Monts Mandingues « ASMOMA—MALI » a désigné dans chaque village aux abords des Monts Mandingues, un indicateur qui fait régulièrement le point des coupes de bois la quantité de charbon qui passe et les zones de Mouvement des Bucherons.

Cette nouvelle forme de renseignement est une manière pour la société  civile de s’intéresser à la protection de l’écosystème des Monts Mandingues. Il sera ainsi toujours afin d’éviter la déforestation dans cette partie du Mandé.

Siramakan KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Mais madame le ministre où étaient vos agents quand les gens dévastaient la forêt villageoise de Faraba située à 2 km du poste de contrôle forestier. Mêmes avertis par les bonnes volontés, ces gens n’ont rien fait pour arrêter la déforestation de cette localité. J’ai eu à le dire il y a un an que cette route ne sert finalement qu’au transport du bois et du charbon de bois.

Comments are closed.