Dépôt des ordures de Lafiabougou : Le défi de Bernadette Kéita

3

Mme Bernadette Keita, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, a lancé un appel aux bonnes volontés pour l’aider à évacuer les ordures du dépôt de Lafiabougou. Elle a été entendue par un inconnu qui s’y est engagé, dans l’anonymat.

La ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable avait effectué du 2 au 4 décembre 2020, une visite de prise de contact avec les services rattachés à son département dans la région de Sikasso. A cette occasion, elle a invité les uns et les autres à s’investir pour un environnement sain et assaini.

Ce cri de cœur est visiblement tombé dans de bonnes oreilles, à travers une personne de bonne volonté qui s’est engagée anonymement à accompagner la ministre dans ce combat. «Cette personne a voulu aider le Mali, aider ses parents et la transition», a indiqué la ministre. En effet, la personne en question a amené plusieurs bennes pour ramasser les ordures qui seront acheminées vers Sanankoroba.

La ministre dira que c’est un bon début. En effet, elle garde l’espoir que la personne va continuer ou que d’autres lui emboîteront le pas. Cependant, Mme Bernadette Keita déplore l’Etat de ce dépôt qui selon elle, est extrêmement grave dans la mesure où la santé de la population est remise en cause et les habitants souffrent beaucoup de l’odeur qui se dégage.

La patronne du département de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, reste cependant convaincue que quand l’environnement n’est pas sein, le développement même du pays est remis en cause. Ainsi, elle invite tout le monde à s’investir pour un meilleur suivi de ce lieu.

A ses dires, «c’est un  travail qui concerne tout le monde, les communes concernées sont aussi maître d’œuvre dans le suivi, surtout la jeunesse». La ministre pense que la transformation est une alternative qui semble être la solution. «C’est un atout car beaucoup de choses peuvent être réalisées avec ces déchets, donc, nous allons mettre l’accent sur des personnes qui pourront nous aider à transformer ces différents déchets», a-t-elle conclu. Le cri de cœur de la ministre a été vivement salué par les populations de la Commune IV.

 

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Ou est Poulo, c’est lui qui a laisse toute cette mer.de derriere lui du temps de son passage au Ministere de L’Environnement et de l’Assainissement? Au dela de Lafiabougou c’est Bamako qui est devenue la capitale la plus sale du monde sous le regime corrompu de Boua le ventru IBK, le Mande Zonkeba.

  2. Madame la Ministre, je vous invite à faire un tour en Côte d’Ivoire, les ivoiriens ont trouvé la solution à leurs ordures comme les Rwandais et Beaucoup d’autres pays africains. Sans une unité de transformation de ces déchets, l’environnement ne pourra j’aimais être sain et assaini, il faut que les choses avancent dans le bon sens au Mali, depuis l’indépendance jusqu’à nos jours , c’est les visites sur le terrain, nous voyageons beaucoup mais nous n’apprenions rien de bon pour le pays. Pour nos cadres, le bien être c’est ailleurs pas au Mali et on est fier d’aller passer nos vacances en France, aux Etats Unis ou même au Sénégal parce que là-bas c’est bon, l’air et pur . Il faut que les choses changent au Mali, Madame la Ministre partez chercher des bailleurs de fonds pour la construction d’une usine de transformation des déchets ou affectez le budget alloué à l’assainissement des villes à la construction d’une unité de transformation c’est mieux

  3. Pauvre Bernadette KEITA et ses incompétents Directeurs, comment des dirigeants peuvent-ils se comporter comme des moins que rien? Si vous n’avez pas d’initiatives, allez rapidement dans les autres du monde où les ordures sont rationnellement utilisées et venez chez vous et appliquez les mêmes procédures et c’est tout. Nos dirigeants sont des diables et des Satan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here