Environnement : 200 hectares en phase de reboisement dans les cercles de Kéniéba, Kita et Bafoulabé

1

 Cet ambitieux programme de reboisement est  une initiative de la société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé en partenariat avec les autorités régionales de Kayes. Il prévoit de planter environ deux millions de pieds d’arbres lors de la campagne de reboisement 2019.

Maliweb.net Le lancement de cette campagne de reboisement s’est déroulé, en fin de semaine dernière, dans la commune rurale de Kroukoto, cercle de Kéniéba.  Pour la circonstance,   les autorités de Kayes et les responsables de la société de gestion forestière avaient mobilisé le monde rural des trois cercles et une délégation guinéenne pour faire de l’évènement une réussite.

Ibrahim Sidy Yaya, directeur de la société de gestion forestière,  « Nous   investissons dans la protection de l’environnement, la promotion de la culture de pépinières dans chaque village pour faire du reboisement une réalité et une réponse contre l’avancement du désert qui menace la région de Kayes ».  La société a déjà produit plus de 20 champs de pépinières qui seront destinés à reboiser des hectares. L’objectif du projet est de faire du reboisement dans ces trois cercles un devoir civique.

Le  conseiller aux affaires économiques et  juridiques du gouverneur de Kayes dira que cette campagne de reboisement est un « éveil de conscience » de la population rurale pour la restauration des terres déjà dégradées, pour la lutte contre les feux de brousse afin de diversifier les plantations, de préserver la biodiversité. Le représentant du ministre chargé de l’environnement, Oumar Kodjo, pour  sa part, a rendu hommage à la société de gestion forestière pour son engagement à la restauration de l’écosystème de la région de Kayes.  Il a exhorté les populations à s’inspirer de l’exemple de cette société pour réaliser le projet d’un «  Mali vert ».

Lors de cette cérémonie, les communes de Penda, Galey, Paparah et Garoudji ont été récompensées chacune par un lampadaire solaire pour leur engagement à la protection de l’environnement. Ces quatre communes se sont caractérisées par la conservation de leur biodiversité en diminuant la coupe  abuse des arbres et en multipliant activités de reboisements et  de lutte contre les feux de brousse.  Ces récompenses ont suscité un engouement chez habitants de plusieurs villages qui ont immédiatement exprimés leur volonté d’œuvrer à la conservation de la biodiversité.

Le lancement de la campagne a été marqué en fin par les activités de reboisement, où les responsables de la société de gestion forestière ont démontré les techniques de plantation et de conservation de l’écosystème.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comment peut-on croire qu’on peut reboiser dans le mensonge? Pour reboiser 200ha il faut beaucoup de moyens et de persévérances, qualités qui manquent beaucoup aux maliens d’aujourd’hui; ce n’est pas en mettant seulement un plant dans le sol que c’est fini, il faut l’arroser, l’entretenir et le surveiller contre beaucoup de facteurs qui sont liés aux comportements humains et aux animaux. Il ne suffit pas de mettre un plant au sol et dire que c’est tout, c’est vraiment dommage pour les élites maliens aux commandes des institutions de ce pays qui ne songent qu’à leurs seuls poches, avec ça comment construire l’avenir de ce pays? Il est temps et grand temps que les énergies de cuissons de ce pays soient orientées vers d’autres sources telles que le soleil et le gaz issu des ordures ménagères et les déchets d’animaux, il suffit de s’y mettre surtout avec cette orientation du monde vers ces genres d’énergies avec la COP21 de la France et la COP22 du Maroc. Au lieu de penser à des stratégies de mise en œuvre des recommandations de ces COP21 et 22, les cadres maliens préfèrent jouer des fourberies et du cinéma pour animer la galerie, comment peut-on bâtir notre avenir avec ça? Que dirait-on à la postérité de ce pays avec de tels comportements indignes et éhontés? L’histoire jugera sans équivoque cette génération, cela est indéniable.
    COULIBALY Yacouba W. W qui veut dire Weekendien pour les intimes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here