Gestion Intégrée des Ressources en Eau : Wetlands international/Mali renforces les capacités des hommes de médias

0

L’atelier de formation des hommes de médias sur le partage de l’eau et les liens entre l’écosystème, les moyens d’existence, la santé, l’économie et les risques de catastrophes naturelles a débuté le lundi 11 janvier 2016. La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidé par le sous préfet de l’arrondissement de Kangané, Alaye Cissé,  en présence du 2ème adjoint du maire de la commune rurale de Baya, Sékou Doumbia et du coordinateur national de Wetlands International, Mohamed Gareyane.

Cet atelier qui est organisé par Wetlands International/Mali entre dans le cadre du programme de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) dans le Niger Supérieur et le delta intérieur du Niger dont la mise en œuvre est assurée par l’institution et financé par le Royaume des Pays-Bas. L’atelier de quatre jours (du 11 au 14 janvier 2016) réunira plusieurs journalistes de la presse écrite et audiovisuelle et qui seront outillés par des experts sur les enjeux et la problématique de la gestion du fleuve Niger. Dans son intervention, le coordinateur national, Dr. Mohamed Gareyane a souligné que cet atelier est une activité importante de leur stratégie de communication et d’autres plaidoyers en faveur de la sauvegarde du fleuve Niger qui constitue un patrimoine mondial. Il ajoutera que c’est assez important de renforcer les capacités des hommes de média afin qu’ils puissent produire des informations de qualité sur les enjeux et la problématique de la gestion de l’eau du fleuve Niger. « Les medias constituent un moyen important dans le processus de changement du comportement pour la sauvegarde », a-t-il dit.  Avant de remercier les autorités maliennes pour leur soutien ainsi que l’ambassade du Royaume des Pays-Bas. Apres ses mots de bienvenue, le 2ème adjoint du maire de la commune rurale de Baya a déclaré que le choix de sa commune pour la tenue de cet atelier n’est pas fortuit. Il a invité les participants à une participation responsable aux thèmes qu’ils auront à traiter en vue d’atteindre tout les objectifs assignés de cette rencontre. Aux dires du sous préfet de l’arrondissement de Kangané, Alaye Cissé, cette session est salutaire pour les hommes de médias du fait qu’ils disposeront des connaissances nécessaires pour maitriser et gérer des informations relatives à des thématiques complètes et d’actualités. Pour lui, l’implication des  hommes de médias dans la gestion intégrée des ressources en Eau (GIRE) permettra de donner des orientations pertinentes dans le traitement de l’information. Plus loin, il fera savoir que cette initiative sera un vecteur pour la mobilisation de l’ensemble des acteurs et particulièrement les communautés locales pour la sauvegarde du fleuve Niger.

Ousmane Baba Dramé

PARTAGER