Campagne nationale de reboisement 2016 : Le Premier ministre Modibo Keïta donne le coup d’envoi à Tienfala

0
ministre MEADD Campagne de reboisement

La campagne nationale de reboisement 2016 couplé à celui des activités de la Grande muraille verte du Mali a été lancée par le Premier ministre Modibo Keita dans la forêt classée de Tienfala le samedi 06 Juillet 2016. Il était accompagné de plusieurs membres du gouvernement dont Mme Keita Aida M’Bow, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du développement Durable, des autorités administratifs de la région de Koulikoro, du Directeur National des Eaux et forêts Biramou Sissoko et plusieurs acteurs œuvrant dans la protection de l’environnement.

« Cette campagne de reboisement dont l’objet principal est d’éveiller les consciences tant au niveau national qu’international vise quatre objectifs, à savoir : la restauration des terres dégradées et la lutte contre la désertification, contribuant ainsi à la lutte contre la pauvreté de nos populations ; l’embellissement des agglomérations pour offrir à nos citoyens un meilleur cadre de vie ; la réalisation de divers types de plantations pour la satisfaction des besoins en énergie domestique, en bois de service et bois d’œuvre ;et la conservation de la diversité biologique », c’est par ces mots que Mme Keita Aida M’Bow ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable a entamé ses propos.

Elle a rappelé le choix de la forêt classée de Tienfala pour abriter la présente cérémonie de lancement n’est pas fortuit.  « Cette forêt, d’une superficie de 3000 ha avait été classée en 1939 pour constituer une réserve  forestière stratégique au bénéfice des villes de Koulikoro et de Bamako », a-t-elle dit. La forêt classée de Tienfala, poursuit elle,  protège la ville de Bamako contre les catastrophes naturelles comme les éboulements, les pluies torrentielles, les vents violents et constitue avec les forêts classées de la Faya et des Monts Mandingues les poumons d’absorption de la pollution de l’air engendrée par les villes de Bamako et Koulikoro en pleine expansion. « Les perspectives pour l’année 2016 sont bonnes et sont bâties autour d’un programme très ambitieux de 116 776,90 ha de reboisement avec 54 361 276 plants, toutes espèces confondues ; la restauration de sites miniers, la régénération naturelle assistée (RNA) ; etc », a indiqué le ministre. Pour sa part, Modibo Keïta, le Premier ministre du Mali a, dans ses propos, signaler que planter un arbre est un acte civique et patriotique. « Chacun doit s’y mettre afin de contrecarrer l’avancée du désert et ses multiples conséquences sur notre écosystème», a-t-il déclaré. Le chef du gouvernement a signalé qu’après le lancement dans la forêt classée de Tienfala que les activités de plantation continueront sur toute l’étendue du territoire dans le but de reverdir le Mali et de sensibiliser la population sur les bienfaits des arbres. Le premier ministre ainsi que beaucoup de membres de son gouvernement ont procédé à la plantation des arbres et ont invité tous les maliens à leur emboité le pas dans le but de participer activement à la lutte contre la désertification.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER