Préservation de l’Environnement : le mouvement des « Gilets Verts » lancé par le ministre Housseini AmionGuindo

3

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a procédé, le samedi 17 août au palais de la Culture, au lancement du mouvement des « Gilets Verts », une initiative qui vise à apporter une contribution significative à la préservation de notre  cadre de vie.

-Maliweb.net- « L’homme se doit d’être le gardien de la nature et non son propriétaire ». C’est fort de ce constat que le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable a mis en place le mouvement des « Gilets Verts ».

C’est une initiative qui vise à apporter non seulement une contribution significative aux questions fondamentales qui concernent la prévention et la lutte contre les pollutions et les nuisances, mais aussi de contribuer à la lutte contre la pauvreté et prévenir certains conflits communautaires liés à l’accès aux ressources naturelles.

Reconnaissable par les gilets verts avec comme seul slogan « dehors c’est aussi chez nous », il s’agit selon le ministre Housseini Amion Guindo« de favoriser l’émergence d’une société civile indépendante, consciente des enjeux de la gestion efficiente de notre cadre de vie ».

Pour ce faire, le ministre Guindo a assuré que son département jouera entièrement sa partition avec l’accompagnement et les orientations nécessaires en lien avec la politique nationale pour la protection de l’environnement.

Composés de toutes les couches de la société et venus de divers horizons, les « Gilets Verts » cibleront certains endroits de nos villes qu’ils se chargeront de rendre plus propres pour montrer le bon exemple. En plus des campagnes de salubrités, le ministre Housseini Amion Guindo a également annoncé que les « Gilets Verts » organiseront des journées de sensibilisation à l’endroit des ménages sur les questions liées à l’environnement et à l’assainissement dans les zones ciblées.

Conscient que la problématique des questions liées à l’environnement et à l’assainissement interpelle toute la nation, l’ancien ministre de l’Education nationale dit souhaiter que les actes qui seront posés à travers le mouvement des « Gilets Verts » permettront de mieux sensibiliser les maliens. Cela pour une  meilleure appropriation de la problématique de l’assainissement, de l’hygiène et de l’amélioration de notre cadre de vie.

Il convient de rappeler que l’Etat et ses partenaires ont investi plus de mille milliards de nos francs ses dernières années pour réguler le secteur de l’environnement. Le défi reste malgré tout immense. D’où une appropriation à la base des questions liées à l’environnement et à l’assainissement.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. GILET JAUNE EN FRANCE ON IMITE—–
    MAINTENANT ON PARLE DE GILET VERT AU MALI AUCUNE ORIGINALITÉ, AU MALI COMBIEN DE PERSONNE ONT LE MOYEN DE S’ACHETER UN GILET ?????

  2. Encore un autre folklore à l’Africaine ! À quoi sert de planter un arbre au mois d’août pour le laisser mourir sous la chaleur du mois de mars ? Nous avons déjà des services de protection de l’environnement, à quoi servent donc ces structures ? Le ministère de l’environnement doit plutôt analyser les raisons d’échecs des structures existantes et apporter des corrections nécessaires, voire les dissoudre s’il le faut. Il n’a pas à créer d’autres structures parallèles sur les maigres fonds de l’État qui vont certainement échouer sur les mêmes obstacles connus des structures existantes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here