Riposte au Changement climatique :La caravane sur l’influence climatique du Mali lancée

0

Du 29 septembre au 08 octobre 2022 la caravane sur l’influence climatique va sillonner  les localités de Diema (Kayes) , Koulikoro, Ségou, Mandé et le district de Bamako pour sensibiliser et plaider pour un bon comportement face au changement climatique. Le top départ des caravaniers a été donné le 29 septembre au Parc National par Mme Sidibé Zeynabe Kéïta représentante de la Grande Muraille Verte Mali en  présence du représentant d’Oxfam Souleymane Fassoum Doumbia  , de Massa Koné de la CGLTE OA .

Oxfam, la CGLTE OA et JVE en partenariat avec les organisations de la société civile organise une caravane sur l’influence climatique, un événement qui se déroule simultanément dans une vingtaine de pays sur le  continent. Cette initiative vise à mobiliser les peuples africains autour de  la justice africaine notamment les mouvements de jeunes et les communautés locales.  Au Mali, les caravaniers après l’étape  du district de Bamako, se rendront  à Diéma dans la région de Kayes pour  ensuite rejoindre Nossombougou dans la région de Koulikoro puis  Ségou pour finir par la commune rurale du Mandé. Au programme plusieurs d’activités seront menées à savoir : la sensibilisation, la formation, des réflexions sur les enjeux liés à l’ environnement au foncier, à l’eau, à la forêt, à l’agro-écologie paysannes, aux visites éco-touristiques, au pastoralisme, à la gestion des ressources naturelles etc . Un programme chargé qui permettra aux caravaniers de mener des plaidoyers auprès des décideurs sur la problématique du changement climatique.  En thème transversal, il est prévu de solliciter l’implication des femmes et des jeunes dans la gestion des politiques et stratégies de  lutte contre le changement climatique au niveau local, régional et international. Cette caravane est également l’occasion pour les caravaniers d’exhorter les décideurs à demander des comptes aux gouvernements pollueurs et les rappeler à leurs engagements , à inscrire la question des pertes et des préjudices à l’ordre du jour à la négociation mondiale lors de la COP27 pour une meilleure prise en compte des réalités,  priorités et aspirations du continent africain. De plus cette caravane est opportune pour protester contre la lenteur de l’application effective de l’accord de Paris.  En effet, comme rappelé par le représentant d’Oxfam Mali, Souleymane Fassoum Doumbia, au Mali, les communautés sont fragilisées par les aléas du changement climatique.  Ce qui justifie la   vision de la Politique Nationale du Mali sur le Changement Climatique qui est de définir d’ici 2025 un cadre de développement socio-économique durable qui intègre les défis du changement climatique dans tous les secteurs de son développement afin  d’améliorer le bien-être des  populations. Par ailleurs, face à ces nombreux défis, les acteurs étatiques et non étatiques du Mali se sont engagés dans les différents processus pour établir la justice climatique notamment à travers les différents COP. Toujours dans la même optique,  de nombreuses initiatives ont été développées par les différents acteurs dans plusieurs secteurs . Et pour Oxfam l’implication  des acteurs locaux est d’un grand atout pour  favoriser la protection de l’écosystème et le développement de l’économie local. Au terme de leur voyage, les caravaniers vont remettre des documents de plaidoyer aux autorités nationales sur le site de Kouroukanfouga en hommage de la charte qui selon M. Doumbia est le premier texte officiel sur la gestion de l’environnement depuis la création de l’humanité.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here