ROCA : Le Mali s’ouvre aux gaz naturels moins nuisibles

0

Le Mali va lancer bientôt les activités nationales du projet Refroidissement respectueux de l’ozone et du climat en Afrique de l’ouest et centrale (Roca). Sur trois ans, ce projet de la Giz, va aider le Mali à assurer la transition vers des réfrigérants naturels moins nuisibles sur l’environnement et sur l’ozone.

Les partenaires de mise en œuvre du projet Refroidissement respectueux de l’ozone et du climat en Afrique de l’ouest et centrale (Roca) étaient face à la presse, le lundi 14 juin, pour partager les objectifs du projet. La rencontre a lieu dans la salle de conférence de l’Agence de l’Environnement et du Développement durable (l’AEDD) en marge de la 22e édition de la quinzaine de l’environnement. Elle a été animée par le conseiller technique du projet, Maurice Koné. Il était accompagné par des représentants l’AEDD et la Direction nationale de l’Assainissement, du Contrôle des Pollutions et des Nuisances (DNACPN).

Selon le conseiller technique du projet, Roca a été lancé au niveau international en avril 2021 sur une période de trois ans. Face à l’augmentation progressive du nombre d’appareils de réfrigération et de climatisation (RAC) dans les villes du Mali, il veut limiter le double impact sur le climat, explique-t-il, avec au cœur, un objectif : mettre en place un cadre politique favorable à l’utilisation des gaz réfrigérants naturels, rappelle le conférencier. « Il s’agira de faire en sorte que les consommateurs et toutes les parties prenantes puissent vraiment être sensibilisés sur l’utilisation des gaz réfrigérants naturels qui ont un coût plus bas que les autres gaz réfrigérants. Ils ont des effets moins nocifs sur le climat et sur l’ozone », a fait savoir le conseiller technique.

Au Mali, comme dans les autres pays, dans ses axes d’intervention, le projet Roca, aux dires du conférencier, va réaliser plusieurs activités pour réussir cette transition vers les technologies de refroidissement vert. Il s’agit entre autres de l’organisation des séances de sensibilisation au niveau des formations à l’endroit des acteurs du secteur. « La mise en œuvre de la formation nouvelle nécessite qu’il ait des gens qui maitrisent cette technologie-là. Il aura des techniciens qui seront formés pour pouvoir maitriser la technologie afin de mettre en œuvre les activités », a ajoutera M. Koné. Pour lui, le démarrage des activités au niveau national est prévu pour bientôt. Il va impliquer toutes les parties prenantes et acteurs évoluant dans le secteur de la mise en œuvre du projet.

Projet Roca est mis en œuvre par le Giz d’avril 2021 à mars 2024. Il est cofinancé par l’Union européenne (UE) et le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) pour un coût global Budget 6,36 millions d’euros. En plus du Mali, le projet couvre le Burkina Faso, le Sénégal et le Cameroun.

Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here