12e arrondissement : Un des présumés voleurs des 180 millions de I-Métal aux arrêts

    5

    Jack a reconnu n’avoir eu que 10 millions de F CFA lors du partage du butin, ces complices demeurent introuvables malgré la mobilisation policière en cours pour les appréhender.

    Ce mercredi 2 janvier 2019 aux environs de 20 h, les infatigables éléments de la Brigade de recherches du 12e arrondissement sous la conduite du capitaine de police Danséni Koné alias “Derrick” ont mis le grappin sur un certain Batio Coulibaly alias Jack, âgé de 25 environ, sans profession, domicilié à Moussablentou.

    Le susnommé était activement recherché par toutes les unités d’enquête du district de Bamako pour son implication dans le cambriolage commis dans la nuit 6 novembre 2018 aux environs de 2 h dans les locaux de l’usine I-Métal sise à la Zone industrielle. Au cours de ce cambriolage, le nommé Jack & Co ont emporté un sac contenant la somme de 180 millions de F CFA.

    Interrogé sommairement après son interpellation, il a sans ambiguïté reconnu les faits qui lui sont reprochés et de déclaré avoir reçu la somme de 10 millions de F CFA lors du partage du butin.

    Il ressort également de son interrogatoire qu’ils étaient au nombre de 8 délinquants armés de trois pistolets automatiques à avoir opérer dans ce forfait, notamment les nommés Bité, Mété, Ousmane, Madou, Hamady alias Fulakè (tous en fuite), lui-même et le nommé Lassine Touré alias Papa qui serait l’empereur de cet empire criminel, qui d’ailleurs a été alpagué et déféré par le commissariat du 6e arrondissement devant Mme le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de la Commune I du district de Bamako.

    L’enquête est toujours en cours en vue de dénicher les co-auteurs cités par le nommé Jack. En attendant de les mettre hors d’état de nuire, nous disons bravos aux limiers du 12e arrondissement pour ce grand exploit.

    Affaire donc à suivre.

    ABT

    Commentaires via Facebook :

    5 COMMENTAIRES

    1. Il y a une chose que je ne comprend pas: qu’est ce que ces 180 millions cherchaient dans une usine?. La place de l’argent c’est a la banque…Et comment des banquiers y rentraient pour ressortir avec des liasses d’argent?
      Chers journaleux, vos papiers soulevent plus de questions qu’ils ne donne de linformation…

    2. la société malienne, laissée pour compte par nos autorités et son système judiciaire, est devenue productrice de l’ ORDURE HUMAINE: des millions des jeunes, non- éduqués, mal- éduqués, mal -élevés, exposés aux drogues et autres matières stupéfiantes, exposés au gangstérisme complexé, non -assistés, non-orientés. Cette couche décadente de notre jeunesse constituent un dangers inégalé pour la société malienne. Il suffit de jeter un clin d’œil dans nos tribunaux des communes pour constater très rapidement la gravite de la situation…trop de procès des jeunes délinquants/criminels. Il faut agir vite pour renverser la trajectoire de cette couche criminelle de la jeunesse malienne. Tout n’est pas foutu, vu qu’on a certains garde-fous qui empêchent une descente définitive a l’enfer..par ex., le cadre religieux ( les activités de la dawa, les séminaires religieux etc..) qui influence des milliers des jeunes a ne pas , au moins, dériver dans la criminalité du banditisme et des drogues et de l’alcool; et aussi des structures comme l’APEJ qui travaillent pour orienter de milliers des jeunes dans le marcher du travail etc..

      MAIS! Il faut faire plus.

      Il faut aller a la base… nettoyer l’ ENVIRONNEMENT en luttant rigoureusement contre les drogues et l’alcool, le gangstérisme et la délinquance. il faut légiférer contre les grands pourvoyeurs de ces aspects criminels. Absolument notre jeunesse doit reste sobre. Une jeunesse de plus en plus intoxiquée n’est partenaire a rien, n’est interlocuteur a personne, ne peut rien faire, ne sera qu’une ordure humaine, une charge néfaste pour la société, une peste de criminalité qui coutera chère a la société et l’État (leurs tribunaux entassés, leurs prisons remplies, leurs workforce déplacée).
      … il y a le reste des solution qu’on peut proposer aussi ..

      • Il faut commencer à éduquer vos rejetons d’enfants et satisfaire à leurs besoins fondamentaux ( nourriture, vêtement, soins médicaux, hébergement). Après tout ça, tu peux penser à appliquer l’article 320, n’est-ce pas ? El Hajj Niyefôkoyésegou

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here