Coup de maître du Commissariat du 3ème arrondissement : 24 briques de drogue dure d’une valeur de 1.200.000FCFA saisies !

    0

    Le dimanche 7 février dernier, le commissariat du 3ème Arrondissement a fait tomber un réseau de trafiquants de stupéfiants. Ils sont au nombre de quatre personnes (que nous citons à partir des initiales de leurs noms) :J.D alias ‘’Zou’’ (cerveau du gang), B.K  dit ‘’Ablo’’, Y.Set C.D. Ils ont été appréhendés en possession de 24 briques de drogue dure, d’une valeur de 1.200.000FCFA.

    Les hommes du commissaire principal Sadio Konon Tomoda deviennent de plus en plus un cauchemar pour les délinquants, les criminels et les trafiquants de stupéfiants.  Après leur exploit durant les 100 jours de la Transition en mettant 24 dossiers sur la table du Tribunal de Grande Instance de la Commune II, ils ne laissent à ces dangers sociaux aucun répit. Ainsi, le dimanche 7 février 2021, ils ont mis la main sur un réseau de trafiquants de stupéfiants. Il s’agit bien de Zou et de ses Acolytes Ablo, Y.S et C.D.

    En effet, aux environs de 17h le dimanche 7, la Brigade de Recherche du 3ème Arrondissement a été informée par une personne anonyme de la présence d’un réseau de trafiquants, de vente et de consommation d’une quantité importante de stupéfiants à Niamakoro, non loin de la Gare SONEF. Illico, le Chef BR commandant Youssouf Coulibaly a chargé une équipe pour aller tâter le terrain, fouiller dans les moindres recoins, filer et amener les différents suspects. Mission accomplie, car les suspectsJ.D alias ‘’Zou’’, B.  dit ‘’Ablo’’, Y.S et C.D n’ont pas eu le temps d’écouler sur le marché leurs produits illicites, sinon de prendre la tangente. Les limiers du 3ème arrondissement ont été prompts et efficaces, pour avoir réussi à mettre la main sur ces caciques, qui ont été conduits au commissariat du 3ème arrondissement.

    Ce n’est pas tout car, le lendemain de leur arrestation, le lundi 8 février, les perquisitions ont permis de trouver 16 briques de OG-KUSH chez le nommé ‘’Zou’’ domicilié à Sénou et 8 briques de SKINSH chez ‘’Ablo’’ à SénouSéribabougou. Et la valeur  de ces 24 briques de Drogue dure est de la somme de 1.200.000FCFA.

    De ce fait, les mis en cause n’ont pas nié les faits qui leur ont été reprochés. Etant le pivot du réseau, Zou, un ex aventurier avoue qu’après avoir séjourné en Espagne pendant 20 ans et n’avoir rien amené au bercail, il a d’abord pris goût à la consommation du chanvre indien. « Un jour lorsque nous étions en train de discuter, un de mes amis m’a laissé entendre que la vente de ce produit est très rentable. Alors, je me suis souvenu d’un cousin qui se trouve au Gabon et qui mène les affaires de trafic et de vente de drogue. Puisque je suis sans emploi et que j’étais à court d’argent, j’ai contacté ce dernier pour lui demander s’il était disposé à m’envoyer la drogue dure dénommée SKINSH. Que j’ai des clients qui sont prêts à les acheter. Il a répondu par l’affirmatif » a déclaré Zou.

    Et d’ajouter que son cousin lui a envoyé en premier temps 4 briques de SKINSH ; dans un  deuxième temps, 20 briques de SKINSH  et enfin, il lui a encore fait acheminer 20 briques qu’il vendait à des personnes inconnues. C’est dans cette veine qu’il a rencontré ses complices Y.S et ‘’Ablo’’.

    Par ailleurs, le contact  du cousin (fournisseur) donné par Zou pour fin d’enquête, ne répond pas. En plus, J.D dit ‘’Zou’’, ‘’ Ablo’’, Y.S et C.D sont tous connus dans les archives de la Police Judiciaire du 3ème pour des faits similaires.

    En conséquence, tous les présumés suspects ont été déférés le mercredi 10 février  à la MCA, à l’exception de C.D. Sic !

    Par Mariam SISSOKO 

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here