Examen du BAC à Sikasso : Un candidat empêché d’accéder dans la salle à reculons

    2

    Au Mali et partout en Afrique, le maraboutage et le fétichisme tiennent une place de premier rôle dans la vie des hommes. Ils sont nombreux à consulter l’une ou l’autre de ces forces occultes d’entre ceux-ci avant de vouloir entreprendre une quelconque activité que ça soit.
    Très généralement, c’est à l’approche des examens de fin d’année, que les professionnels de ces secteurs reçoivent beaucoup de clients. Pour cause, les candidats à ces différents examens viennent les consulter. Ceux-ci  par des machinations ça et là ou bien par gris gris, leurs font quelques recommandations, à mettre en pratique le jour de l’examen.

    Pour ce jeune candidat au BAC, il lui avait certainement demandé d’entrer dans la salle à reculons. Celui-ci tenait scrupuleusement à respecter cette recommandation.

    Ainsi, voulant la mettre en pratique, il a été heurté par une opposition farouche de l’un des surveillants de sa salle d’examen. Ce qui va se terminer par une bagarre entre eux.

    Quand le candidat a entendu son nom suite de l’appel des surveillants, ce dernier s’est mis à faire une marche à reculons pour entrer dans la salle. Le surveillant l’interpelle et lui dit de ressortir pour entrer dans la salle normalement. Le candidat refuse et réplique qu’il n’entrera en salle que par marche-arrière.

    Avec la montée des esprits, les forces de l’ordre ont intervenu pour calmer les choses et apaiser la tension. Celles-ci ont autorisé le jeune candidat à entrer dans la salle comme il le veut et que cela ne cause   préjudice à autrui. « Pour donner la bonne humeur à tout le monde, les policiers ont dit que celui qui voulait marcher sur sa tête peut le faire » ont-ils rigolé.

    La scène s’est passée à Sikasso au LMMS (Lycée Monseigneur Didier de Montclos.

    Diakalia M Dembélé

    Commentaires via Facebook :

    2 COMMENTAIRES

    1. Archi faux ! C’est au Burkina Faso, à Bobo-Dioulasso que ceci s’est passé et non au Mali ! Gros menteur !!!! ET c”est pendant les concours directs à la Fonction Publique et non le BAC !!!! Menteur !

      Par Kôrô Yamyélé

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here