En filigrane : Arsène Lupin était de bonnes manières Des pagnes Wax d’une valeur de 220.000 F volatilisées

    0

    Un homme au physique agréable, bien habillé descend brusquement d’une moto Djakarta. Il a de bonnes manières, il inspire confiance. Vous lui confieriez votre porte-monnaie, votre maison sans hésiter, et vous auriez tort : monsieur est un voleur, un vrai.
    Un de ses meilleurs coups a été probablement le vol de pagnes Wax d’une valeur de 220.000 F CFA. Comme à son habitude, monsieur est venu proposer son aide à des femmes ou des hommes qui peinent à porter des marchandises achetées dans des boutiques à proximité de la Grande Mosquée de Bamako. Arrivé à la place des mini cars de transport en commun, il a feint de monter par dessus-bord la charge qu’il porte. Assuré qu’il est que le ou la propriétaire s’est confortablement assis sur l’un des bancs de la cabine arrière, il a contourné le véhicule, avant de s’évanouir dans la nature.
    Sa victime, une femme respectée du quartier, responsable d’une tontine, a engagé la discussion avec l’apprenti sur le coût du transport des bagages. Etant entendu que le montant du transport-passager jusqu’ à Yirimadio est fixé à 200 F CFA.  L’apprenti tenait à voir de visu les bagages avant d’emmancher des négociations. Les pagnes emballés dans une serviette se sont volatilisées. Et le porteur avec.
    Aïssa s’est répandue en violentes diatribes contre l’apprenti qu’elle a momentanément soupçonné de vol.  Avant de se rétracter à la suite des éclairages d’une vendeuse a tout suivi. Confirmés par les témoignages d’autres femmes qui ont vu deux jeunes hommes à moto roulant à tombeau ouvert sur la route conduisant à la Direction nationale du commerce et de la concurrence. Leur attention a été attirée par les zigzags de la moto occasionnés par l’énorme balluchon placé à l’avant.
    Aïssa s’épongeait abondamment le front. Elle redoutait plus que jamais la réaction des membres de la tontine qui se sont cotisé pour acheter ces pagnes. La nature ne lui avait pas doté d’une surface financière à même de les rembourser. S’ouvrait donc devant elle des jours d’incertitude faits d’angoisse.
    La Rédaction

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER