Longtemps nichés au bord du marigot de Mamahira à Kati Farada : Un vaste réseau de malfrats démantelé

    0

    Suite à une alerte donnée par la population de Kati-Farada, les limiers du Commissaire Principal de Police Santigui KAMISSOKO, en charge du commissariat de police du 2ème arrondissement ont démantelé un important réseau de malfrats qui avait élu refuge le bord du marigot de  Farada-Mamahira, à 3Km du poste de contrôle de Kati.

    Cette vague d’opérations est le résultat de plusieurs jours d’enquêtes menées par les éléments de la Brigade des Recherches, conduite par l’inlassable Lieutenant de Police Sory SIDIBÉ. Ces jeunes malfrats dont certains détenaient leurs certificats de purge de peine est une véritable association de malfaiteurs venant de diverses horizons (Kita, Diéma, Kayes et Kati). Depuis un certain temps, ils faisaient l’objet de cris de  colère des familles avoisinantes, qui par la suite ont fini par aviser le Commissariat du 2ème Arrondissement de Kati. Aussitôt les infatigables éléments de la BR ont effectué une descente sur le local de ces malfrats invétérés qui venaient tout juste de sortir de la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, dans une maisonnette à l’apparence trompeuse, qui était leur lieu de retrouvaille, en vue de planifier de nouvelles opérations. Une perquisition a permis la saisie d’une importante quantité de produits stupéfiants, mais aussi des armes leur servant de braquage. Le cerveau du réseau surnommé le « Malfrat » était le principal ravitailleur des vendeurs et des consommateurs des produits stupéfiants, dont certains sont des chauffeurs sur l’axe Kati-Bamako. Ils ont tous ont été transférés devant Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kati, aux fins de droit. Un ouf de soulagement pour les populations de Kati-Farada et de Mamahira.

    Une fois de plus, le Commissaire Principal Santigui KAMISSOKO remercie la population de Kati pour sa franche collaboration et  singulièrement celle de Farada.

    MBG

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here