Chronogramme électoral : Le front social en ralentisseur ?

1

En annonçant le chronogramme des élections, le Premier ministre Moctar Ouane s’est basé sur la marche normale de l’administration. Une marche qui risque d’être sérieusement perturbée par un front social en ébullition.

maliweb.net – L’Etat malien a pris des engagements avec plusieurs syndicats à propos de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Quand, il s’est agi de passer à l’exécution de ses promesses, l’Etat évoque de plus en plus ses difficultés de trésorerie.

C’est cette situation qui conduit la plus grande centrale syndicale du pays, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) à déposer un préavis de grève pour la seconde moitié de ce mois de mai. Et, selon le Secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, cette grève pourrait évoluer vers une grève illimitée. Il s’insurge contre le non-respect de la parole donnée par le gouvernement et fustige les manœuvres du département du Travail et du dialogue social pour briser la détermination des syndicats.

Dans ces conditions, l’on se demande comment le gouvernement peut respecter son chronogramme électoral quand des administrations risquent d’être paralysées pendant des jours et des semaines. Comment cette grève, qui va toucher les travailleurs des gouvernorats, de plusieurs départements ministériels, des administrations décentralisées (mairies et conseils de cercles), des banques et autres établissements publics ne va-t-elle pas ralentir la marche vers la préparation des élections ?

Par ailleurs, le secteur éducatif aussi ne cesse de gronder en évoquant la possibilité d’une nouvelle « crise scolaire », avec des enseignants toujours sur le qui-vive sur leurs revendications syndicales. C’est tout cela qui risque de pousser à revoir l’agenda électoral trop dense avec un référendum constitutionnel prévu pour le 31 octobre 2021, des élections locales en décembre 2021 et les élections générales au premier trimestre de 2022.

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. elie haddad architecte entrepreneur ,pdg de ARCHDESIGN immeuble DFA ACI 2000, détenu à la prison centrale de Bamako pour escroquerie et détournement de fond

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here