Dr Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara : Comment le tricheur a dévié le ministère de la Fonction Publique

3

Nous vous révélions depuis quelques semaines l’imposture du Dr Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara numéro matricule 25939 V, Doyen de la Faculté d’Histoire et  de Géographie de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako. Nous insistons. Dr Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara est admis à la retraite par  la note n°2015-00419/MERS-DRH-DGC  du 21 Août 2015, dont son nom fut extrait,  de la liste, sans décision rectificative, au moment de la signature par le Ministre de l’arrêté n°-2015-4453/MERS-SG du 16 Décembre 2015 portant mise à la retraite des enseignants du supérieur pour compter du 1ér janvier 2016.

Au delà de son refus de faire valoir son droit à la retraite comme ses autres collègues, le Dr Ould défie Mme le ministère de la Fonction Publique. Selon une source digne de fois, le complément du dossier de Dr Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara se fait toujours attendre.  Pourquoi ? Comme si tout cela ne suffisait pas, usant de son réseau et de sa ruse,  le Dr Ould s’est présenté à la fonction publique avec un autre dossier dans lequel, il modifia son nom. Comble de la défiance.  Toute chose que la fonction a naturellement rejetée et a exigé à Ould de présenter un dossier complet  confie notre source.  Déjà l’intitulé de son nom pose problème. En effet, l’intitulé de son nom varie selon les décisions et les arrêtés. Sur la décision n°2014-01219/MERS du 12 Novembre 2014 portant approbation de  la liste des candidats à l’élection du Doyen et du Vice Doyen de la faculté d’Histoire et de Géographie de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako signée par Pr Cheick Boukadry Traoré, alors secrétaire général du MERS. Sur cette décision, le nom de notre Doyen est Dr Mohamed Ould Sidi Ali, Maitre de Conférences, n°Mle 25939 V. Et curieusement, il est écrit Dr Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara Maitre de Conférences, n°Mle 25939 V sur l’arrêté n°2014-3679/MERS-SG du 24 Décembre 2014 signé par le Me Moutaga Tall, ministre de tutelle constatant l’élection du doyen et du vice doyen de la FHG de l’USSG de Bamako. Mieux il est écrit Sidi Mahamane Ould Sidi Ali M’Bara et non Sidi Mohamed Ould Sidi Ali Bara sur toutes les décisions et arrêtés venant de la fonction publique. Il s’agit notamment des décisions n°95/MENFS-DG IPN-EN du 17 juillet 1972 et de l’arrêté n°2014-0448/MERS-SG portant avancement d’échelon d’enseignants pour compter du 1er janvier 2014. Nous invitons la fonction publique de mettre fin à velléité de cet imposteur. Et Nous demandons au Dr Sidi Mohamed Ould Ali Bara de méditer sur cette citation de Victor Hugo « l’injustice tant qu’elle est y’en aura, il y’aura toujours des personnes qui  la dénonceront, certes il y’aura mort d’homme ». Et c’est cela notre crédo, alors pont de raccourci !

A suivre.

 

Famory Macalou, Journaliste indépendant.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Tout ça c'est du faux problème si les numéros matricules correspondent c'est qu'il s'agit de la même personne. On ne comprend pas pourquoi les maliens s'accrochent au poste après leur admission à la retraite.

  2. Tout ça c'est du faux problème si les numéros matricules correspondent c'est qu'il s'agit de la même personne. On ne comprend pas pourquoi les maliens s'accrochent au poste après leur admission à la retraite.

  3. Tout ça c’est du faux problème si les numéros matricules correspondent c’est qu’il s’agit de la même personne. On ne comprend pas pourquoi les maliens s’accrochent au poste après leur admission à la retraite.

Comments are closed.