CANAM : Les journalistes initiés au système d’informations biométriques de l’AMO

0

La lutte contre la fraude dans la gestion de l’Assurance maladie obligatoire est l’une des priorités à laquelle s’est attelée la Caisse nationale d’assurance maladie par l’application du système d’informations biométriques

Pour la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM), une meilleure connaissance de ce dispositif se fera par une bonne communication. De ce fait, avec les organisations professionnelles des médias de la place, elle a noué des partenariats. C’est dans ce cadre qu’elle en tant qu’organisme gestionnaire de l’Assurance maladie obligatoire (AMO), organisé une journée de formation avec  l’Union nationale des jeunes éditeurs de presse (UNAJEP). C’était  la semaine dernière à l’Hôtel les Colonnes de Bamako, à l’intention de plus d’une vingtaine de journalistes.

Le représentant du maire de la commune IV Amadou Aya dans des propos introductifs a souhaité la bienvenue aux participants de la présente formation et dit que sa commune est très heureuse d’avoir abrité cette rencontre. La mairie de son côté a pris toutes les dispositions, pour que la formation se passe dans les meilleures conditions a t-il assuré.

Le président de l’UNAJEP Idrissa Dicko souligne l’importance de la presse dans la  compréhension de ce dispositif de  la mise en œuvre de l’AMO. C’est pourquoi, il a demandé  à chaque participant d’être attentif tout au long de ces exposés qui ont été livrés par les experts retenus par la CANAM.

Après cette formation,  les journalistes ont été outillés sur ce nouveau dispositif de la caisse. Ils ont également été édifiés sur l’impact de l’Assurance maladie obligatoire. L’UNAJEP se fera le devoir de porter un intérêt particulier sur les questions liées à l’AMO a promis son président.

Le conseiller du directeur général de la CANAM, Oumar Tiémoko Sangaré dira que la caisse a retenu comme cible les hommes des médias dans cette campagne d’information et de sensibilisation. Ainsi, elle se doit d’aider et d’assister les communicateurs dans leur rôle d’accompagnateur. De même, la CANAM dans la mesure du possible manifeste son soutien à l’endroit de toutes les organisations faitières de la corporation.

Après l’ouverture de la formation, nous avons assisté à des présentations très édifiantes. La  première faite par Mme Dicko Djéminatou Sangaré, a porté sur le système d’informations biométriques de l’AMO : avantages et défis.  Dans sa présentation, elle s’est beaucoup appesantie sur l’efficacité de ce dispositif dans la lutte contre la fraude pour la gestion de l’AMO.

Quant à la communication du Dr Mamadi Diawara, elle avait trait à la problématique de l’assurance maladie au profit des secteurs formels et informels. Elle a édifié les participants, sur la simplicité d’accès à ce régime d’assurance. Il permet d’avoir des soins de qualité, à moindre coût a t-il expliqué.

La cérémonie d’ouverture de la formation a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Economie numérique et de la Communication,  M. Gamer Dicko.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER