Commune III de Bamako : APEDEL outille les femmes élues et leaders d’associations sur les droits

1

En commune III du district de Bamako, un projet a été lancé  en début de semaine par l’association pour la protection de l’environnent et le développement local en collaboration avec UE et HIBISCUIS  pour renforcer les capacités des femmes élues et leaders d’associations au sujet de leurs droits.

Financé à hauteur de plus de 8 millions FCFA par l’Union européenne à travers le programme d’harmonisation et innovation au bénéfice des initiatives de la société civile d’utilité sociale (HUIBISCUS), le projet sera mis en œuvre par l’association pour la protection de l’environnent et le développement local en commune III. Il vise, selon  Aboubacar Souley Sidibé,  à sensibiliser, former  et à informer  les femmes sur les droits fondamentaux.  Pour ce faire, a-t-il poursuivi, des ateliers de formations seront organisés à l’attention des femmes élues et leaders d’associations, des animations publiques et la diffusion des informations sur les réseaux sociaux sur les droits des femmes.

L’objectif escompté est d’amélioré la confiance des femmes en matière de la défense de leur intérêts lors de l’élaboration  et la mise en œuvre des programmes de développement économique social et culturel  (PDESC).  Il servira de tremplin, selon toujours ses initiateurs,  à améliorer la participation féminine dans le contrôle de l’application du PDESC en vue  de dissiper  les mentalités féminines qui  consiste à dire que les femmes n’ont que des droits et non des devoirs dans le développement de la commune.

Une telle initiative a été saluée par la cinquième adjointe du maire de ca la commune III Mme Soumounou Néné Soukouna.  Laquelle soutient que les efforts fournis par l’Etat dans la cadre de la politique nationale sur le genre, les femmes demeurent méconnaissantes et désinformées de leurs droits  fondamentaux.  Cette réalité, a-t-elle dit, se manifeste toujours dans les violations conjugales, le mariage forcé des filles et la discrimination dans la répartition des ressources économiques.

Siaka DIAMOUETENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here