Reprise prochaine des activités de sensibilisation au centre jeunes de Sogoniko : 20 volontaires en formation pour des actions éducatives sociales

0

Le  Ministère de la Jeunesse et des sports,  en partenariat avec l’UNFPA, organise  depuis  le  lundi 26 octobre 2020, un atelier de renforcement de capacités de 20 volontaires. Cette formation vise à  outiller les volontaires nouvellement recrutés sur les techniques de communication pour le changement de comportement, la SRAJ, les VBG, le VIH/SIDA, la Covid-19. Ces volontaires mettront leurs   connaissances acquises au cours de cette formation  au service du centre  afin de travailler pour le changement  social au bénéfice de l’ensemble de  la communauté. 

En effet, durant  dix jours,  vingt (20) volontaires seront outillés sur  la citoyenneté, le volontariat, la covid-19, les violences basées sur le genre (VBG), la santé de la reproduction, etc.

«  Cette formation n’est qu’une étape » a indiqué  le coordinateur du « centre jeunes », M. Abakary Touré,  qui  rappelle que le gros du travail se fera  après la formation : « après la formation, certains volontaires seront déployés à la clinique du projet tandis que d’autres  s’occuperont de l’animation dans les garages, les établissements scolaires et universitaires, les grins pour être plus proches  des jeunes et adolescents ». Il a ajouté que des  « volontaires  seront au niveau de la radio pour la réalisation des émissions sur la santé de la reproduction, les VBG, la Covid19 ».

Ces activités contribueront, selon lui,  à l’émergence d’une jeunesse consciente au service du développement du Mali ».

Le Directeur du Centre National pour le volontariat   a profité de l’occasion pour rappeler  l’importance du volontariat : « Le volontariat est une opportunité pour les communautés, les ONG, les agences des Nations unies, les gouvernements et le secteur privé d’offrir une plateforme d’expérience aux hommes et femmes engagés dans la réalisation du développement de la société ».

Selon lui, c’est aussi une activité qui  permet aux volontaires, eux-mêmes, d’acquérir une expérience précieuse, d’approfondir leurs connaissances et d’accroitre leur employabilité, etc.

Tout en remerciant l’UNFPA pour son appui financier et technique, M. Coulibaly , Directeur du CNPV,  a rassuré  que son  centre mettra tout en œuvre afin que les volontaires sélectionnés soient  à la hauteur pour  satisfaire  les communautés.   Il a tenu à remercier le « centre jeunes » et l’UNFPA pour la confiance accordée au CNPV.

Avec les volontaires, le directeur du CNPV n’est pas allé avec le dos de la cuillère,. Il les a expliqués tout ce qui  ne rime pas  avec le volontariat : « n’est pas volontaire qui le veut » a-t-il fait savoir avant rappeler que « vous devez être des citoyens models  ».

Selon lui,  « le volontariat ne rime pas avec le syndicalisme », c’est pourquoi il a conseillé  aux volontaires nouvellement recrutés  de relever le défi : « faisons-nous honneur, parce que c’est le volontariat national qui est en question. Donc vous avez la lourde responsabilité de relever le défis »

Pour sa part, la représente de l’UNFPA, Mme Ly Rokiatou Traoré, non moins chargée de programme à l’UNFPA (au Fonds des Nations unies pour la population), a mis l’accent sur l’engagement des volontaires pour la réussite de leur mission.

Elle a invité les jeunes volontaires à tirer un maximum de profit à cet atelier de formation.

Mme Ly a rassuré qu’il y’aura bien d’autres formations afin de renforcer les capacités des volontaires car selon elle, ces 10 jours ne seront,  peut-être pas,  suffisants.

A noter que parmi les 20 volontaires figurent   4 prestataires de service, 8 animateurs, 4 animateurs radio, deux techniciens radio, un gestionnaire et un comptable.

Issa Djiguiba 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here